AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.91/5 (sur 169 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Pol-sur- Mer , le 23/01/1948
Mort(e) le : 17/08/2019
Biographie :

Michel de Decker est un écrivain et un chroniqueur français spécialisé en histoire.

Il se situe dans la foulée de son ami André Castelot et celle d'Alain Decaux, avec lesquels il a participé à de nombreuses Tribunes de l'Histoire (France-Inter).

Auteur d'une vingtaine de titres (publiés chez Perrin, Belfond, Pygmalion, Lafon etc) il est aussi producteur d'émissions TV (Fr3 Normandie) chroniqueur historique sur France Bleu et conférencier (conteur) fort apprécié.

Il anime aussi les après-midi de diverses universités du temps libres et sème la bonne parole de l'histoire auprès de nombreux croisiéristes (à bord du France-Norway, du World Renaissance, du Mistral etc).

Président de la Société des Auteurs de Normandie il organise de nombreux Salons du Livre et participe à toutes les grandes manifestations littéraires de France et de Navarre. Il est également l'auteur de quelques spectacles du genre son et lumière ou comédies musicales.

Depuis avril 2011, il rédige une rubrique nommée Journal de bord de ma Normandie bleue dans le magazine Patrimoine normand.
Il s'éteint à Rouen des suites d'un cancer, le 17 août 2019, ses obsèques ont lieu à l'église de Vernonnet (Vernon, Eure), non loin du village de Notre Dame de l'Isle où il vivait.

site de l'auteur:
http://www.michel-de-decker.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Michel de Decker   (38)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Michel de Decker : Napoléon III ou l'Empire des sens sur Web Tv Culture


Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
"Mon chef-d'oeuvre, c'est mon jardin !" dira Monet.
Commenter  J’apprécie          332
La Bête noire est encore venue rôder dans le parc ! Avec votre permission, Madame la comtesse, je lui ferai, une nuit, avaler une bonne volée de mon plomb !
Vous l'avez ma permission, mon bon Crepel, vous l'avez ! Tuez cette méchante bête ! Tuez tous les loups-garous, toutes les Bêtes noires !
Commenter  J’apprécie          170
"Lorsque l'armistice fut annoncé, la première décision de Clemenceau fut de demander sa voiture et de rouler vers Giverny. Arrivé devant le perron de la maison il tendit les bras vers le peintre. Sans parler, Monet marcha vers lui et demanda simplement."- C'est fini ?"- Oui."Et les deux hommes, si grands, s'embrassèrent en pleurant dans ce jardin d'automne ou les roses s'étaient retenues de mourir." Scène racontée par Sacha Guitry
Commenter  J’apprécie          141
Et on l'entend, ce bruit de l'océan qui roule, devant les coups de pinceau de Monet qui sont comme autant de vagues venant se briser sur la pointe d'Ailly.
Commenter  J’apprécie          120
A Juliette Drouet:

Quand je te dis: "Sois bénie!", c'est le ciel.
Quand je te dis: " Dors bien!", c'est la terre.
Quand je te dis: "Je t'aime!", c'est moi.
Commenter  J’apprécie          110
C'est un froid sibérien qui s'est abattu sur la Normandie durant l'hiver de 1956. La Seine a charrié des glaçons, les congères ont longtemps refusé de fondre, les arbres fruitiers ont gelé sur pied... Février fut spécialement glacial cette année là.
Commenter  J’apprécie          70
Je ne comprends pas Monet, abonde Georges Vassy dans Gil Blas du 2 mars 1882. Comment peut-on trouver que la mer et les roches sont couleur de la groseille !
Commenter  J’apprécie          60
Insensible à tes feux, insensible à tes larmes,
Je te vois renoncer à mes faibles appas;
Mais si l'amour prête des charmes,
Pourquoi n'en empruntais-tu pas ?

à propos de Ninon de Lenclos
Commenter  J’apprécie          50
Il est robuste, Claude Monet, taillé d'une pièce; capable d'être aussi généreux qu’égoïste, mais aussi faible que fort. "Aussi prompt à l'espoir qu'à la défaillance", a observé Montjoyeux, le chroniqueur du Gaulois.
Commenter  J’apprécie          40
Par la suite, lorsque je souffrais d'une trop forte dose d'intransigeance politique française, la rue du Couloir m'offrit la cure la plus efficace. On trouvait une harmonieuse sérénité dans ce sous-sol familial, cette existence anarchique, avec
son baroque emploi du temps et sa curieuse combinaison de sagesse et de préjugés.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Michel de Decker (235)Voir plus

Quiz Voir plus

Cannibale - Quiz de lecture

Au début de l’histoire : où se déroule la scène

Paris
Nouvelle Calédonie
Guyane
Allemagne

11 questions
88 lecteurs ont répondu
Thème : Cannibale de Didier DaeninckxCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..