AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.5 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Annonay, Ardèche , le 11/11/1913
Mort(e) à : Paris , le 16/07/2009
Biographie :

Maurice Grimaud était un haut fonctionnaire français.

Il intègre la fonction publique comme attaché à la résidence générale du Maroc, de 1936 à 1943, d'abord comme précepteur du fils du résident général de France, Charles Noguès, puis à partir de 1938 comme conseiller diplomatique. Il travaille ensuite au commissariat à l'Intérieur à Alger, de 1943 à 1944, auprès du Gouvernement de Gaulle-Giraud.

Il est ensuite directeur de cabinet de l'administrateur général français à Baden-Baden en Allemagne, de 1945 à 1947, conseiller de l'Organisation internationale des Réfugiés (OIR) à Genève, en 1948 et 1949, délégué général pour la France, en 1950 et 1951, et directeur de l'Information à la résidence générale de France au Maroc, de 1951 à 1954.

Revenu en France, il devient en janvier 1954 conseiller technique au cabinet de François Mitterrand, alors ministre de l'Intérieur. Quelques mois plus tard il est nommé préfet des Landes, puis en 1957 préfet de la Savoie.

Maurice Grimaud est nommé en 1963 directeur général de la Sûreté nationale. Du 27 décembre 1966 au 13 avril 1971 il est le préfet de police de Paris. Il fait tout pour éviter un bain de sang lors des manifestations de mai 1968. Il reconnait que ses engagements de jeunesse à gauche l'ont aidé à comprendre la révolte.

Maurice Grimaud a raconté cette période troublée dans son livre "En mai, fais ce qu'il te plaît" (1977), qui s'appuie sur l'agenda quotidien qu'il tenait.

Il est nommé secrétaire général à la Direction générale de l'Aviation civile (1971-1975). Son dernier poste sera celui de délégué général du médiateur de la République, de 1986 à 1992.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Maurice Grimaud   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Maurice Grimaud est perçu comme le plus humaniste des préfets, celui qui a voulu changer la police. Pourtant sous son mandat, la répression a malgré tout existé durant les événements de mai 68. Aujourd'hui plus que jamais, la question des violences policières est encore au coeur de l'actualité. Culture Prime, l'offre culturelle 100% vidéo, 100% sociale de l'audiovisuel public, à retrouver sur : Facebook : https://facebook.com/cultureprime Twitter : https://twitter.com/culture_prime La newsletter hebdo : https://www.cultureprime.fr Abonnez-vous pour retrouver toutes les vidéos France Culture : https://www.youtube.com/channel/¤££¤11DKToXYTKAQ5¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
L’ordre, certes, allait revenir, et c’était bien, mais il ne fallait pas que soit étouffées les voix qui avaient pendant trente jours appelé la naissance d’un monde plus juste, moins oppressif. La France de l’ordre ne devait pas fermer ses oreilles aux cris de sa jeunesse, sinon tout recommencerait un jour...
Commenter  J’apprécie          40
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
Une autre croisade m’avait mobilisé, et j’entendais lui consacrer également tous mes efforts. Elle visait à rendre plus courtois les agents de police. Je voyais bien, maintenant que je les connaissais mieux, qu’ils étaient, comme dans la chanson, de fort braves gens, mais pourquoi se complaisaient-ils si souvent dans ce rôle ingrat de grondeurs ou trop rogues ou, au contraire, trop familiers, que l’on voyait aux prises avec les automobilistes, les écoliers ou les passants indisciplinés ? Combien ils gagneraient, me semble-t-il, à écraser les coupables de leur inaltérable sang-froid ou à calmer les excités par leur souriante placidité.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
Je voyais trop souvent, autour de moi, la déférence dont les pouvoirs publics entouraient les détenteurs de la fortune et cette course éperdue et médiocre à l’enrichissement.

[...]

Les jeunes ont un regard aigu, sans complaisance, qui refuse les faux-semblants. Ils voyaient bien qu’à simplement laisser aller le poids des choses, l’argent était gagnant à tous les coups, alors qu’il eût fallu, avec courage et détermination, comme l’avaient promis dans la longue nuit de l’Occupation ceux qui demain allaient mourir, forcer les voies de la justice et d’une vraie fraternité.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
C’est à chaud, sur le coup de l’émotion, au sortir de ces longues nuits d’angoisse, que l’on parle sans apprêt. [...] Les micros cueillent les confidences que vous vous faites à vous-même, et, par centaines de milliers, des gens vous écoutent, vous croient, voudraient vous aider... C’est pour cela que j’ai insisté plus d’une fois pour que les hommes de gouvernement parlent. Ce que je n’osais pas dire, c’est qu’ils devraient, pour une fois, quitter leurs masques et redevenir de simples hommes aux prises avec l’incertitude.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
[Avant les événements de Mai 68, Maurice Grimaud travaillait à améliorer le plan de circulation des automobiles dans Paris.]



Le hasard des circonstances m’obligea à faire face à des événements plus spectaculaires, mais c’est bien de sa mauvaise circulation que j’ai tenté de guérir Paris, plus que de ses gauchistes qui, après tout, n’étaient pas si loin de mes idées quand ils commencèrent à brûler les voitures.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
Ici, les insultes et les coups pleuvent, et il faut accumuler et maîtriser sa colère. On comprend mieux que lorsque l’occasion de frapper arrive, ces hommes pénètrent dans l’univers mystérieux de la violence. Les coups qu’ils vont porter seront le substitut de la mort qu’ils n’ont pas le droit de donner.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
[À la fin des événements de Mai 68 à Paris]



D’ailleurs, les Parisiens ont repris le goût à la vie. Leurs voitures, après un mois d’immobilisation, piaffent à leur porte. Dans l’air de Paris, les vapeurs d’essence recouvrent la saveur picotante des lacrymogènes.
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
Sentait-on dans ma voix, dans mon attitude, que je partageais secrètement plus d’une de ces critiques, mais que je ne trahirais pas la mission que le hasard avait voulu me confier ?
Commenter  J’apprécie          10
daniel_dz   06 août 2018
Mai 68 de Maurice Grimaud
Les déclarations officielles ne passaient plus la rampe. Les slogans surréalistes de Mai les faisaient soudain plus démodées que le latin.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Expressions communes !

J'ai très faim : J'ai l'estomac dans ...

les chaussures
les guibolles
les talons

20 questions
52 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur