AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.05 /5 (sur 49 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Michel Jean est journaliste et auteur canadien.

Après un baccalauréat en histoire et sociologie et une maîtrise en histoire, il commence sa carrière à la radio en 1986, à CJSO à Sorel. Quelques mois plus tard, il passe à la télévision, au réseau Radio-Nord à Rouyn-Noranda d'abord, puis en 1988 à Radio-Canada à Regina, où il devient courriériste parlementaire à l'Assemblée législative de la Saskatchewan. De 1990 à 1995, il travaille pour la société Radio-Canada à Toronto, à Montréal et à Québec.

En 1995, il occupe le poste de chef d'antenne de Québec en direct à RDI, où il couvre pendant huit ans divers événements qui ont marqué le Québec, des inondations du Saguenay au Grand Verglas, en passant par les attentats du 11 septembre 2001 à New York. En 2002, Michel devient reporter national au Téléjournal/Le Point. Il y commente notamment la guerre en Irak, le départ du président Aristide, le désastre des Gonaïves en Haïti et le tsunami au Sri Lanka.

Depuis 2005, Michel Jean a le plaisir de coanimer l'émission JE à TVA, en compagnie d'Annie Gagnon. Le succès de ces enquêtes hebdomadaires donne lieu à la publication de son premier ouvrage aux Éditions du Trécarré, "J.E. : Le guide de survie du consommateur québécois", en 2007.

Dès lors, le goût de l'écriture saisit Michel Jean, qui fait paraître "Envoyé spécial" l'année suivante chez Stanké. Il y décrit son métier de reporter avec brio et sensibilité. Cet ouvrage, chaudement salué par la critique, est réédité dans la collection de poche "10/10" en 2011.

Puis il se tourne vers la fiction, chez Libre Expression, avec "Un monde mort comme la lune" en 2009 et "Une vie à aimer" en 2010. Dans "Elle et nous" (2012), l'auteur livre un récit poignant inspiré de la vie de sa grand-mère.

En mars 2017, il a été invité au Salon du livre de Paris, grâce au titre "Amun", un recueil de nouvelles dont il a assuré la direction. "Tsunamis" (2017) est son sixième roman.

Issu de la communauté de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean, il a publié son livre "Kukum" en 2019.

page Facebook : https://www.facebook.com/micheljeanecrivainjournaliste/
+ Voir plus
Source : http://www.editions-libreexpression.com/michel-jean/auteur/jean1062
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Lancement du livre Kukum de Michel Jean au Musée amérindien de Mashteuiatsh.
Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   14 juillet 2018
Amun de Michel Jean
La foi, je l'ai. Croire plus loin que ce que mes yeux peuvent croire. Surtout lorsque je suis triste, surtout lorsque je suis fragile, surtout lorsque je ne comprends pas cette vie injuste et cruelle, qui épargne les criminels et méprise les mères tranquilles. Je crois qu'il y a plus grand que cette vie, et si j'ai tort, si tout ce qui existe est perceptible, au moins toute ma vie durant j'aurai eu l'espoir.



in NEKA
Commenter  J’apprécie          170
julielitaulit   28 janvier 2016
Elle et nous de Michel Jean
Je ne blâme personne d’autre que moi. La vérité cruelle, c’est que j’avais la meilleure professeure devant moi et que je n’ai pas su en profiter. Je n’ai posé aucune question. Ou si peu. Je me suis contenté de suivre les autres et je le regrette amèrement maintenant. Encore une fois, je réalise mon erreur trop tard. On pense toujours qu’on a le temps. Et le temps finit toujours par nous manquer.
Commenter  J’apprécie          140
dedanso   07 février 2020
Kukum de Michel Jean
J'ai vécu la maternité comme une grande responsabilité qui m'était confiée. La vie en territoire pouvait paraître fragile et elle l'était souvent. La survie des humains dépendait de leur capacité à s'adapter au monde, à vivre en harmonie avec la nature, comme le font les autres espèces. Nous y avions notre place. C'est ainsi que j'en suis venue à comprendre notre existence en forêt.
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   21 octobre 2019
Amun de Michel Jean
Ce qui était important pour le moment, c'était de ne pas laisser la peur prendre le dessus. Les nouvelles rapportaient toujours les disparitions en forêt et leurs dramatiques conséquences. La peur en forêt paralyse ou fait faire des gestes dangereux.
Commenter  J’apprécie          130
dedanso   31 janvier 2020
Kukum de Michel Jean
Partout où il existe, les êtres humains aiment le printemps. Après des mois sans lumière, ils ont l'impression de renaître.
Commenter  J’apprécie          120
Mimeko   17 octobre 2019
Amun de Michel Jean
Trouver de la nourriture en forêt représentait un travail quotidien auquel tous contribuaient. Les hommes traquaient le gros gibiers très au nord. Les femmes tendaient des collets pour les lièvres, chassaient la perdrix autour du campement : on appelait ça la petite chasse.

(Introduction du recueil).
Commenter  J’apprécie          100
dedanso   09 février 2020
Kukum de Michel Jean
C'est difficile d'expliquer le territoire d'avant. Le bois d'avant les coupes à blanc. La Péribonka d'avant les barrages. Il faut imaginer une forêt sautant d'une montagne à l'autre jusqu'au-delà de l'horizon, visualiser cet océan végétal balayé par le vent, réchauffé par le soleil. Un monde où la vie et la mort se disputent la préséance et au milieu duquel coule, entre des berges sablonneuses ou des falaises austères, une rivière qui ressemble à un fleuve. C'est ardu à expliquer parce que cela n'existe plus. Les usines à papier ont dévoré la forêt. La Péribonka a été soumise et souillée. D'abord par la drave, puis par les barrages qui ont avalé ses chutes impétueuses et créé des réservoirs dont l'eau nourrit maintenant les centrales électriques.
Commenter  J’apprécie          90
Sachenka   17 juillet 2018
Amun de Michel Jean
Celui qui ne possède rien ne craint personne. Mais celui qu cache un trésor craint de le perdre.
Commenter  J’apprécie          110
Mimeko   18 octobre 2019
Amun de Michel Jean
"Mes grands parents sont partis, pourquoi rester quand on a perdu l'enseignement, oublié son identité, changé ses valeurs ? Les herbes ont poussé haut sur le chemin de portage qui date du temps du nomadisme des miens. La rivière ne me parle plus. La bouteille a remplacé le gibier de mon enfance" pense t-elle.

Nashtash va à la ville.
Commenter  J’apprécie          90
dedanso   30 janvier 2020
Kukum de Michel Jean
J'arrivais d'un monde où l'on estimait que l'humain, créé à l'image de Dieu, trônait au sommet de la pyramide de la vie. La nature offerte en cadeau devait être domptée. Et voilà que je me retrouvais dans un nouvel ordre des choses, où tous les êtres vivants étaient égaux et où l'homme n'était supérieur à aucun autre.
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

7 questions sur le film "Les 7 mercenaires" (1960)

Comme l'on sait, il s'agit d'une adaptation du célèbre film "Les 7 samouraïs", du réalisateur japonais Akira Kurosawa. Mais celui-ci n'aima pas du tout le western, qu'il qualifia de "trahison pure et simple".

Vrai
Faux

7 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : western , cinéma americain , cinéphilieCréer un quiz sur cet auteur
.. ..