AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.26 /5 (sur 134 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Portland , le 09/02/1951
Biographie :

Mikal Gilmore est né en 1951.
Un long silence a remporté le National Book Critics Circle Award.
Frère de Gary Gilmore, condamné à mort et éxecuté en 1976 en Utah. En 1995 mémoire de Mikal Gilmore, de tir dans le Cœur , détaille sa relation avec Gary et leur famille souvent troublée, à commencer par les colons mormons origine et tout au long de l'exécution de Gary et ses conséquences.

Prise de vue dans le coeur a reçu des critiques positives, y compris une USA Today commentaire qui indique que le livre est «l'un des plus magnifiquement écrit...". Le livre de Gilmore a remporté le Los Angeles Times Book Prize et les National Book Critics Circle Award

Ajouter des informations
Bibliographie de Mikal Gilmore   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Bazart   10 juin 2022
Un Long silence de Mikal Gilmore
Mon père était mort. Il avait souvent été un homme déraisonnable et violent – plus envers mes frères qu'envers moi – et il s'était arrangé pour engendrer une famille et subvenir à ses besoin en même temps qu'il avait bousillé les âmes et les espoirs de ses membres.
Commenter  J’apprécie          101
Nanne   05 septembre 2011
Un Long silence de Mikal Gilmore
Dans un monde meilleur, mes parents ne se seraient pas rencontrés - ou du moins ils ne se seraient pas mariés et n'auraient pas fondé un foyer. Dans un monde meilleur, je ne serais pas né. Franck Gilmore et Bessie Brown étaient deux êtres pitoyables et misérables. Je les aime, mais je dois dire ceci : c'est une tragédie qu'ils aient eu des enfants.
Commenter  J’apprécie          60
Stockard   30 janvier 2016
Un Long silence de Mikal Gilmore
Ce n’était pas un simple monstre imbécile, comme les journaux décrivent souvent quelqu’un qui a commis un acte violent. C’était un type bien qui s’est fait baiser. En grande partie, je l’admets, il s’est baisé tout seul. Mais pas tout le temps. Pas tout le temps, loin de là.
Commenter  J’apprécie          60
Stemilou   17 avril 2011
Un Long silence de Mikal Gilmore
« J’ai une histoire à raconter. C’est l’histoire de meurtres : des meurtres de la chair et de l’esprit ; des meurtres nés de la douleur, de la haine, du châtiment. C’est l’histoire de la genèse de ces meurtres, de la manière dont ils ont pris forme et déteint sur nos actes, dont ils ont transformé nos vies, dont ils ont imprégné le monde et l’histoire autour de nous. Et c’est une histoire qui raconte comment la soif de violence et le meurtre prennent fin – pour autant, certes, qu’ils prennent jamais fin.

Je connais bien cette histoire, car je suis coincé dedans. […] »

Commenter  J’apprécie          50
NOISETTE41   04 septembre 2014
Un Long silence de Mikal Gilmore
parfois nous acceptons une liaison malheureuse, et que nous ne nous imaginons pas en dehors de ce malheur. Il fait partie de notre identité. L’idée d’abandonner le malheur devient plus effrayante que la perspective de vivre avec. On risque de ne plus savoir qui on est si on quitte cette dynamique, on risque de devoir se reconstruire entièrement. Ou alors, on va devoir trouver quelqu’un d’autre avec qui reproduire les mêmes erreurs.
Commenter  J’apprécie          50
Stemilou   17 avril 2011
Un Long silence de Mikal Gilmore
« Les Lancton, tout comme les Brown, étaient des gens pauvres avec plusieurs enfants. Ils ont fréquemment déménagés durant leurs années à Lincoln, habituellement en bordure de la ville, passant d’une petite maison à une autre. En roulant à travers leurs anciens quartiers, j’ai découvert que les zones lugubres où ils avaient vécu n’avaient probablement guère changé. Ce devait être un environnement sinistre pour une jeune personne, et ça l’est encore aujourd’hui. Pour y survivre, il fallait soit être aussi terne que la terre qui vous enterrait, soit avoir une imagination capable de transcender sa platitude. »
Commenter  J’apprécie          40
Stemilou   17 avril 2011
Un Long silence de Mikal Gilmore
« Je suis le frère d’un homme qui a assassiné des innocents. Il s’appelait Gary Gilmore, et il est devenu l’une des figures criminelles les plus marquantes d’Amérique. Mais ce ne sont pas ses crimes – les meurtres insensés de deux jeunes mormons lors de deux nuits consécutives du mois de juillet 1976 – qui lui ont valu sa notoriété. En fait, ce qui a rendu Gary célèbre, c’est son implication dans son propre châtiment. »
Commenter  J’apprécie          40
ASAI   19 février 2022
Un Long silence de Mikal Gilmore
Mais la vérité, c'est que je ne me suis pas senti perdu dans le monde quand j'ai perdu ma famille. Si j'ai éprouvé quelque chose, ça a été du soulagement.
Commenter  J’apprécie          50
Stockard   30 janvier 2016
Un Long silence de Mikal Gilmore
Papa avait tout simplement trop de foutues règles [...] Il en avait tellement que personne ne pouvait obéir à toutes. Comme ça, il trouvait toujours une bonne raison de nous taper dessus.
Commenter  J’apprécie          40
ASAI   19 février 2022
Un Long silence de Mikal Gilmore
L'idée d'abandonner le malheur devient plus effrayante que la perspective de vivre avec. On risque de ne plus savoir qui on est si on quitte cette dynamique - on risque de devoir se reconstruire entièrement. Ou alors, on va devoir trouver quelqu'un d'autre avec qui reproduire les mêmes erreurs.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

24 heures de la vie d'une femme

A quelle époque se déroule l'histoire au début de la nouvelle ?

A la fin du 19ème siècle
Au début du XXème siècle
A la fin du XX siècle
L'époque ne nous est pas indiquée

12 questions
1 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur