AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.94 /5 (sur 305 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Lonny, Ardennes , le 18/05/1942
Biographie :

Michel Pinçon est un sociologue français.

Il est fils d'un ouvrier polisseur, devenu employé de banque et d'une mère femme de ménage. Il est maître d'internat dès 1960, alors qu'il est en classe de philo à Charleville.

Il fait ses études de sociologie à la Faculté des Lettres de Lille. Il se marie en 1967, avec une étudiante en sociologie, Monique Charlot (1946). Le mariage permet à son épouse de le suivre pendant la période de service national en coopération, au Maroc (1967-1969).

À leur retour, ils terminent leur formation à l'université libre de Vincennes. En 1970, ils entrent à l’Institut de recherche sur les sociétés contemporaines (IRESCO) de l'Université de Paris-VIII, au Centre de sociologie urbaine (CSU) devenu en 1996, Cultures et sociétés urbaines.

Leurs premières recherches portent sur les processus de la ségrégation urbaine.

Docteur en sociologie, Michel Pinçon entre au CNRS en 1978. Il est directeur de recherche au CNRS rattaché à l'Institut de recherche sur les sociétés contemporaines (IRESCO) jusqu’en 2007.

L'essentiel de son œuvre, écrit en collaboration avec sa femme, est consacré à l'étude de la haute bourgeoisie et des élites sociales. "Dans les beaux quartiers" (1989) est leur premier livre.

Un de ses premiers ouvrages, "Désarrois ouvriers, familles de métallurgistes dans les mutations industrielles et sociales" (1987), est consacré aux évolutions de l'industrie métallurgique dans la vallée de la Meuse et à leurs conséquences sociales.

En 2011, il soutient publiquement Jean-Luc Mélenchon candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle de 2012. Comme son épouse, il prend par la suite ses distances, "ayant compris que "c’est un nouveau Mitterrand".
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
« Macron, c?est moi en mieux », confiait Nicolas Sarkozy en juin 2017. En pire, rectifient Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot. Huit ans après « le Président des riches », les sociologues de la grande bourgeoisie poursuivent leur travail d?enquête sur la dérive oligarchique du pouvoir en France. Au-delà du mépris social évident dont témoignent les petites phrases du président sur « ceux qui ne sont rien », les auteurs documentent la réalité d?un projet politique profondément inégalitaire. Loin d?avoir été un candidat hors système, Emmanuel Macron est un enfant du sérail, adoubé par les puissants, financé par de généreux donateurs, conseillé par des économistes libéraux. Depuis son arrivée au palais, ce président mal élu a multiplié les cadeaux aux plus riches : suppression de l?ISF, flat tax sur les revenus du capital, suppression de l?exit tax, pérennisation du crédit d?impôt pour les entreprises? Autant de mesures en faveur des privilégiés qui coûtent un « pognon de dingue » alors même que les classes populaires paient la facture sur fond de privatisation plus ou moins rampante des services publics et de faux-semblant en matière de politique écologique. Mettant en série les faits, arpentant les lieux du pouvoir, brossant le portrait de l?entourage, ce livre fait la chronique édifiante d?une guerre de classe menée depuis le c?ur de ce qui s?apparente de plus en plus à une monarchie présidentielle. À découvrir ? « le Président des ultra-riches. Chronique du mépris de classe dans la politique d?Emmanuel Macron », la nouvelle enquête du couple de sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot : https://bit.ly/2Hsdvro Février 2019 - Zones éditions
+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (127) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDON   23 janvier 2019
Le président des ultra-riches de Michel Pinçon
Les provocations d’Emmanuel Macron sont cohérentes : elles expriment à la fois la personnalité d’un dominant convaincu de sa supériorité et la violence d’une politique de classe. Car, sous les mots, il y a la réalité d’une action : une offensive lancée face aux classes populaires et aux acquis de leurs luttes, où les premières sont désignées comme des coupables à mater et les secondes comme des fardeaux à supprimer. 
Commenter  J’apprécie          251
ErnestLONDON   24 janvier 2019
Le président des ultra-riches de Michel Pinçon
Quelques milliers d’ultra-riches en « costard sombre » ce n’est pas le peuple, ce n’est pas la France, c’est une petite minorité. On ne peut pas les laisser, ces factieux à Rolex, ces casseurs en col blanc, continuer à piller nos vies.
Commenter  J’apprécie          211
nameless   07 février 2016
Tentative d'évasion (fiscale) de Michel Pinçon
Le capital financier s'auréole d'un capital symbolique dont le clinquant est censé nous faire oublier la brutalité de telles sommes dans un monde où des millions d'humains vivent avec moins d'un dollar par jour.



Page 19
Commenter  J’apprécie          213
nameless   09 février 2016
Tentative d'évasion (fiscale) de Michel Pinçon
La défense des fraudeurs, qu'il s'agisse de particuliers ou de dirigeants de multinationales, est toujours la même : ce n'est pas de la fraude, mais de l'optimisation fiscale. Pourquoi se priver des possibilités offertes par les paradis fiscaux ?



Page 108
Commenter  J’apprécie          200
cascasimir   09 avril 2019
Le président des ultra-riches de Michel Pinçon
E.Macron a évoqué le 14 octobre 2017, dans une interview au Spiegel, une France soi-disant "paralysée par l'envie"...

Ainsi, se mobiliser pour défendre ses conditions matérielles de vie ( logement, salaire, pouvoir d'achat...) est renvoyé quand il s'agit des classes populaires, du côté du vice, de la cupidité ou de la mesquinerie.
Commenter  J’apprécie          162
Spilett   17 mars 2014
La violence des riches : Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon
Qu'est-ce que la violence ? Pas seulement celle des coups de poing ou des coups de couteau des agressions physiques directes, mais aussi celle qui se traduit par la pauvreté des uns et la richesse des autres. Qui permet la distribution des dividendes en même temps que le licenciement de ceux qui les ont produits. Qui autorise des rémunérations pharaoniques en millions d'euros et des revalorisations du Smic qui se comptent en centimes.
Commenter  J’apprécie          140
ErnestLONDON   06 août 2018
La violence des riches : Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon
Les journalistes libéraux ne mentionnent jamais la violence des riches. Ils inversent le sens de la responsabilité en attribuant l’origine de la violence aux plus démunis et se gardent bien de mettre en cause les dégâts provoqués par les spéculateurs et la fraude fiscale. 
Commenter  J’apprécie          130
ErnestLONDON   07 août 2018
La violence des riches : Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon
La compétence et le mérite ont été systématiquement mis en avant pour justifier les avantages des plus riches en déniant l’héritage et le privilège de la naissance.
Commenter  J’apprécie          130
Paris75   18 août 2015
La violence des riches : Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon
La classe dominante, lorsqu’elle devient système oligarchique, présente une violence accrue dans les rapports sociaux qui permet à des individus lucides et cupides de faire valoir leurs intérêts particuliers en aménageant de surcroît la légalité à leur convenance. Les oligarques qui mènent la France, l’Europe et peut-être la planète tout entière à sa perte n’ont jamais reconnu leur responsabilité dans la crise financière de 2008. Ils accusent les peuples de coûter trop cher, d’être trop gourmands, de dépenser trop pour leur santé et leur éducation. Ils cherchent ainsi à se défausser sans jamais, eux, remettre en cause leur cupidité financière.
Commenter  J’apprécie          110
GabySensei   08 septembre 2014
Les millionnaires de la chance : Rêve et réalité de Michel Pinçon
Émilie et Philippe apprécient les services rendus par la conciergerie de leur carte de crédit Infinite et le personnel ainsi mis à leur disposition de façon permanente. Une naissance à l'autre bout de la France : aucun problème pour faire livrer une layette assortie d'un petit ours en peluche. Un anniversaire aux États-Unis : le cadeau est livré à la fin du déjeuner. Une pièce d'identité a disparu, sans doute tombée dans un autobus : le service met tout en œuvre pour la retrouver. La carte bancaire se charge ainsi de problèmes extérieurs au domaine de la finance dans une sorte de bancarisation totale de la vie.



Cette carte Infinite, qui dépend du réseau Visa, n'est proposée qu'aux clients offrant de sérieuses garanties. Elle concerne environ 100 000 personnes en France. Elle est plus sélective que la carte Premier, délivrée à près de quatre millions d'exemplaires, mais moins que la carte Centurion du réseau American Express, beaucoup plus élitiste. Tenté, Philippe en fit la demande mais il essuya un refus. L'achat de cette carte n'est pas libre, bien que son coût soit tout de même de 2000 € par ans. Pour avoir l'honneur de cotiser, encore faut-il avoir été sélectionné par American Express comme l'un de leur meilleur clients, et être apte à profiter des services proposés : disputer une partie de tennis avec le premier joueur au classement mondial, ou accéder au terrain de golf de Saint Andrews, en Écosse, ou encore assister à l'opéra du Nouvel An à Vienne... Les cartes de crédit se sont ainsi diversifiées en fonction des niveaux de richesse de leurs détenteurs, devenant de véritables cartes de visite.



(P188)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rum, Sodomy and the lash

À qui doit-on la grande enquête vaticane parue sous le titre « Sodoma » ?

Theodore Mac Carrick
Carlo Maria Vigano
Frédéric Martel

9 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , Moeurs et coutumesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..