AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Les Pieux (Manche) , 1946
Biographie :

Michel Giard est un auteur français. Il est diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Rouen.

Très attaché à sa Manche natale, il a consacré, entre autres, un ouvrage au canton des Pieux. Michel Giard a déjà publié une cinquantaine d’ouvrages. Véritable touche-à-tout, il publie aussi bien des romans policiers, des livres d'histoire ou de curiosités.

De plus, il est historien de la SNSM et spécialiste des mousses et marins normands. Historien, chroniqueur à la radio France Bleu Cotentin, conférencier et grand voyageur, il se passionne pour les aventures humaines. "Un sou de bonheur", son premier roman aux Editions de Borée, obtient le Prix littéraire du Cotentin 2016.

Il est évidemment membre de la Société des auteurs de Normandie.


Site : http://michelgiard.fr/
+ Voir plus
Source : OREP, de Borée
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Rencontre avec Michel Giard, à propos de son livre "Passeurs de mots" (Éditions de Borée - septembre 2017). Lorsqu'ils acceptent de suivre leur oncle Jean Quesnel, libraire installé depuis de nombreuses années, Antoine, Marie-Françoise et Louis Giard sont loin d'imaginer ce qui les attend de l'autre côté de ces collines qu'ils n'ont jamais franchies. Outre la vie citadine, les trois enfants vont découvrir le monde des livres, à une époque où soif de connaissance rime avec émancipation. Antoine apprendra le métier en commençant par le colportage. Il va sillonner le pays et lire les nombreux ouvrages qu'il est censé vendre, romans d'aventures, almanachs et autres titres de la Bibliothèque bleue. Quelques années plus tard, en épousant Bernardine, elle-même fille de libraire, il va perpétuer la tradition familiale, qui sera reprise par son propre fils. Ecrivain éclectique, Michel Giard a déjà publié une soixantaine d'ouvrages. Historien, chroniqueur radio, conférencier et grand voyageur, il se passionne pour les aventures humaines. "Passeurs de mots" est son second roman aux éditions de Borée.
+ Lire la suite
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   06 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
en revenant près de Jean Quesnel et d'Antoine Giard, le colporteur prit conscience que la nature humaine était immuable, que les hommes étaient toujours capables d'alterner le meilleur et le pire. (...)

-Veux-tu que je te prête un ou deux livres ? lui demanda Jean. Tu vas t'occuper l'esprit, éviter de ruminer ta rancoeur, apprendre de nouvelles choses et connaître les nouveautés de l'année. La lecture, en compagnie de Voltaire, de Cartouche ou de Mandrin, est un formidable voyage dans le temps et une interrogation sur notre histoire...

- Et sur notre justice ! (...)

-Oui, tu as sans doute raison, Jean, un bon livre me permettra de rêver d'un monde meilleur et d'oublier mes tracas. (p.212)
Commenter  J’apprécie          160
gill   18 mai 2020
Naufrages et sauvetages en Manche de Michel Giard
Au plus fort la pouque ...
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   05 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
A l'auberge, entre maîtres colporteurs et jeunes apprentis plus ou moins confirmés, la conversation glissa sur les oeuvres de Voltaire, qui avait toujours eu des problèmes avec la justice. Son Dictionnaire philosophique portatif, paru l'année précédente à Londres, avait été condamné par le Parlement de Paris. Il allait à nouveau circuler sous le manteau. Le philosophe s'était régalé en écrivant cette série d'articles qui abordaient ses sujets de prédilection : le fanatisme, la superstition, les erreurs judiciaires, l'injustice sociale. Comme beaucoup, les marchands de livres ambulants avaient apprécié ce courage dont Voltaire avait fait preuve lors de l'affaire Calas. Il aurait pu rester insensible aux malheurs de cette famille, au mépris dont faisaient preuve les magistrats, et se contenter d'écrire un nouveau conte ou une pièce de théâtre. (p. 195)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   03 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
Antoine retrouva les routes qui l'emmenaient aux confins de la Hollande. Voltaire et les philosophes faisaient à nouveau beaucoup parler d'eux. - L'Encyclopédie- était interdite à la vente par décret royal. Qui allait oser le transgresser ? (p. 122)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   04 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
Tu connais le métier de colporteur de livres mais, si tu veux devenir libraire, tu dois passer cinq années d'apprentissage pendant lesquelles tu restes célibataire. Tu en profites pour apprendre le latin. Un professeur ou l'université établiront un document justifiant de tes connaissances. Ensuite, tu pourras passer devant la Chambre syndicale pour obtenir ton brevet de libraire, qui te coûtera quelques centaines de livres; (p. 152)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   01 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
-moi, je préférerais lire autre chose.

-Dans la Bibliothèque bleue ?

-Pourquoi pas !

-Ces petits livres s'adressent à tous les publics. Tu pourrais lire des romans de chevalerie. Tu aimes l'action, tu seras servi. A moins que tu préfères un ouvrage qui contribue à ton éducation, à soigner ton comportement dans tes relations avec des bourgeois ou dans ta propre famille. Tu pourras lire aussi des livres qui parlent des métiers. Si tu lis -L'Etat de servitude ou la misère des domestiques-, tu comprendras qu'il y a bien plus malheureux que toi. (p. 103)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   01 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
De l'autre, il admirait cet oncle Jean, bien habillé, propre et poudré comme un barbier. Un oncle qui voulait lui ouvrir le monde fascinant des livres, de ceux qui les fabriquent, de ceux qui les vendent et, le plus important, de ceux qui les lisent. Le clan des élus, des privilégiés à qui les livres expliquent ce qu'il y a de beau, de recherché dans les grandes villes du royaume et à Paris, qui leur parlent des navigateurs, des explorateurs et de leurs découvertes. (p. 36)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24   02 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
Le colporteur de livres était bien considéré quand il poussait la barrière d'une ferme. Maîtres et serviteurs le regardaient comme un savant capable de signer son nom et de mettre sur un registre autre chose qu'une simple croix. Ce colporteur s'entourait du mystère des sorciers, il connaissait les plantes qui soignent, lisait dans le ciel et dans la course des nuages le temps à venir et l'humeur des gens. (p. 65)
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   03 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
- Ah bon ? Il [ Voltaire ] se pique de commerce, maintenant !

-Oui, et il a même dit quelque chose qui va te plaire : Je voudrais bien savoir quel mal peut faire un livre qui coûte cent écus. Jamais vingt volumes in-folio ne feront de révolution; ce sont les petits livres portatifs qui sont à craindre. "

-C'est formidable qu'il ait dit ça, mais j'ai bien peur que ses propos n'excitent encore un peu plus les censeurs du roi et les forces de police. (p. 119)
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24   06 janvier 2019
Passeurs de mots de Michel Giard
Antoine appréciait sa lucidité, son regard affûté sur l'époque et sur ses contemporains. Jean Quesnel sentait bien que la société française devait se réformer en profondeur. Pas question, bien sûr, de toucher au roi, mais l'égalité devant l'impôt lui semblait une réforme nécessaire comme la facilité d'entreprendre qui, seule, créait des emplois. Il y avait à la cour et dans les ministères trop de beaux parleurs, prêts à réformer la nation sans toucher à leurs privilèges. Pareille autosatisfaction l'agaçait. Les politiques du moment n'avaient pas la grandeur d'âme des Grecs et des Romains. Le royaume de France était plongé dans la décadence, sans que la parole soit donnée au peuple . Quelle pantomime ! (p. 235)
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..