AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.46/5 (sur 84 notes)

Nationalité : Maroc
Né(e) à : Tahannaoute , 1962
Biographie :

Mohamed Nedali est né dans une famille de paysans démunis.

Après des études secondaires à Marrakech, il complète sa formation en France (licence en lettres modernes ainsi qu’un diplôme de Cycle spécial à la Faculté des Lettres de Nancy II).

Professeur de français depuis 1985, il enseigne aujourd’hui au lycée de Tahannaoute.

Il a remporté le troisième Prix littéraire de la Mamounia pour son œuvre littéraire « Triste Jeunesse » (Le Fennec, 2012).



Source : bladi.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Mohamed Nedali   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La chronique de Gérard Collard - Mohamed Nedali


Citations et extraits (144) Voir plus Ajouter une citation
Je la pris dans mes bras, la serrai contre moi, l'embrassai sur la tête, l'embrassai sur le front. Une agréable odeur emplit mes narines - un harmonieux mélange de lavande, de thym, de vérité et d'affection : l'odeur de ma mère.
Commenter  J’apprécie          200
"C'est une merveille ce petit village ! Les maisonnettes sont en boues, n'est-ce pas .
- En pisé, rectifiai-je.
- C'est aussi à base de terre, le pisé ?
- De la terre argileuse délayée avec des cailloux, de la paille, et comprimée."

(Vous vous en doutez, mais ces mots, comme tous les autres, sont de l'auteur ; moi, le narrateur-personnage, je parle un français approximatif, malgré dix années d'«apprentissage» à l'école publique. Normal, je suis de la génération sacrifiée, celle ayant subi de plein fouet l'arabisation de l'enseignement - politique absurde, s'il en est, adoptée pour abrutir mes concitoyens et faire plaisir aux potentats primitifs qui règnent sur le Moyen-Orient. Un jour viendra, j'en suis sûr, où les concepteurs de ce poison seront jugés et condamnés, même à titre posthume.)
Commenter  J’apprécie          180
Le bagou nourrit son homme ! Il le nourrit même très bien ! Regarde un peu tous ces filous qui nous gouvernent ! De quoi vivent-ils, si ce n’est de leur bagou ? Ils ne travaillent ni dans les usines, ni dans les champs, ni dans les chantiers. Ils ne produisent rien d’autre que du baratin à longueur de journée. Et pourtant ce sont eux qui nagent dans l’opulence et pètent dans la soie.
Commenter  J’apprécie          180
Car, vois tu ma sœur, il n'y a pas sur la terre maure un seul mari qui gardera encore sa femme sous son toit si par malheur il apprend qu'elle a encaissé un phallus autre que le sien. Il n'y a pas non plus un seul homme qui demandera la main d'une jeune fille ayant subi le même sort!... Nos hommes, ma sœur, sont ainsi semblables, sauf ...(D'un doigt, elle indiqua son bas-ventre.) Celui-ci, ils ne le partagent jamais avec personne...!
Commenter  J’apprécie          100
Un dragueur authentique poursuit toujours sa quête jusqu'au bout, même si, pendant un temps plus ou moins long, il n'en récolte que mutisme et rebuffade. Enfin, un dragueur authentique doit faire preuve de patience, de persévérance et de ténacité ; il doit aussi avoir de l'espoir, beaucoup d'espoir. Et, comme le fruit tombe toujours au vent qui le secoue, la proie finit en général par se rendre à son prédateur.
Commenter  J’apprécie          80
À la ville nouvelle, les choses se passent différemment : la poursuite à pied y est mal vue, très mal vue : une incongruité et aussi une preuve de pauvreté indéniable. Dans cette partie de la ville, la drague nécessite un accessoire de taille : la voiture, une berline ou une grosse cylindrée, flambant neuve de préférence.
Commenter  J’apprécie          70
« Cest lui l'auteur du faux appel ! tonne le muezzin, écumant de rage. C'est lui le profanateur de la maison d'Allah ! »
À ces mots, un solide luron d'une trentaine d'années, la barbe teinte au henné, charge Moncef par derrière et lui assène un violent coup de pied au bas du dos, accompagné d'un « Allahou akbar ! », détonant comme une bombe. Les autres lui emboîtent le pas : les coups de poing et de pied pleuvent de partout avec une bestialité effrayante, suivis d'imprécations, insultes et crachats ; c'est comme si on ouvrait la boîte de Pandore. Face à des scènes pareilles, assez fréquentes dans les rues populeuses, on prend soudain conscience que la plupart de nos concitoyens, quoique souvent d'une apparence moderne et émancipée, tiennent moins de l'homme civilisé que du troglodyte mal dégrossi.
Commenter  J’apprécie          50
Les écoles et universités fabriquent chaque année des légions d’incultes et d’obscurantistes, plus capables de barbarie que d’actes civilisés ; le Livre fait la chasse aux livres, les écrivains végètent dans la gêne et l’indifférence, l’intelligence s’éteint, le beau décline, l’esprit critique se meurt, la bêtise bat son plein. Il est écrit quelque part dans la fameuse Mouqaddima d’Ibn Khaldoun, encore lui, que lorsqu’une nation opte pour la débilisation massive de ses citoyens, sa fin devient imminente.
Commenter  J’apprécie          50
Affalé dans son siège, une main tenant le volant, l'autre nonchalamment pendue à travers la fenêtre, l'air décontracté et relax, le dragueur roule le long d'un boulevard bien animé, rasant lentement le trottoir comme un taxi en quête de clients. Ce faisant , il garde un œil sur les promeneuses se déhanchant devant lui, jaugeant chacune d'un coup d'œil connaisseur.
Commenter  J’apprécie          50
Aux examens du baccalauréat, je ratai la première session à cause d’une mauvaise note en mathématiques – ma bête noire –, et d’une autre, non moins mauvaise, en physique. L’échec eut sur moi l’effet d’un soufflet essuyé au beau milieu d’un souk. Non que je mérite un sort meilleur, mais que cinq ou six de mes camarades de classe, aussi médiocres que moi, voire pire, fassent partie des heureux élus – chose aussi aberrante qu’intolérable ! Mon être entier s’en ébranla, mon amour-propre s’éveilla en sursaut, une forte poussée d’adrénaline me submergea.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Mohamed Nedali (94)Voir plus

Quiz Voir plus

Harry Potter et la Chambre des Secrets (facile)

Que fait Dobby pour dissuader Harry de retourner à Poudlard ?

Il lui a volé sa baguette.
Il a intercepté ses lettres.
Il a mis le feu à son balai.
Il le menace de jeter un sort à Hedwige.

10 questions
1965 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 2 : Harry Potter et la chambre des secrets de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..