AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : Suisse
Biographie :

D'origine suisse, enseignante de formation, Michèle Corfdir obtient en 1972 le Prix des Poètes Suisses de Langue Française.
Établie depuis une vingtaine d'années sur la côte nord de
la Bretagne, elle choisi ce cadre-là pour la plupart de ses romans et thrillers.

Source : editions.bargain
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolar   14 février 2020
Il court, il court, le furet des Abers de Michèle Corfdir
Debout dans l'encoignure d'une porte, face aux hal­les de la Place Saint-Louis, à Brest, Henri Le Barzic surveillait l'entrée d'une supérette. Cela faisait vingt minutes que la jeune femme qu'il avait prise en chasse, se trouvait à l'intérieur. Il l'avait repérée, le matin même, aux abords de la gare. Sportive, naturelle, un teint de pêche, une démarche dansante, qui traduisaient un bon équilibre et une santé sans problème. Conscient de tout ce que son propre comportement avait d'ambigu, Henri voulait pour partenaires des femmes simples, limpides, qui participeraient au jeu sans se dérober, avec cette spontanéité innée qui pousse à affronter l'obstacle pour le franchir. Ou s'y casser les dents.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   14 février 2020
Il court, il court, le furet des Abers de Michèle Corfdir
Henri Le Barzic avait débarqué au port de commerce de Brest, la veille, assez tard dans la soirée. Il avait passé le commandement du navire à son successeur et pris un taxi jusqu'à l'appartement de la rue du Château. Comme il s'y attendait, il était désert. Sa femme terminait la tournée de promotion de son dernier bouquin et leur fille, Gwenola, se trouvait déjà en vacances à Kergouadal.

Ce matin, après une bonne nuit de sommeil et des semaines de privation, Henri n'avait pu s'empêcher de lancer le jeu.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   14 février 2020
Il court, il court, le furet des Abers de Michèle Corfdir
Lorsqu'il était petit, il le pratiquait déjà, à la manière des enfants. Adolescent, il avait décroché. Trop timide, trop introverti pour ça. Plus tard, une fois sorti des errances brumeuses de l'âge ingrat, quand il s'était reconnu dans l'homme qu'il était devenu, il avait repris le jeu là où il l'avait laissé, mais en lui apportant des développements, des perfectionnements qu'un petit garçon aurait été incapable d'imaginer.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   14 février 2020
Il court, il court, le furet des Abers de Michèle Corfdir
La jeune fille qu'il guettait était de celles-là. L'expé­rience lui soufflait qu'avec elle, il aurait une chance de parvenir à la fin de la partie, plus vite que d'habitude. Il le faudrait car, ce soir, il était attendu à Kergouadal. Et, après deux mois de navigation au long cours, il n'était pas question pour lui de couper à ses obligations familiales.
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolar   14 février 2020
Le crabe de Michèle Corfdir
Lorsque le plongeur sortit la tête de l’eau pour la première fois, la nuit s’effilochait à peine. A l’est, le phare de Pen Azenn éclatait toutes les cinq secondes. A l’ouest, au-dessus d’un épaulement rocheux, un halo orange montait du port de Locheven.

Entre les deux, rien. Rien que la côte noire et vide.
Commenter  J’apprécie          20
Bibliotekana   03 juillet 2013
Chasse à corps à Bréhat de Michèle Corfdir
Soudain l'idée lui vint qu'elle ne connaîtrait peut-être jamais le fin mot de ce qui lui arrivait tout simplement parce qu'elle ne serait plus là pour l'entendre ! On allait la tuer ! Pour qui ? pour quoi ? Elle l'ignorait, mais le résultat serait le même.
Commenter  J’apprécie          20
ktylauney   23 septembre 2013
Le crabe de Michèle Corfdir
Il avait presque terminé lorsqu'en se redressant, il aperçut en dehors de la concession un gros sac de plastique empêtré dans du goémon. La marée apportait tous les jours ce genre de cochonneries... Il décida d'aller y jeter un coup d'oeil, il y avait peut-être quelque chose à récupérer.

Tulloch remonta la grève en traînant les pieds jusqu'au moment où il comprit que le brouillard l'avait trompé. Ce qu'il avait pris pour du plastique était la peau claire d'un dos. Un dos, un bras, une main...
Commenter  J’apprécie          10
ktylauney   26 septembre 2013
Larmes de Fond de Michèle Corfdir
Cette découverte frappe Manon comme un coup de poing et à nouveau elle se dit qu'elle est tombée dans un sacré guêpier. Mais aussitôt, sa lucidité retrouvée lui souffle que c'est là un doux euphémisme qui marque une réalité beaucoup plus cauchemardesque. En fait, bien qu'elle ne comprenne pas encore ce qui s'est passé, elle sait qu'elle est tombée dans un piège mortel dont elle n'est pas près de s'échapper...
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   14 février 2020
Le crabe de Michèle Corfdir
Rozenn… Le silence de Rozenn qui ne pouvait plus parler. Plus répondre. Plus se défendre. Le vide. Le blanc. Le trou d’une mémoire à jamais éteinte. Alors elle retourna sur ses pas et posa une main sur le front de la morte. Il lui sembla soudain être revenue au temps du lycée quand, debout à côté de Rozenn comme un brave petit soldat, elle avait pris son parti. Une fois pour toutes…
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   14 février 2020
Il court, il court, le furet des Abers de Michèle Corfdir
Pour Henri Le Barzic, c'était un jeu. Un jeu auquel il gagnait assez souvent pour avoir sans cesse envie de recommencer.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Céréales quiz !

Poursuivis par la police, Walter, un truand sans envergure, et Francesca, sa maîtresse, se réfugient dans un campement de «mondines», ces repiqueuses de riz de la plaine du Pô, où ils découvrent le dur travail des ouvrières agricoles. Ils y font la connaissance de la belle mais dangereuse Silvana. Celle-ci, voyant clair dans le jeu des deux fugitifs, dénonce Francesca au sergent Marco et, une fois la voie libre, devient la maîtresse de Walter. Le truand tombe vite sous le charme de cette femme aux mœurs libres et à l'allure farouche. Les deux amants, sentant tourner le vent, décident de s'enfuir. Le sergent Marco se lance à leur poursuite...

Riz amer
Blé amer
Orge amer
Seigle amer

11 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , céréales , films , bd adulte , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur
.. ..