AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.69 /5 (sur 56 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1944
Biographie :

Débute dans la vie professionnelle comme apprenti libraire.

Études de droit. Carrières dans l'administration des finances et la magistrature des comptes.

Directeur régional des affaires culturelles. Exerce le ministère public près d'une juridiction financière.

Anime la coopérative d'édition Krakoen qui promeut la bibliodiversité.

Max Obione est administrateur de l'association 813 Les amis des littératures policières . Il est spécialement chargé du site Internet www.813.fr

Source : /www.polarnoir.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Max Obione   (36)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

critique de Scarelife, le dernier roman noir de Max Obione


Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
nelly76   25 février 2018
Gaufre royale de Max Obione
Se déplaçant au gré des chantiers ,le grutier Fernand Poinard ,et Beverly Poulot sous le non d'emprunt de Marie-Jeanne Fraigneau ,filent le grand Amour dans leur caravane en veillant à éliminer méchamment de leur chemin tous les individus qui viendraient à découvrir leur secret.....



EDO GRADINE?....

DE CELUI-CI,TOUT LE MONDE SE FOUT!
Commenter  J’apprécie          80
JIEMDE   24 août 2015
Amin's Blues de Max Obione
- Devinette ? Que dit une mouche à merde qui tombe dans un pot de confiture ?T'as donné ta langue, eh ben, elle dit... ça sent pas bon là-dedans !



Il aimait entendre ce genre de connerie, il riait comme un gosse, son ventre tressautait, il était heureux dans ces moments-là. puis, quelques minutes de répit plus tard, les idées noires pénétraient à nouveau sa caboche.
Commenter  J’apprécie          70
MarcBibliotheca   26 avril 2009
Amin's Blues de Max Obione
Il regardait fixement les crachats sanguinolents qui flottaient au fond du seau. Il aurait voulu rire - sinon sourire - du mauvais tour qu'il venait de leur jouer, mais la coupure de sa lèvre inférieure l'en dissuada.



- On avait dit à la fin du troisième, Courtaud, bon dieu de merde ! Tu comprends donc pas !



Bien sûr qu'il comprenait. Chow passa l'éponge sur le crâne rasé et la face du boxeur.



L'eau puante dégoulina le long du buste massif d'Amin.
Commenter  J’apprécie          60
nelly76   23 février 2018
Amin's Blues de Max Obione
Le jour pointait à peine.La came frelatée ėteignait ses lampions,tandis qu'Amin, couvrant de sa masse le corps de René, donnait spasmodiquement de grands coups de rein.Un pied terrible,toujours avec René, surtout elle.Qui réagissait pas. Glacée.

Son sexe dėbandait. Le froid le saisissait ,soudain il se dégagea en hurlant.Son palpitant cognait à tout rompre, rouge,rouge,rouge,le lit était rouge de sang le ventre de René n'était qu'amas de chair,de viscères et de merde.

Même sa queue de shemale avait été sectionnée.Le courtaud ,yeux exorbitės, ne pouvant contrôler les frissons qui le parcouraient dans l'état de vaps dans lequel il flottait encore.Terrifiė !Rendez-vous avec le diable!

C'était lui!Qu'avait-il fait?tué René ? Le col écarté de la robe de chambre laissait voir des traces de strangulation sur ke cou,sa poitrine transpercée ,les poches de silicone crevées laissaient couler des petits filets de morve.On pouvait lire en dessous trois lettres de sang: J.O.G. gravées au cutter dans la peau.Cette vision eut tôt fait de le ramener sur terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nelly76   24 novembre 2020
Scarelife de Max Obione
Dans l'immense salle, à peine éclairée,les plantations s'élancent jusqu'au toit de verre.Des bacs laissent dépasser des plants les plus variés,des lianes pendent ,des grappes de fleurs dégoulinent .Molly s'affaire;je vois une grosse femme se déplaçant avec grâce et légèreté qui vient de se coifferd'un chapeau garni de plumes,de coquillages,de fleurs et de fruits.Elle allume des bougies,manipule des ustensiles métalliques,elle ouvre des pots.Des volutes de fumée s'échappent d'une vasque de terre.La moiteur colle sa chemise,sa poitrine immense et lourde s'agite au gré de ses mouvements.j'entends le sifflet d'une bouilloire.Ellr prépare un breuvage.(page 125)....
Commenter  J’apprécie          50
nelly76   25 mars 2018
Reine des neiges de Max Obione
On sut plus tard que Big Dicky Joe avait emprunté à Dylan Thomas les paroles du morceau donné lors de son audition,paroles extraites du poème A GRIEF AGO:

La nuit est proche

une forme nitrique

qui saute d'elle

temps et acide

je lui dit ceci:

avant que le coq solaire

jette ses os au feu

qu'elle respire ses morts

à travers les graines de leur mer solide

traversez sa main de leur regard grave de gitan

Et fermez-lui son poing.
Commenter  J’apprécie          50
nelly76   24 novembre 2020
Loulou de Max Obione
Première partie

Plaie ouverte et miséricorde



Paris,25 mai 1871....

Ma vessie va éclater.Je n'en puis plus tellement j'ai envie.Je retiens ma respiration mon ventre me fait souffrir,mon ventre va exploser.Deux heures ,deux heures que je suis rencognée dans l'interstice étroit d'un décroché de la rue du Petit Musc.La nuit est tombée.L'air est doux, pourtant je grelotte.J'ai peur,ma gorge est nouée.Paris est à feu et à sang.(page 10).
Commenter  J’apprécie          50
JIEMDE   20 juin 2016
Reine des neiges de Max Obione
Le Havre, comme d'autres villes, possède sa légende urbaine. La rumeur resurgit périodiquement, laissant accroire qu'un héros de Monte Cassino gît dans un sarcophage de béton sous un immeuble de l'avenue Foch.

Personne ne sait comment lesdites légendes urbaines naissent : seuls, sans doute, les romanciers sont capables de le dire.
Commenter  J’apprécie          50
nelly76   22 novembre 2020
Scarelife de Max Obione
Mange quelques miettes d'un croque rance.Je pique du nez.je traverse un moment de fatigue intense,celle de vivre,la plus difficile à combattre.( Page 72).
Commenter  J’apprécie          50
nelly76   24 mars 2018
Reine des neiges de Max Obione
LE PETIT LÉGUME



J'aime pas les petits légumes. Il a dit ça, j'ai bien entendu.C'est le nouveau.Il a l'air méchant, peut-être plus que les autres qui ne restent jamais longtemps.Ils ne peuvent pas supporter mon grand frère Jean-Mi. Le nouveau s'en ira bientot et les pleurs de ma mère repartiront de plus belle jusqu'au jour où elle ramènera à la maison un autre nouveau.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur