AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 44 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Berlin , 1966
Biographie :

Médecin de formation et auteur de polar allemand

"L’Oiseleur" est son premier roman policier qui est aussi le premier tome d’une série autour du lieutenant de police berlinois Nils Trojan.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   04 janvier 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
Un beau matin, on se réveille inconscient du danger, sans se douter qu’il s’agit du dernier jour de sa vie.

Elle ne tarda pas à retrouver sa gaieté. S’il émanait de cette phrase une vérité amère, il n’en restait pas moins que nul ne pouvait prévoir l’heure de sa mort. Et la probabilité de mourir à son âge demeurait faible, elle n’avait tout de même que vingt-quatre ans.
Commenter  J’apprécie          40
collectifpolar   14 septembre 2019
L'Oiseleur de Max Bentow
Prologue



La peau perlée de sueur, elles dansaient, félines et échevelées, dodelinant de la tête, dessinant dans l’air des signes de la main. Il les observa avec insistance et tenta d’intercepter leur regard, mais elles ne lui prêtaient pas attention. Il se tenait tranquillement assis dans un coin, à l’écart, un sourire figé aux lèvres, et battait la mesure du pied, jusqu’à ce qu’il s’en aperçût ; suspendant alors son geste, il se redressa avec un soupir de dédain.



Il écoutait leurs rires, stridents, pareils à des piaillements. Les filles, dans leur minijupe, martelaient de leurs talons aiguilles la piste de danse et tiraient avidement sur leurs cigarettes de leurs lèvres luisantes de rouge.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   04 janvier 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
C’est important, le travail. Regarde un peu mes fils, toujours à traîner, avec des bêtises en tête, des histoires de filles ou de nouveaux cellulaires, et quand je leur demande de m’aider au magasin, ils refusent tout net...
Commenter  J’apprécie          30
Lilou08   04 avril 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
Rien n’y fit, il garda l’œil ouvert jusqu’à l’aube.

Finalement, il sombra dans un sommeil bref, sans rêve.

Il n’entendit pas la sonnerie de son réveil et sursauta à 8 heures passées.

Peu après 9 heures, soit en retard d’une heure, il arriva fourbu au commissariat.

Le teint gris, mal rasé, Gerber ne semblait pas non plus bien reposé.

Ils se servaient à la machine à café lorsque le téléphone sonna.

Ronnie décrocha et s’anima soudain.

Il marmonna quelques mots dans le combiné et griffonna sur son calepin.

Son regard brillait d’un éclat de triomphe après l’appel.

« Lene Halldörfer a contacté voilà deux minutes environ la centrale d’urgence depuis un appartement de Kreuzberg, au numéro 29 de la Ratiborstrasse. Le commando d’intervention spéciale est sur le pont.

— La Ratiborstrasse ? » Trojan avala de travers son café. « C’est tout près de chez moi. »

Ils se précipitèrent dehors.
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08   04 avril 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
Horrifiée, elle laissa tomber l’assiette et poussa un cri.

Dans son lit gisait un oiseau.

Sanguinolent, déchiqueté, étripé.

Et déplumé.

Coralie chancela.

Elle comprit alors qu’elle n’était pas seule dans l’appartement. Tout son corps se contracta, elle serra les poings et recula lentement.

En marchant sur les débris de porcelaine, dans le mélange de légumes, elle gémit, trébucha.

Puis elle fixa le rideau. À présent elle savait. Là derrière se cachait quelqu’un qui tout du long l’avait épiée.

Elle en eut le souffle coupé.

Elle ouvrit la bouche pour hurler.

Mais il n’en sortit aucun son.

Le rideau s’ouvrit, et un voile noir passa devant les yeux de Coralie.

Elle lutta contre le vertige.

La chambre tournait autour d’elle. Je dois sortir d’ici, se dit-elle dans un sursaut.

Le sol se déroba sous ses pieds.

« Non, gémit-elle, non. »
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   04 janvier 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
Et les flics ne montraient aucune fragilité, les flics étaient toujours forts.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   04 janvier 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
La vie paraissait si facile, si attrayante, et la croyance populaire ne voulait-elle pas que le premier amour fût le plus marquant ?
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   04 janvier 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
La soirée s’écoulait tandis qu’il sirotait sa bière, buvant peu, à la différence des autres qui, se mettant bientôt à brailler, lui inspirèrent du mépris. Puis vint le temps des slows sous une lumière tamisée, et des couples s’étreignirent dans un va-et-vient de caresses.
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08   04 avril 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
Trojan gravit l’escalier. De loin lui parvenait un battement d’éventail.

Sur le dernier palier, Krach et Gerber essayaient de capturer un oiseau qui voletait désespérément en tous sens et ne cessait de heurter murs et vitres.

Sa petite taille et son plumage, rouge sur la poitrine et noir sur la tête, révélaient indéniablement un bouvreuil. Trojan gardait à l’esprit les photos de cette espèce examinées dans son bureau.

« C’est peut-être un hasard, Nils, tu crois pas ? » lui lança Gerber.

Trojan, oppressé, ne répondit rien. Il se courba par crainte que l’oiseau ne plongeât directement sur lui.

Le bouvreuil émit un cri qui le pétrifia.
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08   04 avril 2016
L'Oiseleur de Max Bentow
« J’aime ma mère », dit Lene.

Les enfants aimaient leur mère, ça allait de soi. Il en avait été de même pour lui.

« Et ton père ? » demanda-t-il.

Elle ne répondit pas.

« Qu’est-ce qui ne va pas avec ton père ?

— Je n’ai pas de père. Ma mère dit que j’ai simplement un géniteur. »

Oui, c’est ainsi, pensa-t-il. C’est même exactement ça.

« Tu connais ton géniteur ?

— Oui. Il bat ma mère. »

Lene éclata alors en sanglots. D’abord hésitant, il mit son bras autour de ses épaules.

Elle se dégagea brusquement. « Arrête, je ne dois pas me faire toucher par des étrangers. »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Max Bentow(1)Voir plus
Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Proverbes 1 (facile)

Qui va à la chasse ….

boit sa tasse
trouve la grâce
perd sa place
glisse sur la glace

10 questions
60 lecteurs ont répondu
Thèmes : proverbesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..