AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.46 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : Finlande
Né(e) à : Hattula , le 25 nov 1924
Mort(e) à : Helsinki , le 9 août 1985
Biographie :

Mauri Sariola (Hattula, Finlande, 25 novembre 1924 — Helsinki, Finlande, 9 août 1985) est un écrivain finlandais de roman policier.
Cadet d'une famille de trois enfants, Mauri Sariola passe son enfance dans la petite communauté de Hattula en Finlande méridionale, marquée par la noyade de son frère aîné en 1935.
Officier radio pendant la Deuxième Guerre mondiale, il s'inscrit, à la démobilisation, à la Faculté de Droit de l'Université d'Helsinki, mais abandonne ses études après quelques années. Il exerce alors divers petits métiers dans une firme d'avocat, une banque et une école primaire. Il rédige aussi de courtes nouvelles pour des magazines et des journaux. En 1952, il se lance dans la rédaction d'un premier roman policier qu'il n'osera jamais publier et dont il détruira le manuscrit. Découragé, il décide de suivre les traces de son père et de se destiner à l'enseignement. Il trouve un poste à Pudasjärvi au nord de la Finlande, mais ses méthodes d'enseignement peu orthodoxes ravissent autant ses élèves qu'elles inquiètent les parents. Après neuf mois dans cette localité isolée, il est de retour à Helsinki. De 1956 à 1966, il devient chroniqueur judiciaire, puis rédacteur en chef des pages criminelles d'un grand quotidien finlandais. Il traduit en finnois aussi des romans policiers de Erle Stanley Gardner, Patrick Quentin et quelques James Bond de Ian Fleming. Grand voyageur, il parcourt pour son plaisir l'Europe, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud.
Dès 1956, il amorce une fructueuse carrière littéraire avec la publication de Laukausten hinta, un roman policier où apparaît l'inspecteur Olavi Susikoski, héros récurrent d'une trentaine d'enquêtes. Il crée en outre le jeune avocat Matti Viima, figure centrale de cinq romans, dont le plus connu de Sariola, Un printemps finlandais, qui remporte, lors de sa traduction en France, le Prix du Roman d'Aventures et qui se vend en Finlande à plus de 100 000 exemplaires. En 1969, son roman Sen yli käy vain tuuli viheltäin, signé de son pseudonyme Esko Laukko, est accusé d'être un plagiat de The Tooth and the Nail (1955 — trad. française : Une dent contre lui) du romancier américain Bill S. Ballinger.
Avec une cinquantaine de romans policiers, plusieurs romans historiques, des nouvelles et des scénarios, Mauri Sariola demeure encore aujourd'hui le plus prolifique représentant du roman policier finlandais.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (6) Ajouter une citation
mesrives   14 juin 2017
Une finlandaise au coeur chaud de Mauri Sariola
"L'argent ne fait pas le bonheur, mais il assure la tranquillité d'esprit."

Ce vieil adage a été attribué à bien des gens, à commencer par Crassus qui l'aurait prononcé alors que sa fortune venait de lui permettre d'entrer dans le premier triumvirat, aux côtés de César et de Pompée. D'autres prétendent qu'il aurait aussi été prononcé par Maupassant, dont les ouvrages se vendaient alors fort bien, un jour qu'il regardait passer les jolies femmes sur les grands boulevards de la capitale française.
Commenter  J’apprécie          302
christinebeausson   06 janvier 2015
Qui a tué le commissaire Wolf ? de Mauri Sariola
Il trouverait bien encore une fois un moyen de se tirer de ce pas difficile. Sa colère tomba. Comme on dit en Finlande : la secousse n'a pas renversé le traîneau.
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   07 juillet 2014
Le soleil de minuit de Mauri Sariola
Il savait par expérience que si on rencontre beaucoup de héros dans les livres, on en trouve moins dans la vie réelle. Au moment du danger, chacun pense d'abord à soi. Ce n'est que plus tard, quand ce même danger est écarté, que les héros surgissent de tous les côtés.
Commenter  J’apprécie          30
christinebeausson   01 juillet 2013
Un printemps finlandais de Mauri Sariola
Le compte en banque est à découvert, annonça la voix grave et mélodieuse de ma secrétaire.

Ma bonne humeur s'évanouit. Décidément, Mlle Lindroos avait parfois une façon plutôt désagréable d'accueillir son supérieur. Je m'arrêtai devant elle et ôtai un de mes gants.

Bonjour, dis je. Il me semble que vous avez encore un peu grossi, ces temps derniers.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson   08 juillet 2014
Le soleil de minuit de Mauri Sariola
Je suis certain que vous savez, vous, ce qu'est un crime passionnel. La loi finlandaise ne le reconnaît pas, parce que la mentalité finnoise est trop loin de ces choses là. Il n'en est pas de même en France, mais nous ne sommes pas en France.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson   03 juillet 2014
Le soleil de minuit de Mauri Sariola
Quand une maison est pauvre et négligée, reprit elle, c'est toujours la femme que l'on blâme. Mais il n'est pas facile de continuer à se faire des illusions sur l'avenir, à mesure que passent les années, quand on voit tous ses espoirs brisés et que l'on ne connaît que des déceptions.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur