AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.92 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : Martinique
Né(e) à : Fort-de-France , 1963
Biographie :

Miguel Duplan vit aujourd'hui en Guyane française, où il est conseiller principal d'éducation.

Il est le laureat du prix Carbet de la Caraïbe 2007 pour son premier roman, « L'Acier », paru aux éditions L'Harmattan.

Ajouter des informations
Bibliographie de Miguel Duplan   (10)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
DavidG75   03 mars 2020
L'Evangile de l'Homme de Miguel Duplan
Alors s'épanouissent

La persistance des solitudes,

L'éternité du soleil couchant,

L'éclosion des âmes abîmées,

Les versifications contradictoires du sable chaud blotti sous nos pieds ébahis.
Commenter  J’apprécie          102
DavidG75   03 mars 2020
L'Evangile de l'Homme de Miguel Duplan
Je crois

Aux histoires belles à dormir debout,

Je crois

Aux fraternités éphémères,

Je crois

Aux bruissements des âmes sensibles

Et aux sortilèges des enfants,

[...]

Je crois

Aux sources salvatrices,

Je crois

Aux renouvellements des pensées,

Enfin,

Je crois

En une solution chimérique

Et en son absolu contraire.
Commenter  J’apprécie          90
DavidG75   03 mars 2020
L'Evangile de l'Homme de Miguel Duplan
Parce que l’écriture ne doit être ni blême,

Ni aphone.

Ou plate.



Elle doit tout bousculer,

Converser avec elle-même.

Se repaître sur elle-même.

Se battre contre elle-même.

Et de ces partitions jaillissent le rythme,

Les syncopées intérieures et extérieures.

Les percussions.

Le sang. L’amour. Les cruautés de

L’Homme. Ses lâchetés.

Le gouffre des cales ignominieuses.
Commenter  J’apprécie          60
DavidG75   03 mars 2020
L'Evangile de l'Homme de Miguel Duplan
Les rires, les pleurs, la dérision de l'unique,

Toujours se réinventent pour scintiller,

Toujours montrent sans désigner,

Et révèlent les fracas du monde.
Commenter  J’apprécie          40
Torticolis   14 décembre 2009
Le discours profane de Miguel Duplan
En fait, je ne me posais plus la question de savoir si la colonisation avait produit ou pas des bienfaits. Je disais qu'elle m'avait fabriqué comme un miracle mal fini, fini et infini et que j'étais ici là même, homme ni plus ni moins et Tout Ca seulement.
Commenter  J’apprécie          30
Etsisite   06 décembre 2016
Un long silence de carnaval de Miguel Duplan
Tu es là comme lala et sans rien dire. Et quand tu dis quelquefois, tu dis toujours pour ne rien dire.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un peu de langue française (2) 📚

Comment écrit-on l'expression ancienne qui signifie "peu importe" ?

Peu me chaux
Peu me chaut
Peu me chaud
Peu me chau

12 questions
104 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , orthographe , langue française , vocationCréer un quiz sur cet auteur