AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.35 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : Comores
Né(e) à : Moroni, Comores , le 25/03/1978
Biographie :

Né le 25/03/1978 à Moroni aux Comores
Considéré par les gens comme ayant une belle voix lorsqu’il psalmodie le Coran, le jeune Mohamed Bajrafil commence dès l’âge de six ans une carrière de lecteur du Coran, dans les grandes cérémonies religieuses, et ce, jusqu’à maintenant.
Installé à Combs-la ville (77) il commencera à interpeller des jeunes et à réveiller des cœurs et rapidement un cercle de plusieurs personnes va se créer afin de recevoir ses cours. Le nombre d’élèves ne cessera d’augmenter durant les premières années et Mohamed fera parler de lui jusqu’à ce qu’on le désigne imam pour prononcer le sermon du Vendredi dans la grande mosquée de Corbeil Essonne. Après quelques années, il s’installera à Vigneux sur Seine, dans la grande mosquée de la ville, où il sera chargé de l’imamat pour la grande prière du Vendredi.
Le jeune imam parcours mosquées, salles de conférence et centres islamiques. En l’espace de quelques années, il intervient à Meaux, Bordeaux, Vigneux sur seine, Combs-la-Ville, Sucy en Brie, Peau, Cergy Pontoise, Vitry sur seine, Saint Germain en Laye, Ivry sur seine, Yerres, Chevilly-Larue, Montreuil, Paris, Plaisir, Nanterre,Fresnes… et les sollicitations ne cessent de croître à un point tel qu’il décide de limiter les conférences pour s’investir davantage dans son projet professionnel et la recherche.


Blog : http://www.mohamedbajrafil.com/


+ Voir plus
Source : http://www.mohamedbajrafil.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Mohamed Bajrafil : "Il faut se réapproprier les textes et accepter de diverger." .
"L'interprétation du Coran est-elle datée ?"Le débat du Grain à Moudre du 31.05.2018 avec Mohamed Bajrafil, théologien, linguiste et imam, et Omero Marongiu-Perria, docteur en sociologie de l'ethnicité et des religions, spécialiste de l'islam français. L'émission était en partenariat avec La Croix.https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/linterpretation-du-coran-est-elle-datee

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Amaranth   10 octobre 2015
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
Le combat, certes, est autorisé par le Coran, mais il s'agit toujours de stopper une injustice qui s'exerce contre soi, jamais de l'inverse. Le premier verset qui l'évoque est très clair. Il commence ainsi : "Autorisation est donnée à ceux qu'on a chassés de leur maison, qui ont été victimes d'injustice, de se défendre."



Evidemment, tout le problème est que certains malades, adeptes de la surinterprétation, diront que l'Occident, ou leur Etat, ou n'importe qui, les a mal traités et qu'en un sens le verset du Coran s'applique à leur cas. Mais le Coran est beaucoup plus précis que cela. Il dit : "Combattez ceux qui vous combattent et n'outrepassez pas les limites."
Commenter  J’apprécie          100
Amaranth   10 octobre 2015
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
Comme l'avaient très bien compris les premières générations de l'islam, le texte sacré, pris globalement, est muet, il ne nous dit pas la totalité de son sens, ni comment il doit être appliqué. C'est nous qui le faisons parler ; ce que nous appliquons, c'est la compréhension que nous en avons, ce sont les commentaires de cette parole d'une valeur infinie, et qui est comme l'océan dont ne ne pouvons retirer que quelques gouttes.

Ne pas voir cette évidence, croire qu'on peut connaître exhaustivement la parole divine revient - et cela, les musulmans d'aujourd'hui doivent absolument le comprendre - à trahir l'esprit même du Coran et donc, en un mot, à renoncer à l'islam. On entend sans cesse des musulmans dire : "ah, mais les écoles juridiques ont établi ceci, cela", et chercher, par cet argument d'autorité, à clore le débat, alors que la connaissance du travail extraordinaire accompli par les jurisconsultes des premiers siècles devrait au contraire pousser tout le monde à continuer la réflexion, à s'inscrire dans cette lignée ô combien flamboyante, ô combien riche ; bref, à débattre encore et toujours, comme ils l'ont fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Amaranth   10 octobre 2015
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
Il y a, pour employer un mot savant, une épistémè propre à chaque époque, c'est-à-dire - je paraphrase Michel Foucault, qui a forgé ce concept - un système de précompréhension des choses, une sorte de cadre inconscient, issu d'un état donné de connaissance, à partir duquel on trie ce qui peut être pensé et ce qui ne peut l'être. Mais aussi à partir duquel nous voyons ce que nous voyons, parce qu'on ne voit jamais les choses de manière pure : elles passent à travers le filtre de ce que l'on sait d'elles ; on croit qu'elles apparaissent, alors qu'elles sont déjà en nous depuis longtemps.

Or, certains versets du Coran peuvent sembler, pour peu que votre épistémè vous y pousse, aller dans le sens de la violence. Où l'on retrouve l'idée que le texte est muet : vous pouvez lui faire dire qu'il faut être violent, pour peu que vous ayez en vous l'idée que la violence est naturelle ou, mieux encore, qu'elle est, pour des raisons mystérieuses qui appartiennent à votre époque, une réalité bénéfique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
chevrieraudrey34   01 octobre 2015
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
"Messieurs les philosophaillons devenus ménestrels de l'anti-religieux, dites-moi la divinité au nom de laquelle ont été érigés les camps d'extermination nazis et les goulags, au nom de laquelle les Hutu ont massacrés les Tutsi ? Le jour où vous comprendrez cela, peut-être cesserez-vous de vous ridiculiser par vos saillies anti-religieuse, qui paraissent relever d'intérêts autre que le bien-être de la société et le vivre-ensemble. Car si la Liberté de ne pas croire doit être reconnue et préservée pour tous, la foi ne doit pas être la risée de ceux qui ne l'ont pas."
Commenter  J’apprécie          60
Profiteroles   24 octobre 2015
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
« Nous pouvons être pleinement musulmans et pleinement français, et ce, non par cette sorte de bonne volonté vague à laquelle trop de soi-disant représentants de l'islam de France nous appellent, mais au nom des principes les plus solidement établis de l'islam. (…) Nous sommes laïques et musulmans. Nous sommes laïques parce que musulmans ».
Commenter  J’apprécie          40
Yugi   28 juin 2018
Islam de France, l'an I de Mohamed Bajrafil
"Encore récemment, l'Etat a fait venir des dizaines d'imams de l'étranger, à peine francophones, parce qu'il s'est dit qu'eux, au moins, pensaient bien, ce qui est un raisonnement absurde : en réalité, les fidèles ne se reconnaissent pas en eux ; du coup, ils fuient, et c'est de cette façon qu'on jette des jeunes dans les bras des extrémistes. Il faut des imams français, qui parlent français, qui connaissent les problèmes spécifiques des musulmans français, et partagent leur culture, leurs habitudes, leurs manières d'être - lesquelles sont françaises désormais, et non plus algériennes ou marocaines, il est temps de le comprendre !"
Commenter  J’apprécie          21
Gribouille_idf   22 février 2018
Réveillons-nous ! de Mohamed Bajrafil
Ceux que nous appelons "migrants" sont des hommes, des femmes et des enfants qui ne méritent pas moins la vie, qui a été offerte identiquement à tout être humain, que nous.
Commenter  J’apprécie          20
Gribouille_idf   22 février 2018
Réveillons-nous ! de Mohamed Bajrafil
L'inhumain est celui que reste indifférent au sort des autres, qui ne sont en réalité que son reflet, sa prolongation, sa symétrie.
Commenter  J’apprécie          20
baladin   14 mars 2018
Réveillons-nous ! de Mohamed Bajrafil
Mais, chez nous, en France, on aime bien parler des trains qui arrivent en retard, pas de ceux, innombrables, qui arrivent à l'heure. Voilà bien un habitus ! Le Français est râleur de nature. Il n'aime pas se taire face à ce qu'il estime être une injustice.
Commenter  J’apprécie          10
baladin   26 février 2018
Réveillons-nous ! de Mohamed Bajrafil
La foi est un acte de volonté. Elle ne peut être que cela, et ne peut jamais provenir d'un dictat. Le poète indien Rabindranath Tagore (1861-1941) disait : "Je suis capable d'aimer mon Dieu parce qu'Il m'a donné la liberté de ne pas croire en Lui !"
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49859

'Le procès', Orson WELLES (1962)

Joseph K
l'avocat
le prêtre
le bourreau

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : acteur français , filmographie , catholique , james bond , adapté au cinémaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..