AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.91 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : Pologne
Né(e) à : Cracovie , le 24/03/1920
Mort(e) le : 07/03/2011
Biographie :

Mietek Pemper est né à Cracovie en 1920 dans une famille juive germano-polonaise.

Après la guerre, il entreprend des études de sociologie et d’économie.

Opposé à de la thèse de la « responsabilité collective », il sera le principal témoin de l’accusation lors du procès d’Amon Göth en 1946, puis témoin et interprète lors des procès d’Auschwitz.

Il quitte la Pologne en 1958 pour Augsbourg, dans le Sud de l’Allemagne, où il réside toujours.

Source : www.editionsarchipel.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Mietek Pemper   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
raynald66   18 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
La première étape survint en Israel dans les années 1950, quand le jeune état commença à prendre en charge la mémoire du Judéocide, qui reçut alors son nom hébreu de Shoah, et à recenser, en les qualifiant de "Justes",

les non-juifs qui s'étaient interposés.

Schindler fut honoré à Jerusalem et y fit de longs séjours,

tandis que les historiens de Yad Vashem archivaient ses documents, ses déclarations et celles de nombreuses personnes qui lui devaient la vie.

Le flambeau passa ensuite en Australie, grâce au récit d'un écrivain, Thomas Keneally, publié en 1982 et intitulé Schindler's Ark.

Enfin le cinéaste américain Steven Spielberg, fils d'une déportée polonaise, transposa ce livre à l'écran en 1993 sous le titre Schindler's List.

Mietek Pemper, un déporté juif de nationalité polonaise sauvé par Schindler, a publié ce livre de mémoire en 2005
Commenter  J’apprécie          80
raynald66   20 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
C'était la première fois que je voyais des adultes

pesant 30kgs. Depuis je n'emploie plus l'expression

"la peau et les os" car elle me fait instantanément

remonter ce souvenir à l'esprit"
Commenter  J’apprécie          70
Sugi   28 janvier 2011
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
"Lorsque que Göth descendait de sa villa pour se rendre aux bureaux de la kommandantur, il lui arrivait fréquemment d'abattre un ou deux hommes sur son passage." Dès que sa silhouette se profilait à l'horizon, bon nombre de prisonniers changeaient de direction s'il en était encore temps ou bien tentaient d'éviter par tous les moyens de se faire repérer. Règle majeure: ne jamais croiser la route de Göth. Aussi puis-je certifier que ma situation de secrétaire auprès de Göth n'a jamais suscité la moindre jalousie parmi mes codétenus, bien au contraire!
Commenter  J’apprécie          30
raynald66   20 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
Les livres d'histoire ne leur avaient-t'ils dont rien appris ?

La campagne napoléonnienne de 1812, lancée elle aussi au mois de juin, s'était achevée par un désastre qui aurait dû

servir d'avertissement aux militaires nazis :

La grande armée, enlisée dans le terrible hiver russe,

dut battre en retraite dans des conditions lamentables
Commenter  J’apprécie          10
raynald66   20 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
Dans les premiers temps, j'étais le seul prisonnier à travailler dans les bureaux de la Kommandantur :

cette position privilégiée, qui me permettaient d'accéder à toutes sortes de données hautement confidentielles,

facilita grandement l'élaboration du plan de sauvetage
Commenter  J’apprécie          10
raynald66   20 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
Les nazis assassinèrent à Auchwitz près d'un millions de juifs et cent mille polonais, sans oublier les victimes provenant d'autres pays (parmi eux, quinze mille prisonniers de guerre soviétiques) ou appartenant à d'autres groupes ethniques (vingt et un mille tziganes)
Commenter  J’apprécie          00
raynald66   20 novembre 2016
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
Je n'ai jamais craint la mort.

Götz portait constamment une petite arme sur lui.

Mais à aucun moment, je n'ai eu peur de mourir.

Ce qui m'effrayait le plus, c'était de devoir assister

à l'exécution de ma mère ou de ma soeur
Commenter  J’apprécie          00
SylvieCAUSSIN   22 septembre 2020
La route vers la liberté : Mémoires de Mietek Pemper
Il est recommandé d'espérer contre toute espérance
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La saga Alien

En quelle année est sorti le premier Alien ?

1977
1978
1979
1980

15 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : créatures , science-fiction , filmsCréer un quiz sur cet auteur