AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : Algérie
Né(e) le : 04/07/1967
Biographie :

Mohamed Sifaoui est un journaliste, écrivain et réalisateur algérien installé en France.

Il échappe de peu à un attentat au siège de son journal qui fit des dizaines de victimes. Il s'exile alors en France où il est réfugié politique depuis 1999 et où il continue d'exercer son métier de journaliste.

Il vit, de 2003 à 2007, sous protection permanente des Renseignements généraux.

Il a réalisé plusieurs enquêtes et reportages sur des sujets liés au terrorisme et à l'islamisme. Ces reportages sont régulièrement publiés dans la presse (notamment dans l'hebdomadaire Marianne) et à la télévision ou sous la forme d'ouvrages.

Son enquête journalistique la plus remarquée fut Mes frères assassins, une infiltration dans une cellule terroriste à Paris, ce qui lui a valu plusieurs menaces de mort. Il a également témoigné pour Charlie Hebdo lors du procès intenté au journal satirique par des associations musulmanes à l'issue de l'affaire des caricatures de Mahomet.

En 2003, il a remporté le Grand Prix Jean-Louis Calderon, dans la catégorie Vidéo du 17e Festival du Scoop et du Journalisme d'Angers « J'ai infiltré un réseau terroriste ».

Il s'est également intéressé à la délinquance asiatique, avec un reportage télévisé diffusé dans Le Droit de savoir du 27 novembre 2007 et un livre tous deux intitulés J'ai infiltré le milieu asiatique.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le report du séminaire de Mohamed Sifaoui à la Sorbonne, puis de la conférence de Sylviane Agacinski à la faculté de Bordeaux interroge sur le rôle de l'université comme lieu de débat. Peut-on y débattre de tout ou assiste-t-on à une nouvelle forme de censure ? Ces crispations sont-elles nouvelles ? Pour en parler Emmanuel Laurentin reçoit Gérald Bronner (sociologue à Université Paris Diderot), Simon Ridley (auteur d'une thèse de sociologie sur la liberté d'expression exercée sur les campus américains), Sarah Al-Matary (maîtresse de conférence en littérature à l'Université Lyon 2). Le Temps du débat d?Emmanuel Laurentin ? émission du 6 novembre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21Sarah Al-Matary11¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
koalas   08 janvier 2015
L'Affaire des caricatures : Dessins et Manipulations de Mohamed Sifaoui
J'ai voulu dire aussi aux intégristes que le seul prophète que les caricaturistes ont dessiné est celui dont eux-même utilisent injustement le nom pour tenter de légitimer de viles pratiques et des crimes abjects. L'islam brocardé par les coups de crayon est celui dont se réclament ces fous qui nous menacent et qui nous tuent, mais certainement pas l'islam des lumières et des philosophes. L'islam caricaturé, c'est l'islam de Ben Laden et certainement pas celui d'Averroès. La satire stigmatise la bêtise, certainement pas l'intelligence.
Commenter  J’apprécie          450
Fortuna   08 janvier 2015
L'Affaire des caricatures : Dessins et Manipulations de Mohamed Sifaoui
Je me suis rendu compte, au cours des quelques jours passés en compagnie de ces islamistes scandinaves, que ces derniers appliquent l'idéologie salafiste et précisément celle des Frères musulmans. Cette idéologie, génératrice de violence, de terrorisme et d'intolérance, est de plus en plus présente sur le territoire européen. Et il nous appartient de la combattre, avec des valeurs de liberté, de démocratie et de justice.

Pour toutes ces raisons, et bien d'autres, je maintiens que le Jyllands-Posten, tout comme France-soir et Charlie-Hebdo en France, a eu raison de publier les caricatures ; c'était là incontestablement un acte de resistance contre l'obscurantisme.

Pour moi, l'essentiel est de ne pas éluder les questions liées à l'islamisme tant cela représente à la fois l'un de plus grands dangers et l'un des enjeux majeurs de ce XXIe siècle.
Commenter  J’apprécie          240
BVIALLET   09 avril 2012
Mes frères assassins : Comment j'ai infiltré une cellule d'Al-Qaïda de Mohamed Sifaoui
Qu'il soit mu par une idéologie wahhabite ou par celle des "frères musulmans" , l'intégrisme demeure un fléau à éradiquer , une forme de fascisme à combattre . Il n'existe pas d'islamistes " modérés" pas plus qu'on ne peut concevoir de fascisme "modéré" . J'ai constaté , tout au long de cette aventure , quel intérêt accordent ceux que j'appelais "mes frères" au double discours ...

Mes "frères" , je ne l'oublierai jamais , sont d'abord des "frères assassins".
Commenter  J’apprécie          130
Mohamed Sifaoui
samir_t7   06 mars 2019
Mohamed Sifaoui
Lors de la conférence des pays non-alignés, tenue à Alger en septembre 1973, l'Algérie de Boumediène offre l'image d'un « État révolutionnaire », sensible aux peuples qui souffrent et enclin à soutenir, sans contrepartie, toutes les « mouvements de libération », tout en réclamant un « nouvel ordre mondial » dans les rapports entre pays riches et pays pauvres. Mais c’est là la partie visible de l’iceberg, puisqu’au moment où l’Algérie se bat pour préserver la dignité des populations palestiniennes, latino-américaine ou africaines, elle dénie tout droit aux berbéristes.
Commenter  J’apprécie          81
Matatoune   10 septembre 2017
Une seule voie : L'insoumission de Mohamed Sifaoui
Être rescapé d'un attentat n'est pas un statut, c'est un fardeau. Une blessure invisible que peu de personnes savent détecter.
Commenter  J’apprécie          90
Lalilidelili   21 juillet 2016
Mes frères assassins : Comment j'ai infiltré une cellule d'Al-Qaïda de Mohamed Sifaoui
" Dans mon entourage personnel et professionnel on m'a posé une question.Ai-je à un moment ou a un autre ressenti de la sympathie envers ces " fréres" qu'en réalité je trahissais.Ai-je éprouvé un remords?Un état d'ame?La réponse est NON.

C'est NON parce que leur comportement leur gentillesse apparente , leur correction étaient destinés a Djamel leur " frére" et non à Mohamed Sifaoui."
Commenter  J’apprécie          60
Mohamed Sifaoui
samir_t7   06 mars 2019
Mohamed Sifaoui
L’islamisme et le panarabisme à la mode nassérienne devaient être greffés dans l’esprit des Algériens, au prétexte que leur président avait choisi de faire acte d’allégeance au Caire. La société algérienne, aux racines berbères, de culture méditerranéenne, ayant eu, jusque-là, une approche apaisée de l’islam en optant depuis plusieurs siècles pour le rite malékite ou pour le soufisme, fut soumise, dès l’indépendance, à des doctrines qui lui étaient en vérité totalement étrangères. On a voulu transformer le citoyen algérien en lui insufflant, à travers le « projet de société » mis en place, une personnalité et des comportements qui n’ont jamais été les siens.
Commenter  J’apprécie          50
Lalilidelili   21 juillet 2016
Mes frères assassins : Comment j'ai infiltré une cellule d'Al-Qaïda de Mohamed Sifaoui
" Quand une bombe est placée dans le métro c'est le peuple qui est visé.Par contre , si celle-ci est placée dans la Tour Eiffel , c'est le symbole qui est visé , quand bien même des civils pourraient y laisser leur vie"
Commenter  J’apprécie          60
samir_t7   06 mars 2019
Histoire secrète de l'Algérie indépendante de Mohamed Sifaoui
L’islamisme et le panarabisme à la mode nassérienne devaient être greffés dans l’esprit des Algériens, au prétexte que leur président avait choisi de faire acte d’allégeance au Caire. La société algérienne, aux racines berbères, de culture méditerranéenne, ayant eu, jusque-là, une approche apaisée de l’islam en optant depuis plusieurs siècles pour le rite malékite ou pour le soufisme, fut soumise, dès l’indépendance, à des doctrines qui lui étaient en vérité totalement étrangères. On a voulu transformer le citoyen algérien en lui insufflant, à travers le « projet de société » mis en place, une personnalité et des comportements qui n’ont jamais été les siens.
Commenter  J’apprécie          40
Lalilidelili   21 juillet 2016
Mes frères assassins : Comment j'ai infiltré une cellule d'Al-Qaïda de Mohamed Sifaoui
"Nous devons nous attaquer aux symboles et non aux civils.Le Cheikh Oussama ne visait pas les civils qui étaient à l'interieur du World Trade Center , mais le symbole représenté par les deux tours."
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le pouvoir rend fou !

Donald Trump n'est pas seul à être un dirigeant cinglé ! Qui, par exemple, a nommé son cheval aux plus hautes responsabilités ?

G.W. Bush a nommé son cheval gardien de la Constitution
Staline a nommé son cheval commissaire politique
Caligula a nommé son cheval sénateur
Joachim Murat a nommé son cheval général de brigade
Georges III d'Angleterre a épousé un poney Shetland

8 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , politique , folieCréer un quiz sur cet auteur

.. ..