AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.27 /5 (sur 615 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Avignon (Vaucluse) , le 18/12/1974
Biographie :

Mazarine Marie Pingeot est un écrivain français. Elle est la fille de François Mitterrand, ancien président de la République française et d'Anne Pingeot, conservatrice au musée d'Orsay. Ce lien de parenté est resté caché du grand public jusqu'en 1994.

Elle effectue sa scolarité au lycée Henri-IV à Paris. En septembre 1994, elle intègre l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud. Agrégée de philosophie, Mazarine Pingeot rédige une thèse portant sur Spinoza et enseigne à l'Université de Provence (à Aix-en-Provence).

En 1998, elle publie un roman intitulé Premier Roman, qui bénéficie d'une large couverture médiatique et est diversement accueilli par certains critiques. Parallèlement à une carrière journalistique (elle est un moment détentrice d'une chronique irrégulière dans le magazine Elle), elle publie, en 2000, Zeyn ou la Reconquête, un roman beaucoup moins bien accueilli que le premier.

Elle est chroniqueuse littéraire, en 2003, dans l'émission Field dans ta chambre de Michel Field, puis, à partir de 2004, dans Ça balance à Paris, toujours de Michel Field et diffusée sur la chaîne de télévision Paris Première.

L'année 2003 voit aussi la publication d'un essai, Ils m'ont dit qui j'étais, qui traite de ses lectures. La forme, des fiches de lecture reliées à ses expériences personnelles, séduit un certain nombre de critiques.

Février 2005 voit la sortie de son quatrième ouvrage, "Bouche cousue" (Julliard). Ce récit autobiographique se présentant sous la forme d'un journal intime aurait un tirage initial de 200 000 exemplaires.

Pour le dixième anniversaire de la mort de son père, en janvier 2006, Mazarine signe la préface du livre de Stéphane Trano, Mitterrand, une affaire d'amitié, dans lequel elle croise son témoignage avec celui de Jean-Christophe Mitterrand, pour la première fois.

En 2012 sort "Bon petit soldat" puis "Les Invasions quotidiennes" (2014), "La Dictature de la transparence" (2016), "Théa" (2017), "Magda" (2018) et "Se taire" (2019).

Elle dirige la collection « les nouvelles mythologies » avec Sophie Nordmann, aux éditions Robert Laffont.
+ Voir plus
Source : francoisesagan.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Mazarine Pingeot - Se taire
Podcasts (1)

Citations et extraits (217) Voir plus Ajouter une citation
Mazarine Pingeot
Jean-Daniel   05 février 2020
Mazarine Pingeot
J'ai voulu une fratrie pour que les enfants puissent faire corps contre les adultes. Avoir été une enfant unique a été pour moi un handicap. Si on avait été au moins deux, on aurait pu partager le secret, cela aurait été moins lourd à porter.



Commenter  J’apprécie          250
Jmlyr   02 janvier 2020
Se taire de Mazarine Pingeot
Pourquoi n'avais-je pas parlé ? Cette question est restée en suspens de mes vingts ans à aujourd'hui. Elle trouve sa réponse. (...)

Prononcer ces mots : j'ai été violée, j'avais vingt ans et j'ai été violée.
Commenter  J’apprécie          250
Witchblade   24 avril 2018
Magda de Mazarine Pingeot
Guillaume ausculte le passé, à l'affût d'un signe, d'une dérive, d'une faute de leur part. C'est vrai, ils ont toujours fait participer les enfants aux discussions politiques, aux débats et réflexions : car tout le monde a le droit à la parole, tout le monde peut faire valoir son avis dès lors qu'il est argumenté, ça aurait pu être une sentence accrochée au-dessus de la porte d'entrée ou collée au frigo : dans cette maison, on respecte la parole de l'autre.
Commenter  J’apprécie          210
Witchblade   25 avril 2018
Magda de Mazarine Pingeot
Ce jour-là, Thomas avait fait vœu de ne plus croire personne sur son « air d'honnêteté », ses promesses, voire ses pleurs, il avait fait vœu de ne plus croire en ses propres sentiments, ses penchants qui à l'instant l'inclinaient à prendre Alice dans ses bras et à lui promettre que tout irait bien, forcément puisqu'une enfant comme elle ne peut pas faire le mal. On pouvait mentir en croyant à son mensonge et en paraissant parfaitement sincère, il ne le savait que trop, lui qui avait un père manipulateur et pervers, changeant la réalité au gré de ses humeurs.
Commenter  J’apprécie          200
Jmlyr   02 janvier 2020
Se taire de Mazarine Pingeot
Elle connaît les méfaits du scandale : il n'atteint pas seulement celui qui en est l'origine, tous en sont éclaboussés, au premier chef la victime, puis les témoins, et enfin ceux qui prennent parti. Une femme responsable de la chute d'un homme, ça ne se pardonne pas.
Commenter  J’apprécie          200
jeunejane   22 février 2019
Magda de Mazarine Pingeot
" Je ne t'ai pas menti Alice. Je ne t'ai simplement rien dit. C'est vrai Magda Ganzer n'est pas mon nom. Mais d'abord, vous portez celui de ton père. Ensuite...ensuite, est-ce que tu crois qu'on connaît ses parents? Est-ce que tu t'es jamais intéressée à ce que j'étais avant que tu naisses ? Le monde commence toujours à partir de soi. J'ai été ta mère, pleinement et totalement.
Commenter  J’apprécie          180
Witchblade   27 avril 2018
Magda de Mazarine Pingeot
Un homme seul dans la rue, et un essaim derrière lui, armé de téléobjectifs, de machines lourdes, noires, qui crépitent. Ils se bousculent, alors que Guillaume n'a pas accéléré le pas. L'un d'entre eux tombe. Même entre eux, il n'y a pas de règles, pas de « dialogue » possible. Ils sont rendus à leur état sauvage, voraces, la bave aux lèvres, ils crient, s'insultent, elle a observé son mari, l'allure droite, princière.
Commenter  J’apprécie          170
missmolko1   09 janvier 2018
Magda de Mazarine Pingeot
La télévision était allumée depuis le matin. Quand elle cuisine, elle apprécie d'entendre les nouvelles s'égrener sans hiérarchie, sur la chaîne locale qu'elle s'obstine à regarder au détriment des chaînes d'info en continu, cette antenne du capitalisme où le drame comme la météo sont devenus des données marchandes.
Commenter  J’apprécie          160
cicou45   13 août 2012
Bouche cousue de Mazarine Pingeot
"Mais je déteste le secret. Surtout celui des autres."
Commenter  J’apprécie          170
hcdahlem   23 septembre 2019
Se taire de Mazarine Pingeot
Alors je balance tout, le Nobel, la voix gonflée de désir, et moi qui ne sais pas quoi faire, s’il faut obéir parce que c’est le Nobel, «un homme bien», le premier sujet qu’on me donne, il ne faut pas gâcher la fête, et si je me trompais, si c’était moi qui me faisais des idées, si ma peur prenait le dessus, parce que la peur habite les filles depuis la nuit des temps, parce que la peur est parfois la seule grille de lecture des filles qui passent à côté de sacrées expériences, parce que la peur dicte aux filles que tout est sexuel, alors qu’en réalité..., mais non, la peur disait vrai; tout est sexuel ET tout est politique, n’est-ce pas, bien sûr il voulait me sauter, il voulait sauter la fille et la petite-fille de. La fille de l’image. p. 44 
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Mazarine Pingeot

Sa discrète mère, conservateur de musée, a travaillé longtemps dans un musée qui fête ses vingt-cinq ans :

Le Musée Grévin
Le musée d'Orsay
La Pinacothèque de Paris

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Mazarine PingeotCréer un quiz sur cet auteur
.. ..