AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.39 /5 (sur 57 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Mulhouse , le 21/01/1945
Biographie :

Né à Mulhouse en 1945, Max Genève vit aujourd'hui entre Paris et Biarritz. Auteur de vingt romans et de plusieurs recueils de nouvelles, ce romancier inclassable s'est illustré dans des veines très variées avec toujours la même exigence littéraire : fantastique (Ramon, 1998), musicale (Le Château de Béla Bartók, 1995), policière (Le tueur du cinq du mois, 1997, Gallimard), érotique (La nuit sera chienne, 1993). Les éditions Zulma ont publié la plupart de ses livres. Le dernier, Chair, a paru à La Musardine en 2007 .

Source : Éditions Zulma
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Max Genève à l'exposition Michel Krieger Palais du Rhin à Strasbourg

Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation
Ambages   23 mai 2017
Le transformiste de Max Genève
Il y a de cela deux ou trois semaines, j'étais assis, mal fagoté, sur un banc du Luxembourg en compagnie de Proust (un livre de poche), je n'avais pas remarqué que ma casquette avait glissé à terre. J'avais oublié - quand on lit un grand écrivain, le monde à l'entour a tendance à s'estomper, voire à disparaître complètement - l'apparence que je m'étais donnée.
Commenter  J’apprécie          202
Ambages   24 mai 2017
Le transformiste de Max Genève
Là, plus là.

L'enfant s'amusait à faire disparaître le monde en se cachant la figure dans les mains. En l'observant, j'enviais sa croyance en ses pouvoirs. N'était-il pas le maître de l'être et du néant ? Il se tourna vers moi et m'anéantit aussi sec. Là, plus là : bon résumé de la situation. Il est si difficile d'imaginer ne plus être là.
Commenter  J’apprécie          181
Ambages   13 août 2016
Chair de Max Genève
Les grands voluptueux ne connaissent ni les joies célestes du paradis, ni les flammes de l'enfer, encore moins l'éternité à la petite semaine du purgatoire.

Elle et moi, je le sais désormais de science sûre, nous glisserons dans les limbes, innocentés par l'amour.
Commenter  J’apprécie          150
Ambages   30 mai 2017
Le transformiste de Max Genève
Général et agent double le matin, comédien l'après-midi, amant le soir, bonsoir. Et moi, jamais ?
Commenter  J’apprécie          152
Luniver   04 octobre 2014
La nuit sera chienne de Max Genève
Entre un roman érotique et un roman ordinaire, l’écart selon Baptiste est minime. Ici, le petit oiseau sort au bout de trois cents pages, là il sort dès la première. L’ennui, c’est qu’il ne fait plus que ça. De toute façon, et quel que soit le dispositif, on a toujours affaire, dans l’un et l’autre cas, au couple voyeur/exhibitionniste. C’est le principe même de la lecture. Il est vrai que certains auteurs, particulièrement sournois, retors ou tordus, mettent un temps infini et beaucoup de chichis, à procéder à leur mise à nu, – une œuvre entière, parfois.
Commenter  J’apprécie          120
caro64   30 mars 2013
Virtuoses de Max Genève
Je n’ai vu jusqu’à présent que vos villes. L’Amérique est un beau et grand pays. Grand, je veux dire vaste. Ce qui m’intrigue, c’est que ces millions de kilomètres carrés, votre première richesse, aient si peu d’effet sur les mentalités. Ici, comme ailleurs, c’est le petit qui domine dans les têtes.





Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienne   24 avril 2013
Virtuoses de Max Genève
La vie lui avait appris à transcender les vicissitudes objectives en décisions courageuses, voire en réussites personnelles.

- Vous savez ce que disait Cocteau ? "Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être l'organisateur."
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienne   13 octobre 2012
Virtuoses de Max Genève
La mort, il est vrai, confère aux auteurs disparus un surcroît de légitimité qui les rend plus recevables, même par ceux que la poésie peine à charmer. Vivant, le poète a parfois du mal à faire oublier son encombrante, pitoyable personne, le courant passe mieux s'il n'est plus là.

Bref, amis poètes, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienne   15 octobre 2012
Virtuoses de Max Genève
C'est donc bien un miroir déformant que l'Amérique nous tend et l'image de nous qui s'y révèle est tout sauf gratifiante.

La conclusion s'imposait, une lapalissade : il ne serait jamais Américain. Les mois, les années n'y changeraient rien, quelque chose en lui refusait aussi bien le mode de vie, son cortège d'hypocrisies larvées, que les paysages urbains dominés par le culte de l'automobile, les gens - au cœur dur sous la religiosité chantante - le parler promis à dominer l'univers, bien qu'il fût la plus monstrueuse altération que l'anglo-saxon eût subie.

Combien d'artistes, condamnés par la guerre et l'exil, à devenir américains en ont souffert jusqu'à leur mort : Von Stroheim, Bartok, Nabokov et tant d'autres.
Commenter  J’apprécie          40
natpiment   27 février 2016
Le voyage de M. de Balzac à Turin de Max Genève
Tout ce qui comptait à Turin était venu voir Balzac et son page, l'attraction de la soirée. Parmi les invités , peu avaient lu l'auteur français, mais sa renommée avait franchi la frontière, et qu'il fût accompagné d'un séduisant jeune homme qui était peut être, s'il fallait en croire la rumeur , une célèbre romancière française habillée en homme, ajoutait une touche de mystère à l'évènement.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Il fait chaud

Cet auteur suisse a signé un polar intitulé Chaleur:

C. F. Ramuz
Joseph Incardona
Martin Suter

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thèmes : chaleur , canicule , soleil , ete , littérature , romans policiers et polars , adapté au cinéma , cinema , Actrices , acteur , vacancesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..