AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.9 /5 (sur 67 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/05/1930
Mort(e) à : Paris , le 16/02/2022
Biographie :

Michel Deguy est un poète et écrivain français.

Philosophe, professeur émérite de lettres (à l'Université de Paris VIII), Michel Deguy participe par ailleurs aux revues Critique (« Conseil de rédaction ») et Les Temps modernes.

Il a présidé de 1990 à 1992 le Collège international de philosophie, et de 1992 à 1998 la Maison des écrivains.

Il est rédacteur en chef de la revue Po&sie qu'il a créée en 1977. En 1998, il a reçu le Grand Prix national de la poésie et en 2004 le Grand Prix de poésie de l'Académie française.

Il est le père de la comédienne Marie-Armelle Deguy.
Socialiste, il affiche son soutien à François Hollande.

Source : https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2022/02/17/le-poete-et-philosophe-michel-deguy-est-mort_
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Deguy   (59)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Michel Deguy est mort cette année 2022 à 91 ans. Il fut autant universitaire, philosophe, essayiste, éditeur que poète. Fondateur et rédacteur en chef de la revue Po&sie, c'était un pilier et un habitué de la Maison de la Poésie. Retour en images sur sa venue en 2020 à l'occasion de son prix Goncourt de la Poésie.
Podcasts (13) Voir tous


Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   10 octobre 2017
Poèmes de la presqu'île de Michel Deguy
2. Généalogies.





ROI SOLEIL



Quand le roi se levait de bonne heure

Marchait au fond dans l'eau du matin



Le scaphandre aux souliers de soie

Longe les combles poissonneux

Hante les palais démâtés.

Dans l'aube dorée sans courant

Luit un banc d'ardoises squameuses



La vase et l'épave le roi rêve

De les quitter si haut qu'il connaisse

À l'autre bord du jour transparent

Le pêcheur rouge penché qui verse

Au fond ses hameçons de lumière



p.57

Commenter  J’apprécie          110
cathcor   12 novembre 2012
Donnant Donnant : Poèmes 1960-1980 de Michel Deguy
Ce lieu me suffit

Où le parfum n'est pas rare

Mais la même senteur d'algue et d'hortensia

Dans les linges frais de l'air
Commenter  J’apprécie          120
Michel Deguy
coco4649   17 février 2017
Michel Deguy
Le Suspens





Est sublime ce qui retombe

moins vite que nous, les pesants



Sublime la chose, l’être.

qui retient un instant sa chute



Le dégravir le ralenti le frein du périr

l’escalier dans le ciel

  la fontaine romaine

      le feu d’artifice

            Le thrène populaire



Commenter  J’apprécie          90
coco4649   08 janvier 2016
Donnant Donnant : Poèmes 1960-1980 de Michel Deguy
OUÏ DIRE





Bleu gris peu de couleur permis au ciel

Permises à la terre mais variées dans les bornes

Je viens de voir passer les canards stochastiques



Silence aux castagnettes du pommier

L'automne où refroidit le corps

Il corrompt ses oronges aux fanges des vicinales



Du seuil d'où il y a, qui encadre le champ

Il buissonne de roux le houx qui résiste

Et laisse s'assombrir les troncs osmotiques



p.135

Commenter  J’apprécie          90
Piatka   03 novembre 2015
Prose du suaire de Michel Deguy
Je t'ai baisé la main pour te dire adieu

Comme si nous pouvions t'envoyer là

D'où tu nous veillerais nous parlerais

Sachant qu'il n'y aurait ni au revoir ni à dieu



Extrait du poème Prose du suaire - Pour Abdelwahab Meddeb

traduit en vingt langues dans ce recueil
Commenter  J’apprécie          90
coco4649   01 juin 2015
Donnant Donnant : Poèmes 1960-1980 de Michel Deguy
TOMBEAU DE DU BELLAY





Coup de silence

la distance détale

Écho de sans bruit



le premier cri rejoint la douleur décalée

décapitée lucide



Le printemps dégorge un froid miocène

Déjà l'été courcit le jour

Et le retard annonce

Et le premier succède



p.286

Commenter  J’apprécie          90
PhilippeSAINTMARTIN   26 novembre 2016
Oui dire de Michel Deguy
Moraine bleue dans le glacier du soir



La vigne rentre sous le vert, le bleu reprend le

ciel, le sol s'efface dans la terre, le rouge

s'exhausse et absorbe en lui les champs de Crau.

Les couleurs s'affranchissent des choses et

retrouvent leur règne épais et libre avant

les choses, pareilles à la glaise qui précédait Adam.



Le saurien terre émerge et lève mâchoire

vers la lune, les années rêveuses sortent des grottes

et rôdent tendrement autour de la peau épaisse. Falaise se

redresse, Victoire reprend son âge pour la nuit. Les nuages

même s'écartent, les laissant.



En hâte quittée cette terre qui tremble

ils se sont regroupés dans la ville, bardée de portes.

Commenter  J’apprécie          70
coco4649   18 juin 2015
Donnant Donnant : Poèmes 1960-1980 de Michel Deguy
Écus de lumière au fond des ruelles leurs dernières

oriflammes

Le non sens de regarder dans la fête absente

Un visage oblong

Forceps du temps au coin des yeux

Boucles d’acacias

Les voix ne parviennent

Mouvement des murs comme les bateaux se volent

La visibilité dans le port



p.137

Commenter  J’apprécie          70
coco4649   24 mai 2015
Donnant Donnant : Poèmes 1960-1980 de Michel Deguy
OUÏ DIRE

Chant royal





Le poète de profil

Le poète à l’équerre de corps et d’ombre sur les seuils

Le poète Gulliver qui retrace un roncier d’hiver avec la

pointe de Hopkins

Ou décroît pour accorder l’herbe au zodiaque avec

compas de Gongora

Génie des contes perses car il refuse l’indifférence



Il entretient la lymphe bleue dans le réseau des ormes

Veille zêta epsilon delta d’Orion sur la branche basse

Œil triple posé de witch 1 witch 2 witch 3

qui s’envole constellation subtile de corbeaux



Il est ici pour inventer quelque chose d’aussi beau

qu’un mot saxifrage inventé par personne

S’il cherche un trésor il le trouve

(Imagine un poisson cherchant un poisson dans

l’obscurité des mers…)



p.93

Commenter  J’apprécie          60
coco4649   05 avril 2015
Poèmes II (1970-1980) : Tombeau de Du Bellay , Jumelages , Donnant donnant de Michel Deguy
QUI QUOI





II y a longtemps que tu n'existes pas

Visage quelquefois célèbre et suffisant

Comment je t'aime Je ne sais Depuis longtemps

Je t'aime avec indifférence Je t'aime à haine

Par omission par murmure par lâcheté

Avec obstination Contre toute vraisemblance

Je t'aime en te perdant pour perdre

Ce moi qui refuse d'être des nôtres entraîné

De poupe (ce balcon chantourné sur le sel)

Ex-qui de dos traîné entre deux eaux

Maintenant quoi

Bouche punie

Bouche punie cœur arpentant l'orbite

Une question à tout frayant en vain le tiers

Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

couleurs

" Le mystère de la chambre ......... " de Gaston Leroux

verte
jaune
noire

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.._..