AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.79/5 (sur 333 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bretagne , 1945
Biographie :

Michel Rio est un écrivain français né en Bretagne et qui a passé son enfance à Madagascar. Il vit à Paris.

Une bonne vingtaine de romans dont quelques policiers, du théâtre, des essais et des contes. Son œuvre, absolument littéraire, traduite dès le début aux Etats-Unis, est à présent publiée dans plus de vingt langues.

Michel Rio a obtenu plusieurs prix (prix et grand prix du roman de la Société des Gens de Lettres, prix des Créateurs, premier prix du C.E. Renault, prix Médicis).

Source : amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Rio   (43)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

Michel Rio : Leçon d'abîme
Depuis le café parisien "Le Rostand" Olivier BARROT présente le livre "Leçon d'abîme" en compagnie de l'auteur Michel RIO édité chez du Seuil. Gros plan sur la couverture du livre.

Citations et extraits (154) Voir plus Ajouter une citation
Pourquoi voudriez-vous que nos doutes, nos erreurs, les égarements de nos imaginaires, ce qui nous est soufflé par l'angoisse, nos concessions à l'évolution des mentalités, deviennent, mis ensemble, des vérités.
Commenter  J’apprécie          220
Je pense qu'il n'y a que le mouvement. Pas de but. Un voyage sans destination, sur un océan sans limite.
Commenter  J’apprécie          200
Michel Rio
Au fond, la littérature m'assomme. Je la soupçonne de stupidité. Seule la création littéraire m'intéresse. La première est pléthorique, la seconde est rare. Encore faut-il prendre la peine de chercher l'une dans l'autre. Cueillette fouisseuse et salissante que j'ai cessé de pratiquer depuis longtemps pour glaner dans les disciplines du savoir dont les riches fruits sont bien en vue. Au fait, qu'est-ce que cette création littéraire ? La fausse, ce sont les trouvailles des pseudo-révolutions formelles qui reviennent, pour faire bref, à changer la parure de l'indigence. La vraie, c'est l'ambition sans limite de l'élucidation, qui rapproche les arts des sciences dans une enquête infinie, encyclopédique, sur l'être et les choses, et qui se renouvelle et invente de par son principe même. C'est encore le savoir-faire, c'est-à-dire exprimer tout cela avec un lexique, une invention langagière, un art propre de la composition ou syntaxe musicale, ce qui s'appelle l'écriture. C'est enfin le sens de l'action, ou du récit tendu, gorgé d'événements significatifs. Avec, chaque fois que c'est possible, cette distance de l'humour qui n'est rien d'autre que la forme la plus délectable de la distance critique.
In Le Monde des Livres, 16 janvier 2009
Commenter  J’apprécie          172
Le peuple te suivra, car s’il lui importe peu de comprendre, il aime croire.
Commenter  J’apprécie          180
"L'imaginaire nourrit le savoir qui le nourrit en retour. Le premier, sans l'autre, devient stupide, par ignorance. L'autre, sans le premier, devient stérile, par absence de motivation."
Commenter  J’apprécie          160
Il n'y a pas de différence apparente entre un homme sincère et un menteur habile.
Commenter  J’apprécie          160
Les morts ne trahissent pas.
Commenter  J’apprécie          170
Je sais que la recherche créatrice a le droit, et peut-être le devoir, de révéler les démons cachés derrière le paravent du contrat social. Mais je ne puis m'empêcher de me demander si ce droit privé au fantasme exprimé publiquement au nom de la liberté de dire et de jouir ne peut avoir quelque jour une application collective sauvage échappant à la prudence de ses inventeurs. Comment naissent les bourreaux ? Qui sont-ils ? Et leur insanité ne réside-t-elle que dans ce passage de l'imaginaire à l'action ?
Commenter  J’apprécie          140
Michel Rio
Rêve inlassable de vaincre la mort, toujours assassiné par les choses, toujours renaissant dans l'esprit. Pour moi, c'est cela, avant tout, la littérature.
Commenter  J’apprécie          151
Le jour s'allongeait jusqu'à égaler la nuit. Septembre balayait des premières pluies de l'équinoxe les feuillages et les sols assoiffés qui avaient tiré, pendant la sécheresse leur subsistance et leur fécondité de la moiteur diffuse des cours d'eau.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Michel Rio (292)Voir plus

Quiz Voir plus

Du bois dans les titres

Quelle nouvelle destinée à la jeunesse Jean Giono a-t-il écrite ?

L'arbre qui chante
Voyage au pays des arbres
L'homme qui plantait des arbres
Mon bel oranger

10 questions
75 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , boisCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}