AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.97 /5 (sur 462 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ris-Orangis , 1988
Biographie :

Mathieu Palain est un journaliste et auteur français.

Titulaire d'un master en journalisme de l'Institut pratique du journalisme (2009-2011), il travaille pour la revue "XXI" et la revue "6 Mois" depuis 2013.

Il a remporté le Prix Françoise Giroud du portrait 2014 pour un article publié dans "Libération" en avril 2013 : "Mahiedine Mekhissi, au-delà des barrières".

"Sale Gosse" est le premier roman de Mathieu Palain. On y croise un peu de l’histoire de son père, ancien éducateur à laPJJ, des éducateurs côtoyés lors de l’enquête qu’il a menée pour écrire ce livre, et de chaque personne rencontrée en trente ans de vie à Ris-Orangis où il est né, en 1988.


Twitter : https://twitter.com/matpalain
+ Voir plus
Source : Figaro 12/09/2019
Ajouter des informations
Bibliographie de Mathieu Palain   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Yann Nicol présente en vidéo l'un des livres de l'édition 2022 du Prix Summer. Cinq auteurs, cinq romans de natures différentes qui ont en commun de porter un regard singulier sur le monde et de décliner un univers romanesque particulièrement inventif. Deuxième livre de la sélection : Ne t'arrête pas de courir de Mathieu Palain, paru aux éditions Éditions de L'Iconoclaste. Et pour aller plus loin sur le Prix Summer, rendez-vous sur https://www.fetedulivredebron.com/le-prix-summer/ ©Collectif Risette
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
Sebthocal   15 mars 2020
Sale gosse de Mathieu Palain
L’avenir, vous pouvez le prendre par tous les bouts, face à un gamin de seize ans qui a décidé de vivre au jour le jour, c’est un mot qui ne veut rien dire.



Page 155, L’Iconoclaste, 2019.
Commenter  J’apprécie          530
Sebthocal   16 mars 2020
Sale gosse de Mathieu Palain
— Que veux-tu, Wilfried ? demanda la juge.

—Je veux partir, il souffla.

— Partir où ?

—Je sais pas. Loin. Je veux qu'on me laisse tranquille. Je veux vivre ma vie, C'est bon, j'ai compris, le foyer. Je veux plus qu'on me fasse chier avec ça, et tout. Je veux vivre ma vie.



Page 268, L’Iconoclaste, 2020.
Commenter  J’apprécie          3610
joellebooks   30 novembre 2021
Ne t'arrête pas de courir de Mathieu Palain
Je voulais qu'il change. Qu'il s'en sorte. Qu'il arrête de voler et qu'il devienne champion olympique. Je rêvais. Je refusais de voir une réalité que pourtant il ne me cachait pas.
Commenter  J’apprécie          30
Ziliz   08 septembre 2020
Sale gosse de Mathieu Palain
Elle avait fait du Droit à Evry en pensant devenir avocate dans l'humanitaire, et avait tout plaqué après un stage dans une ONG. Les bons samaritains claquaient des sommes folles en alcool, prenaient quelques selfies avec des Noirs au ventre gonflé et rentraient le coeur léger, heureux d'avoir vécu une 'aventure'. Ça l'avait vaccinée.
Commenter  J’apprécie          140
tristantristan   19 juillet 2019
Sale gosse de Mathieu Palain
(...) s'il vous plaît, n'oubliez jamais que les dés jetés à la naissance ne sont pas une fatalité. Il y aura des mains tendues. Soyez assez modestes pour les saisir.
Commenter  J’apprécie          141
tristantristan   19 juillet 2019
Sale gosse de Mathieu Palain
Quand je suis arrivée à la PJJ, je voulais changer le monde. Aujourd'hui, j'essaye de ne pas l'abîmer. Ton métier c'est semer sans jamais récolter.
Commenter  J’apprécie          140
Ortie27   10 septembre 2021
Ne t'arrête pas de courir de Mathieu Palain
Le bouton rouge, je suppose qu'on appuie dessus quand les choses dégénèrent, quand des petites amies qui n'en peuvent plus d'attendre viennent un jour dire qu'elles n'en peuvent plus d'attendre, justement, et qu'elles refusent de perdre leur temps. voilà, c'est la dernière fois. Une claque part, ça gueule, la femme en danger presse le bouton rouge et les surveillants déboulent. Le type est ceinturé, il hurle à la mort dans le couloir, sa voix chargée d'insultes s'éloigne dans les étages tandis que sa femme hoquette, le souffle court, se disant au fond d'elle, c'est bon, c'est fini.
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   04 septembre 2020
Sale gosse de Mathieu Palain
- As-tu déjà entendu parler du BAFA, demanda [le conseiller d'orientation] en plissant les yeux.

Wilfried se souvenait d'une dame venue leur présenter le diplôme au collège. Il y avait un stage à faire sur les vacances scolaires, et même avec l'aide du conseil général, ça coûtait dans les 500 balles. Il avait lancé à travers la classe :

- Dans notre sale banlieue, on nous vend le BAFA comme un truc de ouf ! Madame, dites la vérité, à Paris vous leur parlez des vrais métiers genre avocat, ingénieur, et tout.
Commenter  J’apprécie          113
Ziliz   02 septembre 2020
Sale gosse de Mathieu Palain
Il fit son service en Allemagne et intégra l'école des profs d'EPS, à Koenigshoffen, en banlieue de Strasbourg, d'où il se fit renvoyer pour 'contestation des méthodes d'enseignement'. On était en 1980, Marc avait besoin de bosser et c'est au café, en feuilletant 'France Soir', qu'il tomba sur cette annonce : "La direction de l'Education surveillée recrute des éducateurs sportifs." C'était flou mais on comprenait l'essentiel : il s'agissait de faire courir des délinquants.

(p. 15)
Commenter  J’apprécie          110
tristantristan   19 juillet 2019
Sale gosse de Mathieu Palain
- "Maman, on appelle ça une oraison funèbre. (...) Je vais me contenter de la vérité. Je ne te connais pas. Ce que je sais, c'est que tu ne voulais pas d'enfant et surtout pas d'une fille. Je sais que ton père était un enfoiré. Et que ta mère t'a laissé tomber. (...) Plus tard, on m'a expliqué que tu reproduisais ce que tu avais connu, et qu'on ne peut pas éduquer quand on n'a pas reçu d'éducation. On appelle ça la reproduction. Pour faire simple, maman, ça veut dire que les pauvres restent pauvres, et que les filles violées font des femmes sur le trottoir.(...)"
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2694 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..