AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Michael Roch (84)


gouelan   06 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Le monde entier, comme une seule bête sauvage, pourrait se nourrir de toi, mais rien ne pourrait t’enlever ce qui te constitue, ce que tu es. Cela ne peut être soustrait, ni divisé. Tout ce qui est en toi n’appartient qu’à toi et ne pourra jamais t’être ôté. [...]

Mais je ne peux plus bouger. Mes actions, mes pensées, mes envies sont limitées par cette force qui émane des yeux de la bête, et qui m’influence. Ma limite, c’est ma peur en équilibre sur les falaises de son regard.

Commenter  J’apprécie          220
gouelan   05 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Quand tu perds ce quelque chose qui te fait jouer avec la vie, tu te transformes en un rien nauséeux et déprimé, et celui qui y assiste ne peut rien faire d’autre que mentir, le sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          220
gouelan   04 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Nous ne sommes pas fait pour nous ennuyer. Nous devons garder notre esprit à l'instant présent, le précieux trésor de nos vies, l'endroit-clé d'où partent l'élan, l'envie, l'ambition, et les mille bonheurs qui en découlent. L'avenir n'arrivera jamais qu'un jour après l'autre.
Commenter  J’apprécie          200
gouelan   05 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Être libre, ce n’est pas avoir la possibilité d’hésiter, mais c’est de pouvoir accomplir ce que l’on a choisi. Se battre, ou fuir.
Commenter  J’apprécie          160
gouelan   05 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
À l'horizon, les premières Étoiles de l'Univers perlent dans l'aubergine.
Commenter  J’apprécie          140
gouelan   04 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Le ciel est rouge d'une nostalgie que nous portent les vagues, une à une.
Commenter  J’apprécie          110
gouelan   05 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Ce sont les livres, je pense, qui se marquent le plus facilement – l’empreinte du temps, l’empreinte des autres, l’empreinte de soi-même. Elle est là, l’essence même de l’âme d’un objet.
Commenter  J’apprécie          100
Cronos   18 avril 2016
Mortal Derby X de Michael Roch
Quand on regarde au-delà de la masse compacte qui becte et qui jacte, au-delà des murs et des tôles qui masquent à peine l'intérieur des bâtisses, on découvre la névrose et la folie de ce peuple.
Commenter  J’apprécie          90
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   02 février 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
- Vous les filles, vous êtes comme les étoiles. ça ne vous sert à rien de savoir laquelle brille plus que l'autre. Vue d'ici, qu'on soit pirate, indien ou enfant perdu, chaque étoile a le pouvoir d'illuminer à elle seule un bout de notre territoire. Vous êtes toutes uniques.
- Mais nous sommes si nombreuses. Quelle différence y a-t-il à ça ?
- La différence, c'est la bonne étoile : il n'y en a qu'une par personne.
Commenter  J’apprécie          70
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   31 janvier 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
- Moi, tu vois, c'est Pan. Avant, c'était Peter. Et parfois, je me dis que je n'ai pas d'autres moyens de franchir la vie qu'en la traversant en m'élançant comme au départ d'un cent mètres. Tu as un problème, dépasse le. Si tu n'as pas de nom, trouves-en un. Fais le briller comme si l'Univers entier était en toi. Cajole-le jusqu'à ce qu'il te représente, toi, et qu'il soit celui que tu veux devenir, celui que tu veux être au jour le jour.
Commenter  J’apprécie          70
PostTenebrasLire   29 août 2019
Le livre jaune de Michael Roch
Elle ajouta que sur cette terre, beaucoup confondent l’amour avec ce qu’ils s’attendent à recevoir.
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2   17 octobre 2019
Le livre jaune de Michael Roch
– On m’appelle Crochet, et mon nom est maudit par les hommes et les femmes qui le prononcent. Je suis un pirate et l’amour est le seul trésor que je ne pourrai jamais souter. Je vis avec cette hantise qui m’obsède comme un tic-tac continuel, un aller-retour incessant entre la peine, le manque, la tristesse, la mélancolie, la peur, l’étouffement, le dégoût, la rage et la joie. Je ne possède rien, rien ne m’appartient. Tout ce que je traîne dans mon sillage, ce sont d’infâmes victoires auréolées de douleurs et de souffrances, de lutte, de mort et de dédain. J’ai aimé le monde entier, tout comme toi. J’ai aimé tant d’êtres et le monde entier m’a un jour aimé, ne serait-ce qu’une seconde. Et voilà que toi aussi, à ton tour, tu souhaites disparaître de mon horizon…
Commenter  J’apprécie          40
FungiLumini   09 janvier 2019
Moi, Peter Pan de Michael Roch
Le crocodile me fait comprendre qu’il ne me sert à rien de le combattre. C’est indéniable : tous les souvenirs sont douloureux, quand bien même nous croyons qu’ils sont bons. Nous éprouvons des regrets et des remords qui ravivent les brûlures de nos actes passés. Nous sommes aussi nostalgiques des moments de joie, car ils n’existeront plus. Et la nostalgie est une souffrance. C’est pour ça que ses morsures sont cruelles. Il n’y a pas d’autre alternative que le déchirement de l’âme, lorsque celle-ci se remémore.
Commenter  J’apprécie          40
Oliphant   17 juin 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
C'est indéniable : tous les souvenirs sont douloureux, quand bien même nous croyons qu'ils sont bons. Nous éprouvons des regrets et des remords qui ravivent les brûlures de nos actes passés. Nous sommes aussi nostalgiques des moments de joie, car ils n'existeront plus. Et la nostalgie est une souffrance. C'est pour ça que ses morsures sont cruelles. Il n'y a pas d'autres alternative que le déchirement de l'âme lorsque celle-ci se remémore.
Commenter  J’apprécie          40
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   31 mai 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
- Libère-moi, s'il te plaît. Je suis pétrifiée.
Je viens la prendre dans mes bras, tout contre moi.
- Tu es déjà libre, lui soufflé-je dans l'oreille. Être libre, ce n'est pas avoir la possibilité d'hésiter, mais c'est de pouvoir accomplir ce que l'on a choisi. Se battre ou fuir.
Commenter  J’apprécie          40
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   14 février 2017
Moi, Peter Pan de Michael Roch
- Vous ne le voyez pas. Vous occultez votre malheur par l'illusion que vous apporte le présent. Vous dites que le soleil masque la douleur et que la mer lave les plaies. Toutes les plaies, et tous les malheurs. Mais ce ne sont ni le présent, ni l'avenir, qui vous brûlent : c'est le passé que vous trimballez avec vous, sans plus savoir pourquoi, qui vous enchaîne.
Commenter  J’apprécie          40
PostTenebrasLire   20 août 2013
Trois coups contre ma porte de Michael Roch
je suis au-delà, comme un roi sur un monticule de cafards.
Commenter  J’apprécie          40
ANatalia   03 août 2013
Trois coups contre ma porte de Michael Roch
Je déteste les cons, les rampants, les quémandeurs bègues qui se traînent aux pieds des autres – surtout à mes pieds. Je suis au dessus de cette masse d’êtres informes. J’ai beau être assis dans le plus pourri des fauteuils club de cette discothèque, j’ai beau être assailli de toute part et dans tous les sens, j’ai beau subir, je suis au dessus de tout ça ; je suis au-delà, comme un roi sur un monticule de cafards.
Commenter  J’apprécie          40
MichaelRoch   03 février 2013
La Boîte de Schrödinger - Expérience 1 de Michael Roch
— Bien, Mme Morille, où en étions-nous ? Vous nous avez indiqué que vous n’étiez pas aux abords de l’école Saint-Ange jeudi dernier, à l’heure de la sortie des classes, exposa Gontan. Vous assurez donc avoir un alibi pour l’enlèvement du jeune Théo Juvignan, 7 ans.
La vieille dame hoqueta. De sa main gauche, portée à son cou, elle triturait un châle de laine rouge à grosse maille. Son autre main froissait sa robe au niveau des genoux, remontant l’étoffe dès que ses doigts se crispaient et laissant entrevoir ses chevilles nues au-dessus de petits chaussons.
— J’étais au parc.
— Parc Montcalm ?
— Celui en centre-ville, oui. Avec ces grands arbres vraiment beaux.
— Qu’importent, la coupa Gontan.
Il nota quelques lignes sur un calepin avant de secouer, d’un coup de nez adroit, son épaisse moustache, comme il avait l’habitude de le faire chaque fois qu’il n’était pas convaincu.
— Et que faisiez-vous à Montcalm ?
— Je cueillais des aromates : je trouve ces plantes entre les arbres pour confectionner mes infusions.
Gontan respira un grand coup. À sa droite, Mélion regardait fixement Mme Morille sans bouger d’un poil. Hébiart était perdu dans la contemplation d’un hibou empaillé qui trônait sur un guéridon.
— Cela a un rapport avec votre… activité professionnelle ? poursuivit Gontan.
— En tant que guérisseuse, je conseille souvent à mes quelques clients de boire des infusions de plantes médicinales…
— Que vous cueillez sous les platanes du parc Montcalm.
L’inspecteur principal eut un mouvement imperceptible des paupières, il ne croyait pas à ce charlatanisme. Il rangea son calepin dans la poche intérieure de son imperméable et se releva d’un bond.
— Bien ! Je crois que nous en avons terminé avec vous pour le moment.
— Et le café ? s’étonna soudain Mélion.
— Merde, oui : le café.
Gontan se rassit, tira une tasse vers lui, prit un croissant dans le sac et en trempa le bout deux fois dans la boisson chaude. Il jeta ensuite un coup d’œil interloqué à son aspirant-inspecteur, planté comme un piquet dans un coin du salon.
— Eh bien, Despérine : ne restez pas debout ! Asseyez-vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
HQL   12 décembre 2020
Le livre jaune de Michael Roch
Et si le temps nous manque, c'est parce que nous n'avons qu'une seule vie. Une seule vie avant de regagner le magma des âmes et des consciences flottant par-delà nos univers. Nous avons été dotés d'une origine, nous courons vers une fin qui nous a été promise ; créons alors la vie que nous désirons le plus ardemment, car entre ces deux points, nous sommes seuls maîtres de notre navire.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Hommage à Georges Brassens !

A Brassens (1962) : 🎸 Est-ce un reflet de ta moustache / Ou bien tes cris de "Mort aux vaches !" / Qui les séduit ? / De tes grosses mains maladroites / Quand tu leur mets dessus la patte / C’est du tout cuit / Les filles de joie, les filles de peine / Les Margoton et les Germaine / Riches de toi / Comme dans les histoires anciennes / Deviennent vierges et souveraines / Entre tes doigts...

Adamo
Georges Moustaki
Jean-Philippe André
Jean Ferrat
Joe dassin
Jean-Marie Vivier
Jean-Marie André

8 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson françaiseCréer un quiz sur cet auteur