AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.47 /5 (sur 36 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Châteauroux (Indre) , le 29/12/1846
Mort(e) à : Ivry-sur-Seine , le 26/10/1903
Biographie :

Issu d'un milieu cultivé, Rollinat se met très tôt au piano, pour lequel il semble avoir de grandes facilités. Dans les années 1870, il écrit ses premiers poèmes.
Ses textes, allant du pastoral au macabre en passant par le fantastique, valent à Rollinat une brève consécration en 1883. Cette année-là, le poète publie Les Névroses, qui laisse les avis partagés.
En 1886, il publie l'Abîme, puis Paysages et Paysans ainsi qu'un recueil en prose, En errant.
Alors que sa compagne, l'actrice Cécile Pouettre, meurt de la rage, Rollinat tente plusieurs fois de se suicider. Son ami le peintre Eugène Alluaud le veille et s'inquiète. Malade, probablement d'un cancer, le poète est transporté à la clinique du docteur Moreau à Ivry où il s'éteint en octobre 1903, à l'âge de 57 ans. Rollinat repose au cimetière Saint-Denis de Châteauroux.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Maurice Rollinat   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L’émission « À la recherche de », par Anne Lemaître, diffusée le 11 juin 1971 sur Limoges Centre Ouest. Invités : Régis Miannay, Serge Solon, Michel Bloy, Jean Pellotier, Maïthé Carrère et Aline Conan.


Citations et extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
Maurice Rollinat
sagesse66   15 septembre 2021
Maurice Rollinat
LA BICHE



La biche brame au clair de lune

Et pleure à se fondre les yeux :

Son petit faon délicieux

A disparu dans la nuit brune.



Pour raconter son infortune

À la forêt de ses aïeux,

La biche brame au clair de lune

Et pleure à se fondre les yeux.



Mais aucune réponse, aucune,

À ses longs appels anxieux !

Et le cou tendu vers les cieux,

Folle d'amour et de rancune,

La biche brame au clair de lune.
Commenter  J’apprécie          429
Maurice Rollinat
sagesse66   12 mars 2022
Maurice Rollinat
Économie de pauvre ...



« Ça vous surprend que j'fume, et que j'prise, et que j'chique ?

Vous vous dit' que pour moi qu'a besoin d'épargner

C'est un' trop gross' dépense et qu'ça doit me ruiner ?

Mais, j'fais du mêm' tabac trois usag' tabagiques,



Mon bout d'carotte, es' pas ? j'ai fini de l' mâcher,

I n'a plus d'jus : je l'fais sécher.

Alors, j'n'ai plus q'ma pipe à prendre,

Et son fourneau lui sert d'étui.



Puis, je l'fum' tout lentement, et, quand il est ben cuit,

J'le fourr' dans ma queue d'rat, et j'en prise la cendre.

Ma chiq' ? C'est provision d'tabac pour mon brûl'gueule

Et pour mon nez qu'est pas étroit.

Ça fait donc q'la dépens' d'un' seule

Me procur' le plaisir des trois ! »
Commenter  J’apprécie          403
Maurice Rollinat
sagesse66   01 novembre 2021
Maurice Rollinat
La baigneuse



Le temps chauffe, ardent, radieux ;

Le sol brûle comme une tôle

Dans un four. Nul oiseau ne piaule,

Tout l'air vibre silencieux...

Si bien que la bergère a confié son rôle

A son chien noir aussi bon qu'il est vieux.



Posant son tricot et sa gaule,

Elle ôte, à mouvements frileux,

Robe, chemise, et longs bas bleus :

Sa nudité sort de sa geôle.

Tout d'abord, devant l'onde aux chatoiements vitreux

Elle garde un maintien peureux,

Mais enfin, la chaleur l'enjôle,

Elle fait un pas et puis deux...



Mais si l'endroit est hasardeux ?

Si l'eau verte que son pied frôle

Allait soudainement lui dépasser l'épaule ?

Mieux vaut se rhabiller ! mais avant, sous un saule,

D'un air confus et curieux,

Elle se regarde à pleins yeux

Dans ce miroir mouvant et drôle.
Commenter  J’apprécie          390
Maurice Rollinat
Piatka   05 avril 2014
Maurice Rollinat
À Alphonse Daudet.



Des pêchers roses, tous en chœur

Embaument les vignes désertes ;

Le battoir fait son bruit claqueur

Au bord des mares découvertes,

Et la nuit perd de sa longueur.



Le vent qui n’a plus de rigueur

Éparpille en souffles alertes

La contagieuse langueur

Des pêchers roses.



L’Amour sourit, tendre et moqueur,

Car bientôt, dans les herbes vertes,

Œil mi-clos, lèvres entr’ouvertes,

Plus d’une aux bras de son vainqueur

Va commettre de tout son cœur

Des péchés roses.
Commenter  J’apprécie          360
marina53   06 septembre 2012
Les Névroses de Maurice Rollinat
Le silence est l'âme des choses

Qui veulent garder leur secret.

Il s'en va quand le jour paraît,

Et revient dans les couchants roses.



Il guérit des longues névroses,

De la rancune et du regret.

Le silence est l'âme des choses

Qui veulent garder leur secret.



À tous les parterres de roses

Il préfère un coin de forêt

Où la lune au rayon discret

Frémit dans les arbres moroses :

Le silence est l'âme des choses.

Commenter  J’apprécie          360
LydiaB   07 mars 2013
Les Névroses de Maurice Rollinat
La conscience (Les Âmes) :



La Conscience voit dans nous

Comme le chat dans les ténèbres.

Tous ! les obscurs et les célèbres,

L’impie et le moine à genoux,



Nous cachons en vain nos dessous

À ses regards froids et funèbres !

La Conscience voit dans nous

Comme le chat dans les ténèbres.



Tant que l’Esprit n’est pas dissous,

Et que le sang bat les vertèbres,

Elle déchiffre nos Algèbres,

Et plonge au fond de nos remous.

La Conscience voit dans nous ! —
Commenter  J’apprécie          320
Maurice Rollinat
Piatka   14 juin 2016
Maurice Rollinat
LA VOIX DU VENT



Les nuits d'hiver quand le vent pleure,

Se plaint, hurle, siffle et vagit,

On ne sait quel drame surgit

Dans l'homme ainsi qu'en la demeure.



Sa grande musique mineure

Qui, tour à tour, grince et mugit,

Sur toute la pensée agit

Comme une voix intérieure.



Ces cris, cette clameur immense,

Chantent la rage, la démence,

La peur, le crime, le remord...



Et, voluptueux et funèbres,

Accompagnent dans les ténèbres

Les râles d'amour et de mort.
Commenter  J’apprécie          290
Maurice Rollinat
Piatka   09 avril 2017
Maurice Rollinat
JOURNÉE DE PRINTEMPS



Ici, le rocher, l'arbre et l'eau

Font pour mon oeil ce qu'il convoite.

Tout ce qui luit, tremble ou miroite,

Forme un miraculeux tableau.



Sur le murmure qui se ouate

Le rossignol file un solo :

L'écorce blanche du bouleau

Met du mystique dans l'air moite.



A la fois légère et touffue

La lumière danse à ma vue

Derrière l'écran du zéphyr ;



Je m'attarde, et le soir achève

Avec de l'ombre et du soupir

La félicité de mon rêve.
Commenter  J’apprécie          260
marina53   10 septembre 2012
Les Névroses de Maurice Rollinat
À la longue, je suis devenu bien morose :

Mon rêve s'est éteint, mon rire s'est usé.

Amour et Gloire ont fui comme un parfum de rose ;

Rien ne fascine plus mon cœur désabusé.



Il me reste pourtant un ange de chlorose,

Enfant pâle qui veille et cherche à m'apaiser ;

Sorte de lys humain que la tristesse arrose

Et qui suspend son âme aux ailes du baiser.



Religieux fantôme aux charmes narcotiques !

Un fluide câlin sort de ses doigts mystiques ;

Le rythme de son pas est plein de nonchaloir.



La pitié de son geste émeut ma solitude ;

À toute heure, sa voix infiltreuse d'espoir

Chuchote un mot tranquille à mon inquiétude.
Commenter  J’apprécie          220
Maurice Rollinat
Piatka   16 août 2016
Maurice Rollinat
LA GRANDE CASCADE



A cette heure, elle n'est sensible,

La grande cascade du roc,

Qui par son tonnerre d'un bloc,

La nuit la rend toute invisible.



Et, pourtant, sa rumeur compacte

Décèle son bavement fou,

Sa chute à pic, en casse-cou,

Son ruement lourd de cataracte.



Un instant, l'astre frais et pur

Écarte son nuage obscur,

Comme un oeil lève sa paupière ;



Et l'on croit voir, subitement,

Crouler des murs de diamant

Dans un abîme de lumière.
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Ne t'inquiète pas pour moi

Qui sont les deux personnages principaux ?

Clémence et sa soeur
Claire et sa mère
Cécilia et son frère
Nathalie et son chien

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : Ne t'inquiète pas pour moi de Alice KuipersCréer un quiz sur cet auteur