AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 10/04/1930
Mort(e) à : Paris , le 07/08/2012
Biographie :

Michel Polac est journaliste français de presse écrite, écrivain, cinéaste, homme de radio et de télévision.

En 1947, âgé de 17 ans, il est repéré par Jean Tardieu et intègre le Club d'essai, "laboratoire expérimental" de la RDF. Il multiplie par la suite les petits boulots. Ouvrier dans une usine de serrures frigorifiques à Saint-Ouen-sur-Seine, agent d'assurances au porte-à-porte, mousse sur un bateau de pêche à Cassis.

En 1951, il propose la création d'Entrée des auteurs, chargée de débusquer les nouveaux talents du théâtre. Devant la popularité du programme, Jean Tardieu lui propose alors, en 1955, de produire "Le Masque et la plume" sur France Inter, avec le succès que l'on sait (l'émission est toujours à l'antenne, même si Polac l'a quittée en mai 1970).

En 1956, il publie son premier roman "La Vie incertaine" sous le parrainage de Jean Paulhan et d'Albert Camus.

Après la radio, il enchaîne tout naturellement sur la télévision, où il présente des émissions littéraires (Bibliothèque de Poche, pendant 4 ans, puis Post-scriptum, qui ne vivra que deux ans). Il se retire une dizaine d'années du feu des médias et se consacre à la réalisation de films ("Un fils unique" en 1969, qui reçoit le prix Georges-Sadoul) et à l'écriture ("Un fils unique" en 1970, "Le QI ou roman d'un surdoué" en 1978).

Le retour à la télévision est tonitruant en 1981, quand il commence à animer Droit de Réponse, célèbre pour son ambiance enfumée, ses coups de gueules, voire ses coups tout court... Depuis l'arrêt de cette émission, Michel Polac écrit une chronique littéraire régulière dans "Charlie Hebdo", et a publié entre autres, "La Luxure" en 1999, ainsi que son "Journal" en 2000.

Depuis septembre 2006, il participe à "On est pas couchés", l'émission de Laurent Ruquier sur France 2. Pour des raisons de santé, il est remplacé le 9 juin 2007 par le chroniqueur Éric Naulleau. Absent depuis presque un an suite à un accident vasculaire cérébral, le chroniqueur littéraire de "Charlie Hebdo" Michel Polac retrouve les colonnes de l’hebdomadaire en 2009.

Quelques années avant sa mort, il avait lui-même rédigé son épitaphe : "Touche-à-tout, il a fini par toucher terre".

+ Voir plus
Source : L'express
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Droit de Réponse, le best of | Archive INA. Coluche, Sine, Depardieu, Cabu, Cavanna, Jacques Laurent, Gérard de Villiers, Jean-Jacques Sempé, Desproges, Guy Bedos, François Weyergans,Dominique Jamet, Gainsbourg, Choron, Jean-François Kahn, Renaud, et bien d'autres que je vous laisse identifier.
Podcasts (1)


Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   18 février 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
Merde aux nouveautés !

C'est la rentrée, quoi de neuf ? Ce n'est pas moi qui vous le dirai. Je lis à mon rythme et me fous d'être le premier à parler d'un bouquin. (2007)
Commenter  J’apprécie          344
fanfanouche24   03 mars 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
-Embobiné-



Ce qui est formidable avec la lecture, c'est qu'après avoir tant lu on puisse encore être envoûté, ensorcelé et perdre tout esprit critique. (2007)
Commenter  J’apprécie          240
blanchenoir   30 septembre 2014
Maman, pourquoi m'as-tu laissé tomber de ton ventre ? de Michel Polac
Pourquoi je suis né ? D'une envie de ma mère sans doute, la garce, non, c'est pas de sa faute, ça vient de plus loin, tout ça s'enchaîne, c'est la terre qui a une envie qui n'en finit pas, ça fait un bail qu'elle se tord d'envie, depuis le commencement, des commencements, et tous les printemps ça la reprend , (...).
Commenter  J’apprécie          230
fanfanouche24   19 février 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
-Pas sérieux-



Jouer les critiques, quelle barbe ! Quand j'aime, j'aime, et au diable les raisons, bonnes ou mauvaises . (2002)
Commenter  J’apprécie          223
tamara29   23 décembre 2016
Journal, Pages choisies de Michel Polac
J’ai voulu écrire pour rejoindre les autres, et l’écriture m’éloigne de la vie.
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   21 février 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
- Le Programme en quelques siècles- d'Armand Robin-

Texte-poème écrit en 1945, et publié par la fédération anarchiste:



On supprimera la Foi

Au nom de la Lumière,

Puis on supprimera

la lumière.



On supprimera l'Ame

Au nom de la Raison,

Puis on supprimera

La raison.



On supprimera la

Charité :

Au nom de la Justice

Puis on supprimera

La justice.



On supprimera l’Amour

Au nom de la Fraternité,

Puis on supprimera

La fraternité.



On supprimera l’Esprit

De Vérité

Au nom de l’Esprit

Critique,

Puis on supprimera

L’esprit critique.



On supprimera le Sens

Du Mot :

Au nom du sens des mots,

Puis on supprimera

Le sens des mots.



On supprimera le sublime

Au nom de l’Art

Puis on supprimera l’art.



On supprimera les Ecrits

Au nom des

Commentaires.

Puis on supprimera

Les commentaires.



On supprimera le Saint

Au nom du Génie,

Puis on supprimera

Le génie.



On supprimera le

Prophète

Au nom du Poète,

Puis on supprimera

Le poète.



On supprimera l’Esprit

Au nom de la Matière,

Puis on supprimera

La matière.



Au nom de rien on

Supprimera l’Homme

On supprimera le nom

De l’Homme.

Il n’y aura plus de nom.

Nous y sommes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
blanchenoir   20 mars 2014
Hors de soi de Michel Polac
J'écris donc pour me persuader que j'existe ?

Ou pour me libérer de l'existence ?
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   03 mars 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
"Ce type, il est génial: il arrive à m'intéresser à une histoire, un personnage, dont je n'ai rien à foutre ", me disais-je en avançant dans un récit qui m'intriguait, me passionnait et que, tel un lecteur de polar (que ne suis pas), je n'ai pu lâcher avant d'entrevoir la solution de l'énigme au bout de quatre-cent pages- qui ne pèsent pas. Ce petit miracle s'appelle -Le Fléau (...)

Et pour cette enquête Van reybrouck parcourt l'Afrique du Sud dont il nous trace un tableau hautement contrasté. (p.381)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   21 mars 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
Mon ami Michel Polac



Publié le 09 août 2012 à 12:00 dans Brèves



Tout a été dit sur Michel Polac. Et, pourtant, j’ai l’impression que personne n’a pris la mesure du talent exceptionnel de cet homme modeste qui avançait masqué mais qui, dès qu’il se mettait à l’œuvre bouleversait les règles du jeu, moins par anticonformisme que par fidélité à ce qu’il éprouvait. Jamais il ne s’est soucié de son image et moins encore des honneurs. Il ne cherchait ni à être connu, ni à être aimé, mais à ne pas se trahir. Le résultat paradoxal est qu’il a été célèbre et adulé, tout en demeurant toujours aussi simple et naturel. S’il avançait masqué, ce n’était pas pour tromper son monde, mais uniquement pour que le monde le laisse en paix.



Écrivain, bien sûr, il l’était et son Journal vaut bien ceux d’Amiel, de Jules Renard ou de Gide. Cinéaste, bien sûr, il l’était aussi. Et viendra le jour où l’on reconnaîtra en lui un Lubitsch français. Journaliste, cela va de soi, et l’un des rares à non seulement dire ce qu’il pensait, mais aussi à avoir un appétit insatiable pour les littératures étrangères. À vrai dire, il n’était jamais autant chez lui qu’à l’étranger et sa biographie constitue en soi une œuvre marquée par le dépaysement. Ce Casanova en velours côtelé n’hésita pas à sauter dans le Transiranien pour sauver une belle iranienne.



Homme de télévision enfin et, pour une fois, plus fort que la cage où l’on enferme les pitres, les exhibitionnistes et le pitoyable bataillon de ceux qui visent une gloire éphémère dans ce bocal où, placide, il tirait sur sa pipe et sur toutes les formes d’imposture.



Je ne lui ai pas connu beaucoup d’amis vraiment proches. Il en est un pourtant, sans doute son meilleur ami, avec lequel il avait bien des points communs. Je veux parler du philosophe Clément Rosset. Nous dînions souvent tous les trois dans un petit restaurant italien et je sentais entre les deux hommes une complicité touchante. L’un, Clément Rosset, goûtait les vins, cependant que l’autre, Michel Polac le regardait avec cet œil attendri et moqueur que je lui connaissais bien. Nous parlions aussi bien de la thèse de Jankélévitch que des romans de Theodor Lessing ou des affaires du monde. L’un et l’autre étaient des agnostiques aussi bien en politique qu’en religion. Ils raillaient les vendeurs d’illusions et carburaient à l’humour le plus dévastateur.



Maintenant que Michel Polac est mort, j’ai l’impression qu’il me reste tout à redécouvrir de lui. Il nous a légué ce qu’un homme peut laisser de plus précieux à la postérité : le souci d’être soi en toutes circonstances, sans jamais être prisonnier de son moi. Il souhaitait être hors de lui à la manière d’un maître zen (c’était le titre de son livre : Hors de Soi). Il l’est enfin. -Roland Jaccard

[causeur.fr / Brèves-aôut 2012]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   02 mars 2014
Mettez un livre dans mon cercueil de Michel Polac
Une fois de plus un livre me touche par son absence de littérature, pas de phrases inutiles pas de métaphores, un style direct rapide, cent pages de compte rendu pour servir "au cas où", un mode d'emploi, un manuel de savoir vivre ou plutôt de savoir mourir, sans même une référence à l'esprit de sacrifice pour la patrie ou le parti: il faut sauver les copains, un point c'est tout. [ 1997 / extrait qui concerne "Mon grain de sable" de Luciano Bolis .../ p.84-85 / +hommage à l'éditeur "La Fosse aux ours- Lyon]
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur