AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.32 /5 (sur 616 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Knutsford, Cheshire , le 03/05/1965
Biographie :

Michael Marshall Smith est un romancier britannique.

Une partie de son œuvre est publiée sous le seul nom de Michael Marshall.

Né dans le Cheshire, il déménagea très tôt avec sa famille d'abord en Illinois puis en Floride. À sept ans, il déménageait de nouveau, cette fois en Afrique du Sud, puis en Australie avant de retourner au Royaume-Uni au début des années 1970.

Il a étudié a l'Université Chigwell et a l'Université de Cambridge où il étudiât la Philosophie, les sciences politiques et sociale, et où il participa au théâtre amateur de Cambridge (Footlights). Il devint écrivain de comédies et un performer dans les séries Radio 4 de la BBC.

Sa première histoire publiée fut "L'Homme qui dessinait des chats" (The Man Who Drew Cats) qui gagna le prix de la Fantasy Britannique 1991 de la meilleure nouvelle. Son premier roman - "Avance rapide" (Only Forward) - publié en 1994 remporta le prix August Derleth du meilleur roman en 1995.

En 1996 son second roman, "Frères de chair" (Spares), a été publié, La société DreamWorks de Steven Spielberg en a retenu les droits cinématographiques.

Le roman "Les Hommes de paille" (The Straw Men, 2001) fut le premier à être écrit sous un nom raccourci : Michael Marshall.

Il décida d'utiliser cette séparation pour publier différents types de livres sous les deux noms. Les "romans modernes" sous le nom de Michael Marshall, et ceux d'horreur et de science fiction en tant que Michael Marshall Smith.

site officiel : http://www.michaelmarshallsmith.com/

+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo en anglais. M.M. Smith parle de son roman "The Servants" ("Les domestiques").


Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
verobleue   07 septembre 2012
Les domestiques de Michael Marshall Smith
Parfois les choses changent et c'est bien. On va d'un endroit à un autre, on devient différent de la personne qu'on était. parfois le fait que les choses cessent à un sens. La fin signifie un nouveau commencement.
Commenter  J’apprécie          180
gruz   06 décembre 2012
Machination de Michael Marshall Smith
On ne peut pas tenir éternellement la vraie vie à distance. Tôt ou tard, le tiroir bourré de Post-it explose, et tous revendiquent la première place sur la Grande Liste des Choses Capitales à régler.
Commenter  J’apprécie          180
Ambages   31 décembre 2019
Avance rapide de Michael Marshall Smith
Les conflits mentaux sont les pires : ils ne font pas de bruit, mais ils laissent un putain de bordel derrière eux.
Commenter  J’apprécie          180
madelit_et_des_livres   13 janvier 2021
La vie ô combien ordinaire d'Hannah Green de Michael Marshall Smith
Qui vient te parler pendant les longues veillées nocturnes ? Quelle est cette voix que tu entends alors que tu te retournes dans ta peau, paupières friables, sous le poids écrasant des draps ? Tu te dis que ça doit être la tienne, parce que cette voix te connaît tellement bien.
Commenter  J’apprécie          00
BlackWolf   13 octobre 2013
L'homme qui dessinait des chats de Michael Marshall Smith
- Quand elle n'arrive pas à dormir, elle reste allongée et elle espère que vous l'aimez encore.

Dan s'arrêta net et se retourna.

- Bien sûr que je l'aime, dit-il, blessé. Elle doit le savoir.

L'ange se dissipait à présent, le battement régulier de ses ailes se changeant de nouveau en pluie, le gris de sa peau redevenant nuage. Il se leva et se transforma d'un souffle en brume devant ses yeux, ses paroles venant frapper Dan comme un vent glacial, portées par le battement des ailes.

- Pour elle vos discussions sont comme l'odeur des livres. Pensez-vous qu'elle ne le remarque pas, quand vous montrez que vous vous ennuyez? Parfois c'est pour ça qu'elle continue de parlers, parce qu'elle panique à l'idée que vous ne la trouviez plus intéressante.

Cette paix que vous recherchez : pourquoi la voulez-vous? Quelles sont donc ces pensées si précieuses qu'elles valent de souhaiter qu'elle se taise? Pendant ce temps, elle a peur, à cause de touts les façons dont les choses peuvent mal tourner, s'immobiliser, perdre de la force et se déliter.

Quand elle mourra avant vous, ce qui est possible, regretterez-vous vraiment tout ce silence que vous n'avez pas eu? Quand vous vivrez dans le calme éternel, dans ces années engourdies, que serrez-vous prêt à promettre, pour entendre un seul mot de plus.



Puis le vent se calma. L'ange avait disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BlackWolf   16 mars 2012
Avance rapide de Michael Marshall Smith
Je suis rentré dans le département des Choses à Faire Sans Tarder un poil avant 9 heures. L’ascenseur récitait l'histoire du département, comme prévu. Ça m'a attristé jusqu'à ce que je m'aperçoive qu'il inventait les dates.

- T'as raison, ai-je murmuré en sortant. Résistance Passive

- Ouais, a-t-il répondu sur le même ton.
Commenter  J’apprécie          100
verobleue   06 septembre 2010
Les intrus de Michael Marshall Smith
Les gosses sont vraiment incroyables.Ils attrapent la télécommande de la télé, la plaquent contre leur oreille et se mettent à parler à des correspondants qui n'existent pas. Tu leur donnes un saxophone en jouet et ils se le fourrent directement dans la bouche - et en soufflant alors qu'ils sucent tout le reste. Ils portent un gobelet vide à leur bouche en faisant : "Mmm ! ", et toi tu te demandes : "Mais où est-ce qu'il a apprit ça? Je fais "Mmm", moi? "

Puis un beau jour ça leur passe. Et c'est là qu'ils vous brisent le coeur. Ils attrapent une manie adorable, un tic sorti de nulle part et puis hop! envolé. Et soudain, ils vous manquent, alors qu'ils sont toujours là. Mais c'est un peu le principe de l'amour, non?
Commenter  J’apprécie          90
BlackWolf   23 mars 2012
Avance rapide de Michael Marshall Smith
J'ai regardé longuement la salle avant de choisir une table.

Quinze minutes ont passé avant qu'une fille mince habillée de noir marche jusqu'à la table, apparemment par accident. Voyant que j'avais un menu dans les mains, elle a décidé de prendre ma commande.

Je lui ai demandé ce qu'elle me conseillait. Elle a haussé les épaules. J'ai attendu mais elle n'a pas eue d'autre réaction. Alors j'ai choisi un plat principal au pif.Elle n'avait pas de carnet, rien pour écrire, et j'ai commencé à me demander si ce n'était pas une étudiante en dessin qui passait par hasard. Le jeu commençai à perdre de son intérêt quand elle s'est enquise de ce que je voulais boire. Je lui ai décrit ce que je désirais. Ele a quitté les lieux toujours sans rien écrire.

J'ai fini de planifier ma vie, ayant tout le temps d'envisager plusieurs carrières, d'imaginer à quoi pourrait ressembler la compagne idéale et ce que feraient nos enfants plus tard. J'ai décidé ou nous vivrions et combien de temps; J'ai choisi la couleur des murs de notre appartement.

Puis j'ai changé :J'ai pensé à toutes les personnes que je connaissais et imaginé leur existence avec le plus de détails encore. J'ai pris un pied fou à prédire la couleur du poil des arrière-arrière-petits-enfants de Spangle en considérant quinze partenaire disponibles. J'ai eu le temps d'aller deux fois aux toilettes; j'ai fumé un paquet de clope entier; j'ai fabriqué un très joli oiseau en origami, avec les ailes qui bougeaient et le bec qui s'ouvrait.

Enfin, l'étudiante a réapparu, tel un mirage. Je m'attendais qu'elle ait les cheveux gris et qu'elle marche avec un déambulateur. Ou alors, c'était son arrière-arrière-petite-fille qui m'apportait ma commande, sacrifiant ainsi à un rituel héréditaire et mystique passé de génération e génération.

Elle s'est approché de la table, a posé devant moi une assiette et un verre contenant quelque chose que je n'avais jamais demandé. Puis elle a de nouveau disparu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Cathleroy   17 janvier 2012
Les vents mauvais de Michael Marshall Smith
"cela lui rappelait de manière agaçante l'un des adages de son ex-mari, comme quoi on reconnaît un moral qui flanche à ce que le monde des objets se retourne subitement contre soi, comme si la tempête qui se prépare dans la tête affectait jusqu'au règne inanimé".
Commenter  J’apprécie          80
verobleue   06 septembre 2010
Les intrus de Michael Marshall Smith
On peut surmonter les torts des autres.Mais les coups de poignard que l'on s'inflige à soi-même ne s'effacent pas comme ça. Un accès de haine envers l'autre peut avoir des vertus rafraîchissantes. Pas la haine de soi, qui n'est jamais éphémère.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Michael Marshall Smith (785)Voir plus


Quiz Voir plus

Adaptations avec Ricardo Darín

De quelle nationalité est l'acteur Ricardo Darín ?

cubaine
italienne
hispano-argentine

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : adapté au cinéma , adaptation , cinema , littérature , littérature argentine , argentine , romans policiers et polars , amérique du sudCréer un quiz sur cet auteur

.. ..