AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.44 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1973
Biographie :

Poète, écrivain, Mérédith Le Dez est née en 1973. Elle vit à Saint-Brieuc, en Bretagne. Après un Capes et une Maîtrise de Lettres Modernes consacrée à Luc Dietrich (Le Bonheur des tristes et L’Apprentissage de la ville ou “ le roman de la confession ”), elle enseigne le français en collège et en lycée pendant dix ans. Puis elle prépare un Master Professionnel Edition qui l’amène à créer, en 2007, sa propre maison, les Editions MLD, et à quitter définitivement l’Education Nationale. Elle développe pendant six ans un catalogue tourné principalement vers la littérature et la poésie qui se voit décerner quatre prix nationaux et internationaux. Elle accueille au sein de sa maison des auteurs de tous horizons, français et étrangers, de la Bretagne au Japon en passant par la Suisse et l’Algérie. En 2013, elle est contrainte de renoncer à l’aventure éditoriale.
En parallèle, depuis l’enfance – une enfance fécondée par la littérature – elle lit, elle écrit. Les thèmes qui l’inspirent sont le rapport intime, intellectuel et physique, à la langue ; la nostalgie, le désir et le manque comme terreau de l’écriture ; la construction de l’identité et l’impossibilité de véritablement trouver sa place dans un monde en crise(s).

Publiée depuis 2008 principalement chez Folle Avoine, elle reçoit en 2015 le prix international de poésie francophone Yvan Goll pour "Journal d’une guerre".

Ses parutions : "Quatre chevaux de hasard", Folle Avoine 2015 ; "Baltique, roman fantôme", Le bruit des autres 2015 ;"Journal d’une guerre", Folle Avoine 2013, Prix Yvan Goll 2015 ; "Polska, récit", Folle Avoine 2010 ; "Les Eaux noires", Folle Avoine 2008.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   02 juillet 2019
Quatre chevaux de hasard de Mérédith Le Dez
XVII





Extrait 1



Front collé à la vitre de février, une nostalgie

de Baltique s’épand à l’horizon. Sous le paquet

anthracite des nuages s’étrécit une zone claire

que l’on dirait sableuse, où le souvenir arpente

comme un marcheur regrette une négligence.

Commenter  J’apprécie          70
matata59   05 août 2015
Baltique de Mérédith Le Dez
Monsieur Kowalski était du genre à épier les couvertures, dès qu'il voyait un livre dans les mains de quelqu'un, c'était cette maladie assez répandue des grands lecteurs à l'affût, il fallait absolument qu'il sût quel était le livre, l'auteur, la maison d'édition.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   29 juin 2019
Cavalier seul de Mérédith Le Dez
Souviens-moi





VIII



Souviens-moi

longuement

à bouche bue

de la blancheur des mains

sur un livre

et toujours souviens-moi

à peau éprise

du lierre des mots

oubliés



Oui



Souviens-moi

inlassable

d’un désir enroulé

à la langue

d’algues brunes.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   20 juin 2017
Cavalier seul de Mérédith Le Dez
LA NUIT | SI JE NE DORS PAS…





La nuit

si je ne dors pas

les deux chevaux dans ma tête

ne dorment pas non plus.



J’écoute leurs monologues

inconciliables et parie sur qui

des deux le premier se lassera

des mêmes radotages.



Cheval des heures enfuies

cherche à comprendre

pourquoi l’herbe

n’a pas été meilleure

à son palais

et pourquoi l’issue

des courses lui fut

si défavorable.



Cheval des lendemains

qui auraient chanté

entonne la leçon

sempiternelle

facile pour lui

de s’en laver les mains

avec des si

on refait le monde.

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   20 juin 2017
Chanson de l’air tremblant de Mérédith Le Dez
LÉGENDE BLANCHE DE L’AIR…





Légende blanche

de l’air sur ma robe

silencieuse



la lumière aveuglante

prête à mon visage

le temps d’une photo

un sourire de fontaine



une rumeur

monte de la terre

à galop tendu

pour mon ventre

pour mes lèvres

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   20 juin 2017
Paupières closes de Mérédith Le Dez
TU VOUDRAIS TENDRE UN CARRÉ BLANC…





Tu voudrais tendre un carré blanc

au revers sombre de tes paupières

fermées dans la nuit la plus noire

tu voudrais prendre ce carré blanc

y enfouir ton visage y glisser toute

et rien ne vient qu’un bleu froissé

chiffon de fatigue flottant rêveur

aux cils fins de l’enfance épargnée

qui mord la vie au cou hardiment

à belles dents rieuses de soif rouge



  Tout un monde crevé d’images d’odeurs de cris

dans l’ombre saturée des yeux à paupières closes
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   29 juin 2019
Cavalier seul de Mérédith Le Dez
Souviens-moi





VII



Souviens-moi



Souviens-moi

avec l’âge qui avance

inexorable et patient

souviens-moi des laisses de goémon

et de l’huître ouverte

dans un ciel d’écailles



Inlassable



Souviens-moi

d’une cadence

de hanche étroite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   29 juin 2019
Cavalier seul de Mérédith Le Dez
Souviens-moi





VI



Souviens-moi



Souviens-moi

d’un triangle nu

à l’encolure des chemises

souviens-moi

des pluies fades

et du vent mou

qui aiguisent le chagrin



Inlassable



Souviens-moi

des gestes fiancés

au premier soir
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   20 juin 2017
Quatre chevaux de hasard de Mérédith Le Dez
extrait





Couteau de la nuit

simplement posé

sur la plaine



Si la gorge tranchée

du silence

offrait à nos mains

des pavots rouges



Mais à peine

une fleur d’écume

tremble

dans l’ombre

et s’oublie aux portes closes
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   29 juin 2019
Cavalier seul de Mérédith Le Dez
Souviens-moi





I



Souviens-moi

à voix basse

de l’ombre encore

dans l’enclos

et toujours

souviens-moi

les yeux mi-clos

du jours dehors

prêt à bondir



Oui



Souviens-moi

inlassable

de la clairière du poème
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..