AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 221 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Etterbeek , le 12/05/1937
Biographie :

Misha Defonseca, née Monique De Wael, est une auteur belge née de parents catholiques.

Elle est connue pour être (soi-disant) la protagoniste de l’« incroyable histoire vraie d’une rescapée de la Shoah », le récit d’une petite fille qui aurait traversé l’Europe à pied et parcouru 3 000 km, à la recherche de ses parents, protégée par des loups.

Cette histoire a été retracée dans un livre à succès, Survivre avec les loups, écrit en collaboration avec Vera Lee, et un film français du même nom.

Après la sortie du film de Vera Belmont en janvier 2007, la polémique enfle, finalement reprise par le quotidien belge Le Soir.

Après s’être défendue avec véhémence, l’auteure finit le 28 février 2008 par révéler la supercherie. Elle ajoute à la fin de ses « aveux » : « Je demande pardon à tous ceux qui se sentent trahis, mais je les supplie de se mettre à la place d’une petite fille de quatre ans qui a tout perdu, qui doit survivre, qui plonge dans un abîme de solitude et de comprendre que je n’ai jamais rien voulu d’autre que de conjurer ma souffrance."
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le best-seller de Misha Defonseca vendu comme un témoignage vécu est un roman sorti de la tête de Mme Monique de Wael.


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
luis1952   16 juin 2013
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Ce soir, au retour de la ferme, j'ai encore plus faim. Je n'arrive pas à dormir, j'ai faim. Alors, en chemise de nuit je me lève doucement sans faire de bruit, j'avance jusqu'à la rampe de l'escalier, pieds nus, et je regarde en dessous. J'entends le silence complet, je descends l'escalier sans faire grincer les marches, et je file dans la cuisine. Je tâtonne, les orteils en éventail, pour trouver le placard, où j'ai repéré depuis longtemps une boîte de biscuits en fer-blanc. Elle les confectionne elle-même, ces délicieux gâteaux au sucre roux. Je prends le lait dans la glacière, une jatte pleine à ras bord, et j'engloutis le tout. Un délice incroyable.
Commenter  J’apprécie          120
luis1952   07 octobre 2011
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Je n'ai jamais été aussi heureuse pieds nus que ce jour-là. Nous sommes retourné sur la colline, je me suis pelotonnée contre le flanc de maman Rita, Ita était assis devant nous, j'étais avec mes parents. Soudain ils se sont dressés tous les deux, et ils se sont mis à chanter, le museau pointé vers le ciel.
Commenter  J’apprécie          60
nelly76   07 juin 2020
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Un jour,maman Rita est revenue seule de la chasse.Ita n'a pas reparu.J'avais entendu des coups de fusil au loin.Ce n'était pas la première fois. Rita était triste et tournait en rond sur la colline,j'essayais de la consoler,mais nous savions toutes les deux qu'il ėtait mort.Elle avait sûrement vu la mort de son compagnon. Moi ,je l'avais compris aux coups de fusil.La haine que je ressentais pour les chasseurs était alors très grande.Je les maudissais.Un jour cette haine allait se transformer en folie.( page 119).
Commenter  J’apprécie          50
jeanbiscotte   18 janvier 2013
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Je suis une pauvresse, une mendiante. C'est drôle comme les humains répugnent à s'intéresser aux déshérités.
Commenter  J’apprécie          60
nelly76   07 juin 2020
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Maman à dû voyager avec moi dans son ventre puisque je suis née en Belgique.

Elle est comme un morceau de lumière dans un décor triste.

Elle porte des vêtements clairs.Le logement sent le moisi.Elle dit:

--Mischke, tu ne dois pas approcher de ce balcon.....

Elle parle mal le français, mais le russe et le yiddish .Papa l'appelle Gerushah. Maman répond Reuven,ou Robert.

Papa parle beaucoup mieux le français que maman,mais il commence toujours ses phrases en allemand où en yiddish .Surtout lorsqu'il ne veut pas que j'écoute.



-
Commenter  J’apprécie          40
Misha Defonseca
NathalC   23 octobre 2019
Misha Defonseca
La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort.
Commenter  J’apprécie          51
piment81   12 novembre 2014
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
« Maman a dû voyager avec moi dans son ventre puisque je suis née en Belgique. Elle est comme un morceau de lumière dans un décor triste. »
Commenter  J’apprécie          41
laraemilie   10 août 2016
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
You keep going first to find something to eat and then because you always believe that, beyond that tree or over that high slope, you'll find a village, or people or a road sign pointing you in the right direction.
Commenter  J’apprécie          30
CDIGirbet   14 novembre 2017
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
La couche de grasse sur la peau devient cuirasse. Les pieds tordus, décharnés, orteils gelés à vie, ni bête ni enfant, folle parfois, je que j'ai endurée, nul ne le comprendra s'il ne l'a pas vécu. Survivre, ce n'est pas penser qu'on survit.
Commenter  J’apprécie          20
3BGirbet   07 novembre 2016
Survivre avec les loups de Misha Defonseca
Moi, je ne sais pas ce que l'on fait des parents qu'on arrête ni où on les emmène. Pourquoi, ça je sais. Ils sont juifs.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les pays traversés

Combien de pays Mischke traverse?

7
8
9

3 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Survivre avec les loups de Misha DefonsecaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..