AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.41 /5 (sur 260 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Tōkyō , le 23/12/1960
Biographie :

Miyuki Miyabe est une auteure japonaise de romans policiers.

Elle devient rapidement un des auteurs phare de la littérature policière nippone en publiant "Une carte pour l'enfer", de son titre original Kasha, roman le plus lu jusqu'à aujourd'hui de l'archipel. Celui -ci lui permet d'obtenir en 1993 l'équivalent du prix "Goncourt du policier".

A la suite de ce succès retentissant, paraît la même année de son sacre, la librairie Tanabe, recueil de nouvelles narrant les aventures de M. Iwa et de son neveu, propriétaires d'une librairie et détectives amateurs.

Cinq ans plus tard, Miyuki Miyabe offre à ses lecteurs Crossfire, roman réunissant les ingrédients de ces précédents ouvrages, (enquête classique, thriller psychologique, romance amoureuse sur fond de récit fantastique et de critique sociale).

Mais la romancière élargit son horizon avec la parution en 2004 de la trilogie, Brave Story, relevant plus du genre fantastique.

Ses romans sont adaptés en une série de 19 volumes par le dessinateur Yôichiro Ôno la même année et en film d'animation deux ans plus tard, puis en jeu vidéo.

Comme sa consoeur Natsuo Kirino, elle fait partie de l'édition 2012 de la Tozai Mystery Best 100, liste des 100 meilleurs romans policiers publiée par le magazine Bungeishunjū.
+ Voir plus
Source : www.nautiljon.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
andman   17 avril 2013
Une carte pour l'enfer de Miyuki Miyabe
Près de l'entrée, quatre bureaux. Sur un meuble de rangement, une horloge digitale indiquait quinze heures vint-sept... non, vingt huit. Elle devait faire aussi ofice de réveil pour ceux qui passaient la nuit là, ne dormant qu'une heure ou deux : l'alarme était réglée sur deux heures du matin. On devait travailler ici avec des horaires assassins. ici il s'agissait de course contre la montre. Même les grains de poussière qui dansaient dans la lumière semblaient participer à cette activité.
Commenter  J’apprécie          180
LiliGalipette   24 octobre 2012
La Librairie Tanabe de Miyuki Miyabe
Il passait pour un vieil homme solitaire et bizarre. Sa librairie ouvrait tous les jours, de midi à minuit, même le dimanche et les jours fériés, et ne fermait que le 3 janvier, le 15 juin – jour anniversaire de la mort de son ami qui l’avait créée – et le jour commémoratif de la fin de la guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          170
andman   18 avril 2013
Une carte pour l'enfer de Miyuki Miyabe
Lorsque je fais une conférence , j'ai coutume de dire : "Avant de déménager à la sauvette, de vous suicider ou d'assasiner qui que se soit, pensez à la déclaration de faillite personnelle !" Ca fait toujours rire. Mais ça n'a rien de risible ! L'ignorance de cette possibilité conduit à l'éclatement des familles, à la perte du travail, parfois à une vie de clandestinité pour les enfants. Les gens sont traqués. Ce sont justement ceux-là qui sont embauchés par des compagnies de sous-traitance, pour des travaux dangereux comme ceux des centrales nucléaires. On dit qu'il y a deux cent mille à trois cent mille laissés- pour-compte de ce genre. On n'a pas le droit de ne rien faire.
Commenter  J’apprécie          160
andman   20 avril 2013
Une carte pour l'enfer de Miyuki Miyabe
La patronne n’avait pas loin de la quarantaine. Un peu ronde, elle avait un double menton. Elle jeta à Honma un regard plus sévère encore que celui avec lequel elle devait scruter le chiffre des kilos sur sa balance.
Commenter  J’apprécie          150
andman   16 avril 2013
Une carte pour l'enfer de Miyuki Miyabe
Il débita tout cela d'une traite. Puis il se tut, mais comme les roues d'une voiture miniature retournée sur le toit continuent à tourner, ses mâchoires continuaient à bouger. Il claquait des dents.
Commenter  J’apprécie          150
Missbouquin   08 novembre 2012
La Librairie Tanabe de Miyuki Miyabe
Nous sommes tous des chasseurs solitaires. Sans foyer où nous réfugier, seuls dans le désert. Si nous sifflons dans nos doigts, seule la voix du vent nous répond.
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   14 février 2018
Du sang sur la toile de Miyuki Miyabe
Quand je ris, mes amis ou mes parents croient bêtement que c'est parce que je suis contente. Ils ne s'aperçoivent pas que je cache mon vrai moi et que j'essaie de m'adapter : je fais comme si je pensais ou ressentais les mêmes choses que tout le monde, et ça me demande des efforts insensés. Personne ne me regarde jamais comme un être humain. Je fais partie du paysage, point final. Mais en surfant sur Internet, je peux ouvrir mon cœur et rencontrer des personnes qui comprendront qui je suis réellement.
Commenter  J’apprécie          100
Mimeko   13 février 2018
Du sang sur la toile de Miyuki Miyabe
- Et puis, la glace sans tain de la 2 est toute neuve. On l'a remplacée le mois dernier, expliqua Tokunaga en arrivant à hauteur de Takegami. Il paraît qu'un prévenu a balancé une chaise sur l'ancienne, je me demande bien pourquoi.
Commenter  J’apprécie          100
Mukashimukashi   25 juillet 2020
Crossfire de Miyuki Miyabe
Elle lui fit un sourire pour le faire taire. Toute mère japonaise a la maîtrise technique de ce sourire qui clôt le bec des enfants, du moins si elle est de la génération de Chikako.

page 183
Commenter  J’apprécie          00
Rustyheart   21 juin 2016
Une carte pour l'enfer de Miyuki Miyabe
Mon mari avait coutume de demander pourquoi les serpents muaient. Vous savez pourquoi, vous ?

– La mue c'est…

– Quand on change de peau. Il paraît que c'est une opération tellement épuisante que certains en meurent. Mais alors pourquoi la font – ils quand même ?

– Ce n'est pas pour grandir ? Demanda Tamotsu.

– Non, je vais vous le dire : ils s'imaginent qu'après toutes ses mues, ils auront enfin des pattes. Est – ce que les serpents ont besoin d'avoir des pattes, me direz – vous ? Eh bien, ils s'imaginent qu'ils seraient plus heureux s'ils en avaient. Et dans notre société, il y a beaucoup de serpents qui rêvent d'avoir des pattes mais qui sont trop fatigués ou trop paresseux ou encore qui ne savent comment s'y prendre. Et il y en a de plus intelligents qui leur vendent des miroirs dans lesquels ils se voient avec des pattes. Certains serpents veulent acheter ces miroirs même en s'endettant.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

classiques jeunesse et dessins animés de notre enfance

Quel est le titre en "anime" du roman de Frances Burnett "la petite princesse

Candy
Gwendoline
Princesse Sarah
Lady Oscar

12 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , dessins animés , mangaCréer un quiz sur cet auteur