AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.59 /5 (sur 1109 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Agen (Lot-et-Garonne) , le 01/09/1930
Mort(e) à : Paris , le 01/06/2019
Biographie :

Michel Serres est un philosophe, historien des sciences, et écrivain français.

Il est reçu en 1949 à l’École navale, dont il démissionne peu après, pour préparer le concours de l’École normale supérieure de Paris dans un lycée parisien, en 1952. Normalien, il est ensuite admis 2e ex aequo à l’agrégation de philosophie en 1955.

De 1956 à 1958, il sert comme officier de marine sur divers vaisseaux de la Marine nationale : escadre de l’Atlantique, réouverture du canal de Suez, Algérie, escadre de la Méditerranée.

En 1968, il obtient un doctorat ès-lettres et publie son premier livre "Le système de Leibniz et ses modèles mathématiques" (PUF). S’ensuivent plusieurs ouvrages consacrés à Hermès, dieu du commerce et de la communication qui lui valent un succès. La série des "Hermès", cinq volumes qui s’égrènent de 1969 à 1980 (Minuit), demeure son grand œuvre.

Il est nommé en 1969, professeur d’histoire des sciences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il enseigne également aux États-Unis, où il devient professeur à l’Université Stanford en 1984.

Michel Serres est élu à l’Académie française le 29 mars 1990. En 1994, il est nommé président du conseil scientifique de La Cinquième lancée par Jean-Marie Cavada. Il participe chaque dimanche, de 2004 à 2018, à la chronique de France Info "Le Sens de l'info" avec Michel Polacco.

Auteur de près d’une centaine d’ouvrages et d’essais, Michel Serres était un penseur de renommée internationale dont l’œuvre multidiplicinaire concernait aussi bien l’épistémologie des sciences, l’écologie, l’art que la philosophie proprement dite.
Auteur très prolifique, il a publié pratiquement un livre par an et parfois deux. Parmi ses essais le plus connus: "Esthétique de Carpaccio" (1975, Grasset), "Les Cinq sens" (1985, Grasset), "L’Hermaphrodite" (1987, Flammarion), "Petite Poucette" (2012, Le Pommier) et "Le gaucher boiteux. Puissance de la pensée" (2015, Le Pommier).
C'était une figure intellectuelle familière du grand public.

Il existe une Avenue Michel Serres dans sa ville natale d'Agen (Lot-et-Garonne) où ses obsèques ont eu lieux en juin 2019.

+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Serres
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel Serres   (111)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans un contexte social inédit et face à l'impossibilité de célébrer cette année la 40ème édition du festival, l'association Quai des Bulles, fidèle à son objectif premier de favoriser la création, développe de nouveaux projets pour continuer à promouvoir et valoriser le métier d'artiste et d'auteur de bande dessinée. C'est pourquoi, nous publions "QDB" : une revue expérimentale, libre et éphémère. Conçue comme un laboratoire graphique, elle questionne avec curiosité le dessin et la multiplicité des démarches, le fond et la forme, bref, tout ce qui fait la base du métier d'artiste. Le premier numéro invite douze auteurs à s'exprimer sur la thématique « L'Art inutile ! » : Alfred, Karine Bernadou, Florence Dupré la Tour, Joub, Laurent Lefeuvre, Emmanuel Lemaire, Anneclaire Macé, Claire Malary, Nylso, Eric Sagot et Zanzim. Toutes et tous préoccupé.e.s par l'urgence sanitaire, la culture ne semble plus être un produit de première nécessité. Et pourtant… À ceux qui se posent la question de savoir si l'art est utile, nous souhaitons leur tendre cette revue QDB et leur répondre cette intemporelle citation de Michel Serres : « A quoi bon vivre si nul jamais n'enchante le monde ? » Retrouvez la revue en version papier, dans les lieux culturels de Bretagne, à partir du 15 décembre et dès maintenant dans les commerces de proximité de Saint-Malo et le pole culturel La Grande Passerelle. En numérique : https://bit.ly/3orU8z8

+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (490) Voir plus Ajouter une citation
Michel Serres
palamede   27 mai 2019
Michel Serres
C'est tellement rare, c'est tellement improbable, c'est tellement miraculeux que c'est peut-être ça la civilisation et la culture. Rencontrer quelqu'un qui écoute.
Commenter  J’apprécie          1079
Michel Serres
sabine59   03 juin 2019
Michel Serres
Désormais tout le monde a une montre et personne n'a le temps. Échangez l'une contre l'autre, donnez votre montre et prenez votre temps!
Commenter  J’apprécie          10312
Michel Serres
Cancie   04 novembre 2020
Michel Serres
Si vous avez du pain, et si moi j’ai un euro, si je vous achète le pain, j’aurai le pain et vous aurez l’euro et vous voyez dans cet échange un équilibre, c’est-à-dire : A a un euro, B a un pain. Et dans l’autre cas B a le pain et A a l’euro. Donc, c’est un équilibre parfait. Mais, si vous avez un sonnet de Verlaine, ou le théorème de Pythagore, et que moi je n’ai rien, et si vous me les enseignez, à la fin de cet échange-là, j’aurai le sonnet et le théorème, mais vous les aurez gardés. Dans le premier cas, il y a un équilibre, c’est la marchandise, dans le second il y a un accroissement, c’est la culture.
Commenter  J’apprécie          1007
Michel Serres
palamede   02 juin 2019
Michel Serres
Tout est toujours et partout la même chose, au degré de grandeur et de perfection près.
Commenter  J’apprécie          782
Lorraine47   20 novembre 2013
Petites chroniques du dimanche soir 4 : Janvier 2009-Juin 2010 de Michel Serres
Oui au désir mais avec respect. Oui à la force mais avec douceur. Oui au corps, mais avec l'esprit. Oui à la prise, mais avec l'offrande, avec le partage. Oui à l'altérité, mais il faut un accord. Oui à la différence, mais il faut l'harmonie. Autrement c'est raté. Il faut avoir de la patience, accepter la longueur du travail que suppose l'approche de l'autre, qui est toujours très différent ou très différente. Être honnête, avoir de la probité, ne pas tricher, ne pas mentir. Être très attentif à l'autre. Se livrer au dialogue sans mensonge. Autrement c'est raté. Ne pas compter. S'ouvrir à l'autre. Souhaiter faire équipe avec l'autre. Autrement c'est raté.

L'amour, chronique du 14 février 2010
Commenter  J’apprécie          730
Sarindar   23 juin 2019
Hominescence de Michel Serres
Naguère, Spinoza désignait Dieu comme causa sui ou cause de soi : Il se produisait Lui-même, puisqu'aucun créateur ne pouvait être pensé au-dessus de Lui. Nous nous saisissons de cet attribut. [...] Nous devenons cause opérationnelle de notre vie.
Commenter  J’apprécie          617
Michel Serres
Omnibusse   03 juin 2019
Michel Serres
La différence entre l'ambitieux et celui qui a réellement une vie réussie, c'est que l'un désire une place toute faite, tandis que l'autre invente sa propre place, même si elle n'est pas visible, même si elle n'est pas glorieuse.
Commenter  J’apprécie          430
jeunejane   16 novembre 2017
C'était mieux avant ! de Michel Serres
...l'hygiène ne devint une pratique généralisée que longtemps après 1950.

En ces dates de mon enfance, le magazine "Elle" se lança non sans fracas en recommandant aux femmes de changer de culotte tous les matins. Chacun en riait sous cape...

...Les statistiques disent que l'espérance de vie s'accrut grâce surtout à cette propagation civile et soudaine de l'hygiène. Avant, nous vivions sous le règne d'Isabelle.
Commenter  J’apprécie          424
FredMartineau   16 septembre 2017
C'était mieux avant ! de Michel Serres
Avant, nous fûmes guidés par Mussolini et Franco, Hitler, Lénine et Staline, Mao, Pol Pot, Ceausescu… rien que des braves gens, spécialistes raffinés en camps d’extermination, tortures, exécutions sommaires, guerres, épuration. Auprès de ces acteurs illustres, tel président démocratique fait mine anonyme, sauf lorsqu’il fait signer au vaincu le traité humiliant de Versailles, qu’il lance cent bombardiers ordinaires sur Dresde ou l’arme atomique pour irradier à mort les civils d’Hiroshima ou Nagasaki.
Commenter  J’apprécie          410
Michel Serres
petitsoleil   02 septembre 2014
Michel Serres
Notre Grand Fétiche, c'est la Terre.

C'est nous qui sommes en train de la façonner, et tout d'un coup, elle nous impose des climats nouveaux, que nous subissons, toutes transformations dont nous dépendons à notre tour.



Nous dépendons de la Terre qui dépend de nous. C'est cela un fétiche ! Nul n'oublie qu'il a été sculpté par un homme mais on le respecte comme un dieu supérieur. Cette attitude ne relève ni de la science, ni de la philosophie, ni de la foi. Elle n'est religieuse qu'au sens premier de religieux, "qui relie" : c'est la reconnaissance que nous sommes reliés à la Terre et qu'on n'y peut rien.



Dans ce voyage que la science positive nous a fait faire, nous sommes passés de la terre - vécue, intériorisée, la terre des paysans - à la Terre - vue de l'espace, abstraite, la terre des astronautes.

Nous sommes tous des astronautes déterritorialisés. Et il est possible qu'au bout de ce trajet, nous retrouvions la distance d'un sacré sous une forme réinventée.





Extrait de Philosophie magazine - Avril 2014 - Portfolio "Le joyeux Univers Serres"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Michel Serres nous manque déjà...

Certains les nomment génération Y ou "digital natives", les jeunes, (nouvelles ?), générations nous battent à plate couture devant un écran. Moi j'ai préféré les désigner sous le terme générique de ........?........

petite poucette
les pouces en or
petit poucet
poucez vous de là

10 questions
93 lecteurs ont répondu
Thème : Michel SerresCréer un quiz sur cet auteur