AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Berne , 1938
Biographie :

Michel Contat est un écrivain, cinéaste, critique littéraire et journaliste vaudois.

Jeune enseignant, il rencontre des difficultés avec le département de l'instruction publique de son canton et quitte la Suisse après mai 68 pour s'établir à Paris.

À Paris, Michel Contat devient le secrétaire particulier de Jean-Paul Sartre puis un des connaisseurs les plus proches du philosophe.

Chercheur au CNRS, il commence par publier une œuvre de recensement bibliographique: Les écrits de Sartre. En 1976, Michel Contat réalise avec Alexandre Astruc un film : Sartre par lui-même.

Chargé par Gallimard de la publication des romans de Jean-Paul Sartre dans la Pléiade, Michel Contat est également chroniqueur littéraire au Monde et critique de jazz à Télérama.

En 2008, il rassemble ses principales études dans le volume Pour Sartre (PUF). En 2009, il commente le livre audio André Gorz : Vers la société libérée (INA-Textuel).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les rencontres philosophiques de Monaco // Colloques 2018 La Maison de la philosophie 2018 avec : Bernard E. Harcourt : foucault et le pouvoir Catherine Chalier : Levinas et le visage Robert Maggiori : Jankélévitch et l'amour Sandra Laugier : Wittgenstein et le language Geneviève Fraisse : Beauvoir et le sexe Miguel de Beistegui : Deleuze et le désir Michel Contat : Sartre et la liberté Camille Riquier : Bergson et le temps Géraldine Muhlmann : Arendt et le mal Marlène Zarader : Heidegger et la mort Gérarld Bensussan : Derrida et l'hospitalité Sabine Prokhoris : Freud et le rêve Musique © Clara Dufourmantelle

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (6) Ajouter une citation
fanfanouche24   06 février 2016
Ma vie, côté père de Michel Contat
Quand le soir tombait et qu'il fallait rentrer au Waisenhaus, à l'orphelinat qui alors portait lourdement ce nom terrible, j'avais l'âme plombée de détresse. Il m'arrive encore aujourd'hui, certains dimanches vers six heures du soir, de ressentir cette sourde anxiété. Lisant Dickens, plus tard, j'ai senti dans mon corps la vérité de ces livres écrits pour nous, les enfants délaissés. (p. 32)
Commenter  J’apprécie          170
fanfanouche24   06 février 2016
Ma vie, côté père de Michel Contat
Ma douleur fut extrême, je ne savais pas qu'on pouvait souffrir autant, par amour, par abandon. Ma détresse était telle qu'elle inquiéta ma mère, mes amis. Je ne trouvai pour la combattre que la lecture de Proust, -A la recherche du temps perdu-, qui fut mon-pharmakon-, à la fois remède et poison, parce que cette lecture me centra sur moi-même plus qu'il n'aurait fallu. Je crois que c'est le jazz qui me sauva, la mobilisation existentielle qu'il entraîne et qui exclut complaisance et pitié de soi. (p. 69-70)
Commenter  J’apprécie          100
crapette   05 avril 2012
Les treize morts d'Albert Ayler de Michel Contat
Cette musique était bien une perle que la grosse huître du monde avait sécrété autour d'un grain de sable humain qui blessait la chair. On y entendait, indicernables, la souffrance et la joie.( p.9 préface de Michel Contat)
Commenter  J’apprécie          50
crapette   05 avril 2012
Les treize morts d'Albert Ayler de Michel Contat
Bébert de quoi j'Ayler. ( p.217 Tinetorette et Toquaille de Jean Bernard Pouy)
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24   06 février 2016
Ma vie, côté père de Michel Contat
Je lus avec émoi -Le Portrait de Dorian Gray-, et j'eus le sentiment, pour la première fois, d'avoir accès à ce continent mystérieux, dérangeant et tout à fait autre qu'on appelle la littérature. (p. 42)
Commenter  J’apprécie          20
crapette   11 avril 2012
Les treize morts d'Albert Ayler de Michel Contat
Tout corps placé dans un fauteuil à bascule subit une oscillation d'avant en arrière proportionnelle au volume de rhum avalé. (p.105 Le retour de Maître Misère de Jean-Claude Charles)
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

NASA

Comment s'appelle le père de Katherine ?

Jack
Joshua
Charles
Jimmy

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : biographie , histoire et société , adapté au cinémaCréer un quiz sur cet auteur