AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 25282 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Louviers, Eure , le 29/04/1965
Biographie :

Michel Bussi est un écrivain et politologue.

Spécialiste de géographie électorale, il est professeur de géographie à l'Université de Rouen, où il a dirigé jusqu'en 2016 une UMR du CNRS. Comme chercheur universitaire, il publie depuis une vingtaine d’années des articles et ouvrages scientifiques.

Son premier roman, "Code Lupin", s'est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l'été 2010 par le quotidien "Paris Normandie". Son deuxième roman, "Omaha crimes", a obtenu le prix Sang d'encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave-Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l'année.

Il publie en 2008 son troisième roman, "Mourir sur Seine" qui a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde).
En 2010, il participe au recueil de nouvelles "Les Couleurs de l'instant" publié dans le cadre du festival Normandie Impressionniste, avec une longue nouvelle, "T'en souviens-tu mon Anaïs?".
Son roman "Nymphéas noirs" (2011) remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne ("gouttes de Sang d'encre"), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.
Salué par Gérald Collard comme le polar de l'année, "Un avion sans elle" (2012) est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles).

En 2013, sort "Ne lâche pas ma main". Ce roman est finaliste 2012 du prix Relay des voyageurs (roman du mois de Mai), finaliste du grand prix de littérature policière, a reçu le prix du roman insulaire 2013.
Suivent en 2015 et 2016 "Maman a tort" et "Le temps est assassin", et en 2018 "On la trouvait plutôt Jolie". En 2018, "Maman a tort" et "Un avion sans elle" sont adaptés en série (France 2 pour le premier, M6 pour le deuxième).

site officiel : http://www.michel-bussi.fr/
+ Voir plus
Source : https://www.michel-bussi.fr/auteur/la-biographie-de-michel-bussi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (165) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez le nouveau thriller de Michel Bussi, Au soleil redouté, disponible en poche chez Pocket. Plus d'informations : http://bit.ly/ausoleilredouté-Pocket


Citations et extraits (2144) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   10 septembre 2013
Nymphéas noirs de Michel Bussi
- Personnellement, je ne comprends pas qu'on puisse tromper sa femme. C'est un truc qui me dépasse.

- Tu la connais depuis combien de temps, ta Béatrice ?

- Sept ans.

- Et tu l'as jamais trompée ?

- Non. (...)

- Pourquoi tu ne l'as jamais trompée ? Ta femme est la plus belle du monde, c'est ça ? Donc t'as aucune raison d'en désirer une autre ? (...)

- Mais belle ou pas belle, c'est pas la question ! C'est pas comme ça que ça marche. C'est débile de vouloir que sa femme soit la plus belle du monde ! Ca veut dire quoi, ça, c'est pas une compétition ! Une femme, il y en aura toujours quelque part une plus belle que celle avec qui vous vivez. Et puis même si vous décrochez miss Monde, miss Monde, au bout du compte, elle vieillira. Faudrait foutre dans son lit chaque année la nouvelle miss Monde, c'est ça ?

(p. 117-118)
Commenter  J’apprécie          1213
marina53   22 février 2013
Ne lâche pas ma main de Michel Bussi
Quand le malheur vous touche, on refuse tous d'admettre qu'il n'y a aucun coupable à punir. Alors pour diminuer ses souffrances, on s'invente une vengeance.
Commenter  J’apprécie          820
garrytopper9   13 mai 2014
Un avion sans elle de Michel Bussi
Pour la première fois, je me rendais compte que continuer de travailler sur cette affaire, pour les Carville, pendant des années de ma vie, c’était perdre ces années…ainsi que toutes celles qui me resteraient ensuite. J’ai continué, pourtant.
Commenter  J’apprécie          710
viou1108   21 avril 2014
N'oublier jamais de Michel Bussi
- Ramasser des coquillages. C'est interdit! Il y a un panneau, affiché au poste de secours, et pourtant tout le monde le fait... Les flics ne disent rien. Ca me dépasse...(...) Soit il y a un danger et on fait respecter la loi, soit il n'y en a pas et on laisse ces braves gens ramasser leurs moules... Mais interdire en tolérant, il n'y a rien de plus hypocrite, vous ne trouvez pas?
Commenter  J’apprécie          690
jeranjou   21 mai 2014
Nymphéas noirs de Michel Bussi
-Tu te fous de ma gueule, Sylvio ?

-Pourquoi ?



-Tu veux vraiment me faire croire que tu collectionnes les barbecues ?

-Je ne vois pas où est le problème. Vous verriez, de jour. On doit même être quelques milliers de fugicarnophiles dans le monde…



Laurenc Sérénac se baisse et masse son genou.

-Fugi-machin-truc, ça signifie « collectionneur de barbecues », je suppose ?

-Ouais ! Enfin, je ne suis pas certain que ce soit dans le dictionnaire.

Commenter  J’apprécie          641
jeranjou   27 mai 2014
Nymphéas noirs de Michel Bussi
-Je m’intéressais déjà pas mal à l’art avant l’école de police, c’est pour cela que j’ai passé la plupart de mes stages à la police de l’art, à Paris.



(Sylvio) Bénavides semble découvrir qu’il existe un tel service.



-T’es pas très branché art, Sylvio ?

-Culinaire, seulement…



Laurenç rit.

-Bien vu ! Et j’en témoigne la bouche pleine…

Commenter  J’apprécie          640
manU17   02 octobre 2014
Ne lâche pas ma main de Michel Bussi
Comment apprécier une taille de guêpe lorsque l'on a goûté au parfum d'une reine ? Imelda possède un corps de chocolat, double crème, à s'en empiffrer. Des formes qui débordent, floues, changeantes, un nuage de sensualité à pétrir de ses désirs.
Commenter  J’apprécie          633
Eric76   01 février 2017
Nymphéas noirs de Michel Bussi
Je vous vois venir, vous vous dites qu'elle perd la mémoire, la vieille. Si vous voulez... N'allez pas me raconter qu'il ne vous est jamais arrivé de retourner toute une maison juste pour retrouver un souvenir, un objet à propos duquel vous n'aviez qu'une seule certitude : vous ne l'aviez jamais jeté.

Il n'y a rien de plus énervant, non ?

Je vais tout vous dire, ce que je tiens tant à retrouver, c'est un carton, un simple carton de la taille d'une boite à chaussures, rempli de vieilles photos. Vous voyez, ce n'est guère original. Il paraît que maintenant, j'ai lu ça, toute une vie de photos peut tenir dans une clé USB de la taille d'un briquet. Moi, en attendant, je cherche ma boite à chaussures. Vous, à plus de quatre-vingt-ans, vous chercherez dans votre fourbi un minuscule briquet. Bon courage ! ça doit être le progrès.
Commenter  J’apprécie          604
jeranjou   20 mai 2014
Nymphéas noirs de Michel Bussi
Tout le monde se fout d'un vieux ou d'une vieille qui meurt.



A tout prendre, pour être pleuré, mieux vaut crever jeune, en pleine gloire.
Commenter  J’apprécie          610
Gwen21   01 mai 2014
N'oublier jamais de Michel Bussi
Longtemps, je n'ai pas eu de chance.

[...] Pour que la pièce retombe un jour de votre côté, il faut juste jouer, souvent, beaucoup, recommencer, toujours.

Insister.
Commenter  J’apprécie          600

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Michel Bussi Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un avion sans elle.

Quel est le prénom de l'hôtesse de l'air de l'Airbus 5403 ?

Izel
Isabelle
Alice
Nicole

12 questions
386 lecteurs ont répondu
Thème : Un avion sans elle de Michel BussiCréer un quiz sur cet auteur