AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.18 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Maurice-Ruben Hayoun est un philosophe, exégète et historien, spécialiste de la philosophie juive.

Spécialiste de philosophie juive médiévale (Maimonide, Averroès, Ibn Badja, Avicenne)et de la pensée judéo-allemande moderne (de Moïse Mendelssohn à Gershom Scholem), Maurice-Ruben Hayoun est professeur des universités (Strasbourg, Bâle, Heidelberg) et notamment chargé de cours au Département de Philosophie de l'Université de Genève.

Auteur de de près de cinquante ouvrages constamment réédités et traduits notamment la philosophie juive, il a publié plus de dix volumes dans la collection Que sais-je ? (Paris, PUF) dont la plupart ont été traduits dans des langues européennes : allemand, espagnol, italien, néerlandais, slovaque, grec)

Ses publications sont régulièrement sollicitées par des tribunes telles que celles du Le Monde, du Figaro, de La Tribune de Genève, du Neue Zürcher Zeitung, de L'Arche.

Spécialiste de l’histoire intellectuelle il a publié plusieurs livres sur les racines culturelles et spirituelles de l’Europe, notamment les Lumières de Cordoue à Berlin.

Il participe régulièrement aux matinales de Radio-Cité et aux émissions de Genève à chaud de Pascal Décaillet sur la chaîne Léman Bleu.

Ses articles ont été récemment réunis en un volume paru en 2005 chez Armand Colin (Ecoute Israël, Ecoute France).

Il fut candidat à la succession de Jean-Marie Lustiger à l'Académie française, obtenant une voix.

Vice-président de la Fraternité d’Abraham, il s’est occupé du problème de la laïcité et du dialogue inter-religieux. Il fut reçu en cette qualité par le pape Jean-Paul II au Vatican en février 2000. Il entretient une correspondance avec le pape Benoît XVI portant sur l’étude des grands penseurs juifs allemands du XIXe siècle.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
finitysend   30 septembre 2012
Le Zohar : Aux origines de la mystique juive de Maurice-Ruben Hayoun
( selon Maimonide ),

Le premier verset de la genèse contient une contradiction dans les termes : poser l'existence d'un instant premier ( Au commencement Dieu créa...) est indéfendable et induit l'idée que quelque chose existait déjà , puisque le temps mesure le mouvement qui est lui même inséparable de la matière. En effet , on ne peut mesurer que le mouvement des parties constitutives d'un corps , comment , dès lors , opter pour une création à partir d'un néant absolu ?
Commenter  J’apprécie          70
enkidu_   12 mai 2015
Le Zohar : Aux origines de la mystique juive de Maurice-Ruben Hayoun
Pour comprendre ce que signifie l’intellect agent, il faut évoquer brièvement quelques notions de cosmologie médiévale telle que nous la rencontrons dans certains écrits d’al-Farabi et d’Avicenne par exemple. Pour faire admettre que l’un dérive de l’Un et que la chaîne ontologique au sommet de laquelle se trouve Dieu se dégrade au fur et à mesure que l’on se rapproche du monde de la multiplicité, celui de la génération et de la corruption, on a imaginé dix intellects gouvernant chacun, dans un ordre descendant, une sphère qui lui est propre.



Comme on le notait plus haut, l’intellect en charge de notre bas monde est nommé intellect agent. Son nom implique qu’il est l’agent de notre monde. En outre, il fait passer notre intellect hylique de la puissance à l’acte et effuse ici-bas les intelligibles. Sans son aide, aucun acte d’intellection n’est possible. On peut rappeler que les scolastiques latin l’appelaient le dator formarum (donateur des formes), étant entendu que les formes ne sont autres que les intelligibles.



Certains penseurs médiévaux, parmi lesquels al-Farabi et Avicenne, croyaient en une conjonction de l’intellect humain avec l’intellect agent. Puisque l’acte d’intellection ne peut se faire ici-bas sans l’entremise de l’intellect agent, comment notre intellect pourrait-il sauver son individualité et demeurer jusqu’au bout lui-même ? L’intellection suprême n’entraîne-t-elle pas une fusion de l’un dans l’autre ? Maïmonide ne semble pas avoir vraiment suivi cette voie et n’a pas parlé de conjonction véritable avec l’intellect agent, même si, comme on l’a vu dans le chapitre III, ses commentateurs averroïstes ont tenté de lui imposer leurs idées. L’intellect humain, parvenu au degré suprême de son évolution, ressemble à l’intellect divin sans se confondre avec lui. (pp. 302-303)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
De rabbi Aqiba (vers 130 de l'ère chrétienne) à Léo Baeck (ob. 1956), de Maimonide à Hermann Cohen, aucune doctrine n'a pu, résumer à elle seule l'ensemble protéiforme que représente le judaïsme [...] Il existe ainsi un mouvement de balancier dont l'histoire intellectuelle du judaïsme a le secret : chaque fois qu'une tendance semble devoir l'emporter, une nouvelle doctrine fait pencher le balancier dans l'autre sens, comme si l'on recherchait sans cesse un équilibre ou une voie médiane... Lorsque Maimonide menaçait de trop intellectualiser le judaïsme de ses pères, une tendance opposée, la kabbale surgissait et ait fonction de contrepoids avec son exubérant symbolisme sexuel... La même chose se produisit à l'époque moderne : à la philosophie des Lumières de Moïse Mendelssohn fit face, comme par enchantement le hassidisme du Baalshemtob au cours du XVIIIème siècle...
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Lorsqu'il compare l'idéal social de Platon à celui des prophètes, Cohen relève que l'idée d'une humanité éthique revient aux prophètes d'Israël alors qu'elle était inconnue dans les murs de la Cité grecque. Ce qui dépassait le cadre de leur Etat ou de leur Cité, les Grecs le dénommaient par le terme suivant : barbare ! Or, les prophètes parlent, eux, de l'Assyrie et de l'Egypte comme de l'oeuvre des mains de Dieu : Israël est certes, considéré comme Son héritage, mais ceci n'exclut pas les autres hommes qui portent, eux aussi l'image de Dieu. [le Sabbat, rattaché à la Création, est pour l'humanité et non les seuls Juifs]
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Du point de vue de l'histoire intellectuelle du judaïsme, mais non point sous l'angle strict de la pensée philosophique, l'oeuvre et la personnalité de Gershom (Gerhard) Scholem (Schalom) dominent l'ensemble du vingtième siècle.
Commenter  J’apprécie          10
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Le grand Réformateur a [...] redonné l'Homme sa stature d'agent moral autonome. Il a contribué à la réémergence d'une unité de la conscience. Le sommet de cet édifice conceptuel n'est autre que Kant qui a réaffirmé les droits sacrés e 'individu : aucun homme ne saurait être traité comme un moyen. Chaque individu est au contraire un but en soi. Jusqu'ici l'affinité entre l'idéal du système kantien et les buts du judaïsme est incontestable.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Au-delà de son essence profonde qui recélait dès les origines de grandes richesse, le mouvement kabbalistique fut donc principalement une réaction de défense face à une formulation intellectualiste et rationaliste du judaïsme.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
face au désarroi que ressent le juif religieux, fidèle à sa tradition mais aussi adepte de la recherche philosophique, il convient de donner aux égarés un guide. D'où le titre du live [de Maimonide, "Le guide des égarés"].
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Moïse Mendelssohn (1729-1786), quant à lui, est le père du judaïsme moderne ; à ce titre, il s’est confronté à l’héritage des siècles précédents qu’il assimilé en vue de l’intégrer à ses propres conceptions du judaïsme.
Commenter  J’apprécie          00
Enroute   31 décembre 2019
Petite histoire de la philosophie juive de Maurice-Ruben Hayoun
Or sans l'interprétation rabbinique, le judaïsme est une masse informe, sans contours précis et surtout non différenciée par rapport aux autres traditions se réclamant, elles aussi, de l'héritage biblique.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Maurice-Ruben Hayoun (50)Voir plus


Quiz Voir plus

L'évangile oublié de Jacobovici & Wilson : culture générale

Le temple d’Artémis

Se trouve à Éphèse
Est l’une des Sept Merveilles du monde
Réponse 1 et 2
Aucune de ces réponses

25 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : jésus christ , religion , histoireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..