AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.94 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Mary Austin (1868-1934) est l'un des grands auteurs de la tradition américaine de nature writing.
Femme de lettres bien connue en son temps, Mary Austin eut une production abondante, comprenant nouvelles, pièces de théâtre, essais féministes ou études sur les Indiens. Mais c'est son premier ouvrage publié, The Land of Little Rain (1903), qui lui a valu une reconnaissance durable, amenant les critiques à comparer sa sensibilité à l'environnement à celles de Henry David Thoreau et John Muir, et son régionalisme littéraire à ceux de Sarah Orne Jewett et de Willa Cather, avec laquelle elle fut liée.


Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
cardabelle   23 avril 2016
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
L'homme est un grand maladroit lorsqu'il se déplace dans les bois et aucune autre créature à l'exception de l'ours ne fait autant de bruit.



Ainsi largement prévenu à l'avance,il faudrait vraiment être un animal fort stupide,ou alors très intrépide,pour ne pas rester sagement caché.

Le plus malin des chasseurs est à son tour chassé et ce qu'il laisse de sa proie devient nourriture pour un autre. Telle est l'économie de la nature , mais avec tout cela on ne prête pas assez attention à l'oeuvre de l'homme.



Il n'y a pas de charognard qui mange les boîtes de conserve et nulle créature sauvage ne laisse de telles souillures sur le sol de la forêt.
Commenter  J’apprécie          70
ivredelivres   01 mars 2011
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Venez donc vous qui êtes obsédés par votre importance dans l’ordre des choses, et qui ne possédez rien qui n’ayez obtenu sans peiner, venez par les sombres vallées et les collines charnues, jusqu’au pays des jours paisibles, et faites vôtres la générosité, la simplicité et la sereine liberté.
Commenter  J’apprécie          70
ivredelivres   01 mars 2011
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Pour tout ce que le désert prend à l’homme il donne une contrepartie, des respirations profondes, un sommeil profond et la communion des étoiles. Il nous vient à l’esprit avec une force renouvelée, dans les silences de la nuit
Commenter  J’apprécie          70
nathalie_MarketMarcel   16 septembre 2015
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
L’origine des cours d’eau est comme celle des pleurs, claire pour l’esprit mais mystérieuse pour les sens. Ils s’y affairent sans cesse, mais on les prend rarement sur le fait. Ici dans la vallée, l’eau ne s’arrête jamais, même à la saison où ce pingre de gel lui compte le droit d’être en mouvement. Elle met à profit l’heure du midi et tinte délicatement toute la nuit sous la glace.
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcel   16 septembre 2015
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Le lac est l’œil de la montagne, vert jade, serein, impassible, insondable aussi. On ne peut que deviner ce qui se passe sous ses hauts sourcils rocheux.
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcel   16 septembre 2015
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Au milieu du désert, où le bétail est absent, il n’y a pas de charognards, mais si vous vous enfoncez suffisamment loin dans cette direction vous avez toutes les chances de sentir sur vous l’ombre de leurs ailes relevées. Rien de la taille d’un humain se déplacer inaperçu dans cette contrée et ils savent très bien comment cette terre traite les étrangers. On peut trouver là des indices de la manière dont un territoire impose de nouvelles habitudes à ceux qui l’habitent.
Commenter  J’apprécie          30
nathalie_MarketMarcel   16 septembre 2015
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
La forme d’une montagne jeune est grossièrement pyramidale et s’effile en longues crêtes semblables à des nageoires de requin qui viennent s’enfoncer et se fondre dans d’autres sierras fracassées par la foudre. De loin vous avez un effet de dent de scie, mais de près les masses de granite présentent le terrible poli hérité des anciennes périodes glaciaires.
Commenter  J’apprécie          30
nathalie_MarketMarcel   16 septembre 2015
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Au loin dans l’Ouest, l’ouest des mesas et des collines qui ignorent les droits de propriété, le ciel est plus vaste que partout ailleurs dans le monde. Il ne repose pas d’une manière monotone sur le pourtour de la terre, mais commence quelque part dans l’espace où est suspendue la terre, il est plus concave et empli de vents entêtants.
Commenter  J’apprécie          30
ivredelivres   01 mars 2011
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
Depuis le coeur de l’été jusqu’aux gelées la note dominante du pré est l’or clair, tournant à la teinte rouille de la bigelovie sur le déclin, une succession de couleurs plus admirablement réglées qu’un changement de décor au théâtre
Commenter  J’apprécie          30
ManouB   10 novembre 2019
Le pays des petites pluies de Mary Hunter Austin
L'homme est un grand maladroit lorsqu'il se déplace dans les bois et aucune autre créature à l'exception de l'ours ne fait autant de bruit. Ainsi largement prévenu à l'avance, il faudrait vraiment être un animal fort stupide, ou alors très intrépide, pour ne pas rester sagement caché...
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Mary Hunter Austin(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Au ciné avec Elmore Leonard

A quelle heure part le train pour Yuma dans le film réalisé par Delmer Daves en 1957 d'après une nouvelle d'Elmore Leonard?

3 h 10 pour Yuma
10 h 30 pour Yuma
5 H15 pour Yuma

9 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , romans policiers et polars , littérature américaine , adapté au cinéma , cinema , cinéma americain , westernCréer un quiz sur cet auteur

.. ..