AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 70 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1973
Biographie :

Mikaël Hirsch est le petit-fils de Louis-Daniel Hirsch qui fut l’un des fondateurs de la NRF (qui deviendra ensuite Gallimard).

Il est l'auteur de sept romans, Omicron (Ramsay, 2007), Le Réprouvé (L'Editeur, 2010), Les Successions (L'Éditeur), Avec les hommes (Intervalles), Notre Dame des vents (Intervalles), Libertalia (Intervalles) et Quand nous étions des ombres (Intervalles).

Ses trois premiers récits explorent les thèmes du double et de l'identité en faisant la part belle au voyage et à la figure obsédante de la bâtardise, qu'elle soit ethnique, sociale ou stylistique. Depuis 2012, ses romans semblent plutôt s'orienter vers l'étude des communautés fermées et des utopies sociales. Si ses livres ne se ressemblent pas, ils soulignent toujours les rapports de force entre le groupe et l'individu en empruntant à divers genres, pseudo-confession, fresque historique, réalisme social ou récit d'aventure.

Il vit et travaille à Paris. ll tient également un blog consacré au monde de la littérature et de l'édition. www.mikaelhirsch.fr
+ Voir plus
Source : http://livres.fluctuat.net/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le Réprouvé de Mikaël Hirsch sur webtvculture .
Décembre 1954. Alors que Simone de Beauvoir reçoit le prix Goncourt. Louis-Ferdinand Céline vit reclus dans un pavillon de banlieue. Un jeune coursier des éditions Gallimard raconte? Un roman tendre et cruel sur le milieu littéraire et les années 50.
Podcast (2) Voir tous

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
Analire   01 décembre 2013
Avec les hommes de Mikaël Hirsch
Les gens disparaissent, qu'ils quittent simplement nos vies ou bien l'existence en général, mais leurs paroles ne cessent jamais tout à fait de nous hanter.
Commenter  J’apprécie          120
Analire   21 juin 2015
Libertalia de Mikaël Hirsch
Tu vois, l'histoire est pleine de pays disparus, de civilisations englouties et de rêves brisés.
Commenter  J’apprécie          110
LiliGalipette   28 avril 2013
Les successions de Mikaël Hirsch
« Lorsque Pascal regardait un tableau, il voyait, avant tout, une succession. » (p. 25)
Commenter  J’apprécie          110
nadiouchka   27 septembre 2016
Quand nous étions des ombres de Mikaël Hirsch
S’il y avait encore des pommes d’or dans le jardin des Hespérides, on ne se contenterait pas des goldens. P.132
Commenter  J’apprécie          100
trust_me   08 décembre 2013
Avec les hommes de Mikaël Hirsch
Je ne crois pas qu’aimer soit plus fort que d’être aimé, mais Balavoine a chanté beaucoup de conneries. C’est ce qui arrive aux chanteurs populaires lorsqu’ils se prennent pour des philosophes.
Commenter  J’apprécie          80
nadiouchka   28 septembre 2016
Quand nous étions des ombres de Mikaël Hirsch
Des peuples aujourd’hui disparus ne subsistent bien souvent aucune histoire officielle puisque celle-ci est écrite par les vainqueurs. Tout au plus peut-on se raconter leurs mythes sans trop y croire, comme le vent colporte encore parfois quelques rumeurs du passé. P.21
Commenter  J’apprécie          72
Zazette97   02 août 2013
Avec les hommes de Mikaël Hirsch
Il peuplait ainsi l'absence de chimères, d'excuses infinies et variables, car l'être aimé, paré de toutes qualités inhumaines, se voit toujours légitimé dans ses choix.

Ses excès sont sources de tempérance, sa bassesse, une assomption. La saloperie devient alors une forme de grâce et l'indifférence une marque d'attachement. p.28
Commenter  J’apprécie          50
Analire   30 novembre 2013
Avec les hommes de Mikaël Hirsch
Je dois confesser aujourd'hui une forme de répulsion maladive pour le malheur d'autrui, comme si la souffrance par trop évidente risquait de devenir contagieuse.
Commenter  J’apprécie          50
nadiouchka   27 septembre 2016
Quand nous étions des ombres de Mikaël Hirsch
Il est indispensable de croire que les artistes sont inaccessibles par nature, comme ces peuplades du Kafiristan qui prirent les Britanniques aux cheveux roux pour des dieux. Un simple signe d’humanité, une goutte de sang et c’est l’empire tout entier qui s’écroule. P.12
Commenter  J’apprécie          40
Zazette97   02 août 2013
Avec les hommes de Mikaël Hirsch
Les amis, les femmes, les parents, finissent toujours en victimes expiatoires de mes romans. Mes quelques admirateurs ne soupçonnent nullement la quantité de gens qui cherchent, en réalité, à me casser la gueule.

Pourtant j'ai si bien brouillé les pistes qu'en vieillissant, je tends de plus en plus vers l'indéfinition.

La vie d'artiste, comme on dit, c'est renoncer à presque tout ce qui fait l'humain, pour rendre compte de ce qu'est l'humanité.

J'en viens même parfois à souhaiter m'enfermer dans un caisson d'isolation sensorielle, avec une perfusion de glucose et Jean-Michel Jarre à fond. p.31
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



.. ..