AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.45 /5 (sur 672 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Brooklyn (État de New York) , le 28/05/1959
Biographie :

Meg Wolitzer est une écrivain américaine née en 1959.

Elle a suivi des cours d'écriture au Smith College de Northampton (Massachusetts) avant d'être diplômée de la Brown University de Providence (Rhode Island).

Elle se partage entre l'enseignement et l'écriture de romans, mais aussi de scénarios.

Elle est l'auteur d'une dizaine de romans dont "La position" (2014) ou "Les intéressants" (2015).

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du vendredi 13 septembre 2019 : Rhapsodie des oubliésSofia Aouine aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1012823-divers-litterature-rhapsodie-des-oublies.html Se taire de Mazarine Pingeot aux éditions Julliard https://www.lagriffenoire.com/1012898-divers-litterature-se-taire.html Les derniers jours de Marlon Brando de Samuel Blumenfeld aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1011538-divers-litterature-les-derniers-jours-de-marlon-b.html Nos vies consumées de Janet Hobhouse et Anouk Neuhoff aux éditions Rue Fromentin https://www.lagriffenoire.com/139469-divers-litterature-nos-vies-consumees.html La persuasion des femmes de Meg Wolitzer et Jean Esch aux éditions Rue Fromentin https://www.lagriffenoire.com/1006965-divers-litterature-la-persuasion-des-femmes.html Combien de pas jusqu'à la lune de Carole Trébor aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1013506-romans-pour-enfants-combien-de-pas-jusqu-a-la-lune-.html Patouf l?écolier de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014882&id_rubrique=1 Poum de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014883&id_rubrique=1 Porcelet l'intrépide de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014884&id_rubrique=1 Patouf va au bal Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014885&id_rubrique=1 Le petit chaperon rouge de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014887&id_rubrique=1 Un soupçon de sucre - 90 recettes gourmandes pour découvrir les sucres autrement de Trish Deseine et Virginie Garnier aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014892&id_rubrique=1 Le douzième chapitre de Jérôme Loubry aux éditions Livre de Poche 9782253259923 La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoi... (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lan... Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coup... https://www.lagriffenoire.com/ #soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite

Citations et extraits (130) Voir plus Ajouter une citation
marina53   05 octobre 2015
Les intéressants de Meg Wolitzer
Les rencontres que l'on fait enfant peuvent sembler idéales, car on est tous égaux et on crée des liens basés seulement sur notre affection réciproque. Mais plus tard, le fait de s'être connus durant l'enfance peut devenir la pire des choses car parfois tes amis et toi, vous n'avez plus rien à vous dire, à part "Tu te souviens de la rigolade en troisième, quand tes parents sont rentrés alors qu'on était complètement bourrés?" s'il n'y avait pas la nostalgie du passé, ça s'arrêterait.
Commenter  J’apprécie          330
viou1108   16 avril 2017
Les intéressants de Meg Wolitzer
Il lui caressa les cheveux, comme l'avait fait Ethan: c'était un des gestes de base dans le manuel des hommes, il leur venait tout naturellement.
Commenter  J’apprécie          270
marina53   05 octobre 2015
Les intéressants de Meg Wolitzer
De toute évidence, la vie s'emparait des gens et les secouait dans tous les sens jusqu'à ce qu'ils deviennent méconnaissables, même aux yeux de ceux qui les avaient bien connus.
Commenter  J’apprécie          250
NathalC   03 décembre 2015
Les intéressants de Meg Wolitzer
Dès que vous aviez des enfants, vous resserriez les rangs. Ce n'était pas une chose que l'on prévoyait, mais ça se produisait. Les familles étaient semblables à des nations insulaires, isolées, discrètes et entourées de douves. Le petit groupe d'individus vivant sur ce morceau de rocher se rassemblait instinctivement, de manière presque défensive, et tous ceux qui se trouvaient à l'extérieur des murs, même si vous aviez été amis autrefois, devenaient des étrangers.
Commenter  J’apprécie          190
Ziliz   14 décembre 2016
Les intéressants de Meg Wolitzer
New York faisait sa crise annuelle. La circulation était paralysée. Des familles venues d'ailleurs erraient sur les trottoirs, les bras chargés de sacs. Malgré l'économie en berne, les gens continuaient à venir ici pour les fêtes, ils ne pouvaient pas s'en empêcher. Dans les rues flottait de la musique en conserve, dont ces redoutables chansons de Noël des années cinquante qui vous « donnaient envie de mourir », comme l'avait dit à Jules un de ses clients, ce jour-là. Tous les habitants de New York étaient las, agacés par cette occupation temporaire de leur ville et obligés d'adopter une humeur festive.

(p. 58)
Commenter  J’apprécie          180
Ziliz   18 décembre 2016
Les intéressants de Meg Wolitzer
- Qu'est-ce que tu veux savoir, au juste ? demanda Gudrun. Pourquoi, selon moi, pourquoi les problèmes entre les femmes et les hommes sont ce qu'ils sont aujourd'hui dans le monde ? Tu veux savoir si les problèmes que vous rencontrez en tant qu'ados vous suivront toute votre vie ? Est-ce que vos coeurs souffriront toujours ? C'est ça que tu me demandes ?

Goodman s'agita, gêné.

- En quelque sorte.

- Eh bien oui, dit l'animatrice d'un ton soudain mélancolique. Ils souffriront toujours. J'aimerais te dire le contraire, mais ce serait mentir. Mes doux et sages amis, il en sera toujours ainsi, désormais.

(p. 163)
Commenter  J’apprécie          140
NathalC   02 décembre 2015
Les intéressants de Meg Wolitzer
Si j'avais voulu une nymphe enchantée, je serais allé en chercher une dans une forêt enchantée.
Commenter  J’apprécie          150
viou1108   09 avril 2017
Les intéressants de Meg Wolitzer
Si on se rencontrait tous aujourd'hui, on ne deviendrait jamais amis. [...] Voilà pourquoi les rencontres que l'on fait enfant peuvent sembler idéales, car on est tous égaux et on crée des liens basés seulement sur notre affection réciproque. Mais plus tard, le fait de s'être connus durant l'enfance peut devenir la pire des choses car parfois tes amis et toi, vous n'avez plus rien à vous dire, à part: "Tu te souviens de la rigolade en troisième, quand tes parents sont rentrés alors qu'on était complètement bourrés?" s'il n'y avait pas la nostalgie du passé, ça s'arrêterait.
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   16 décembre 2016
Les intéressants de Meg Wolitzer
[Dennis] avait eu des ennuis, mais il était solide, costaud, fiable. Elle songea à son père : le cancer avait transformé Warren Jacobson en feuille, fragile, un être de plus en plus frêle à cause de la maladie. Pourtant, quand elle était petite, elle le trouvait grand et fort. Elle le revoyait rentrant à la maison après le travail, désireux d'écouter ses filles lui raconter leurs journées à l'école.

[...] Il avait été très présent, puis il avait disparu, et à mesure que les années s'accumulaient, penser à lui comme à quelqu'un qui avait été présent devenait de plus en plus difficile. Son père appartenait au passé désormais, le présent n'en voulait pas, il s'y opposait.

(p. 98-99)
Commenter  J’apprécie          110
Ziliz   17 décembre 2016
Les intéressants de Meg Wolitzer
- Je t'ai plus ou moins menti l'autre jour, lui dit-elle lorsqu'ils se revirent. [...] J'étais déjà au courant pour... ta dépression... quand tu m'en as parlé, dit-elle aussitôt [...]. Je n'aurais pas dû jouer la surprise. Isadora m'a tout raconté après ton départ.

- Ah bon ? Tu plaisantes ? Oh, c'est horrible. C'est justement ma pire crainte quand je quitte une pièce. Tout le monde parle de la chose que tu ne peux pas supporter en toi.

(p. 104)
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Au ciné avec Elmore Leonard

A quelle heure part le train pour Yuma dans le film réalisé par Delmer Daves en 1957 d'après une nouvelle d'Elmore Leonard?

3 h 10 pour Yuma
10 h 30 pour Yuma
5 H15 pour Yuma

9 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , romans policiers et polars , littérature américaine , adapté au cinéma , cinema , cinéma americain , westernCréer un quiz sur cet auteur

.. ..