AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.5 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Cordoue , le 30/03/1138
Mort(e) à : Fostat , le 13/12/1204
Biographie :

Moïse Maïmonide est un rabbin andalou du XIIe siècle (Cordoue, 30 mars 1138 - Fostat, 13 décembre 1204 à Fostat), considéré comme l'une des figures les plus importantes du judaïsme, toutes époques et tendances confondues, au point d'être comparé, dans son épitaphe, à Moïse : « Mi Moshe ad Moshe lo kam ké Moshe » (De Moïse à Moïse, il ne s'en leva aucun comme Moïse).

Médecin, philosophe juif, commentateur de la Mishna, jurisconsulte en matière de Loi juive et dirigeant de la communauté juive d'Égypte, il excelle dans tous ces domaines, et influence également le monde non-juif, notamment Thomas d'Aquin, qui le surnomme « l'Aigle de la Synagogue. »


Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
Moïse Maïmonide
Under_the_Moon   06 septembre 2015
Moïse Maïmonide
Celui qui frappe ou maudit son prochain, ou le vole ne reçoit le pardon que lorsqu'il rend à son prochain ce qu'il lui doit et l'apaise. Même s'il lui restitue l'argent qu'il lui doit, il faut encore qu'il demande pardon. Même s'il l'a seulement offensé par des mots, il faut qu'il l'apaise et le supplie jusqu'à ce qu'il soit pardonné.



(dans "Hilkhot Teshuva" . Règles de repentance)
Commenter  J’apprécie          390
filippo   29 janvier 2016
Commentaires du Traité des pères de Moïse Maïmonide
Qui est heureux ? Celui qui se contente de ce qu'il a.
Commenter  J’apprécie          302
Moïse Maïmonide
Noellye   01 octobre 2015
Moïse Maïmonide
Le risque de prendre une mauvaise décision n'est rien comparé à la terreur de l'indécision.
Commenter  J’apprécie          240
finitysend   22 mars 2012
Commentaires du Traité des pères de Moïse Maïmonide
פרקי אבות – Pirhké aboth- écrits des pères



Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je ne suis que pour moi, qui suis-je ?

Im éiyn ani li mi ani im yéch li rak ani mi ani

Commenter  J’apprécie          230
Aunryz   07 avril 2015
Le guide des égarés, suivi du Traité des huit chapitres de Moïse Maïmonide
Je me disais d'abord ; peut-être son désir est-il plus fort que sa compréhension ?
Commenter  J’apprécie          210
finitysend   07 mars 2012
Epîtres de Moïse Maïmonide
" c'est pourquoi il convient que l'homme surveille sa parole plus que sa fortune , n'allonge pas son discours et ne minimise pas la question "



...... épitre à la persécution ...

Commenter  J’apprécie          170
filippo   29 janvier 2016
Commentaires du Traité des pères de Moïse Maïmonide
Soyez prudents avec les mots que vous employez, ils risquent de mentir.
Commenter  J’apprécie          140
Henri-l-oiseleur   05 novembre 2015
Commentaires du Traité des pères de Moïse Maïmonide
רבן שמעון בן גמליאל אומר,על שלושה דברים העולם עומד, על הדין ועל האמת ועל השלום, שנאמר 'אמת ומשפט שלום שפטו בשעריכם'



Rabban Shim'on fils de Gamliel dit : le monde tient sur trois choses : sur le droit, sur la vérité et sur la paix, comme il est dit : "Vérité et sentence de paix, tels doivent être vos jugements entre vos portes" (Zacharie 8:16). I-18.



Ramban (Maïmonide) : le droit (דין), c'est le fait qu'une société fonctionne sur la base de la justice. Et nous avons déjà expliqué dans le quatrième chapitre de l'Introduction au traité Avot que la vérité est une vertu intellectuelle et la paix une vertu morale. Et lorsque sont atteintes ces trois élévations, l'existence est alors la plus parfaite possible sans le moindre doute ni la moindre contestation.



(p. 83)



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
colimasson   19 novembre 2015
Le guide des égarés, suivi du Traité des huit chapitres de Moïse Maïmonide
Il n’y a aucun moyen de percevoir Dieu autrement que par ses œuvres ; ce sont elles qui indiquent son existence et ce qu’il faut croire à son égard, je veux dire ce qu’il faut affirmer ou nier de lui. Il faut donc nécessairement examiner les êtres dans leur réalité, afin que de chaque branche de science, nous puissions tirer des principes vrais et certains pour nous servir dans nos recherches métaphysiques. Combien de principes ne puise-t-on pas, en effet, dans la nature des nombres et dans les propriétés des figures géométriques, principes par lesquels nous sommes conduits à connaître certaines choses que nous devons écarter de la Divinité et dont la négation nous conduit à divers sujets métaphysiques ! Quant aux choses de l’astronomie et de la physique, il n’y aura, je pense, aucun doute que ce ne soient des choses nécessaires pour comprendre la relation de l’univers au gouvernement de Dieu, telle qu’elle est en réalité et non conformément aux imaginations.
Commenter  J’apprécie          90
Henri-l-oiseleur   05 novembre 2015
Commentaires du Traité des pères de Moïse Maïmonide
רבי חנינא סגן הכהנים אומר,הוי מתפלל בשלומה של מלכות שאילמלא מוראה איש את רעהו חיים בלעו



Rabbi Hanina, assistant du grand-prêtre (des prêtres, lit.) dit : priez pour la paix de l'Empire (lit. du royaume), car sans la crainte qu'il inspire, les hommes s'entredévoreraient tout vifs (lit. l'homme avalerait vivant son prochain). III-2



Rambam (Maïmonide) : "Priez pour la paix de l'Empire etc...", c'est-à-dire : sans la peur de l'empire, nous nous dévorerions tout vifs.



Rabbi Hayyim de Volozyne : "Priez pour la paix de l'empire". Rabbi Hanina vécut à l'époque de la destruction du Temple par les Romains et de la prolifération des malheurs qui nous frappèrent. Malgré cela, il s'éleva afin de demander à son peuple de prier pour la paix de l'empire romain, comme le savent tous ceux qui étudient les livres de nos sages : la Torah nous fait une obligation de veiller au respect de la parole du roi et des princes. Tel est le sens littéral.

Mais le Ritva a expliqué que la מלכות (malkhut, royauté) en question (trad. ici "l'empire") est la royauté céleste. Son propos s'éclaire si l'on considère ce que disent les sages : "A chaque fois que tu trouves mention dans l'Ecriture de la puissance de Dieu, tu trouveras aussi mention de son humilité. Il est écrit ainsi dans la Torah : "Car l'Eternel votre Dieu est le juge suprême, le seigneur des seigneurs, le Dieu grand, puissant et redoutable", et il est écrit juste après : "Il rend la justice à la veuve et à l'orphelin, il aime l'étranger et lui donne le pain et le vêtement." (Deutéronome 10:17, 17, Meguila 31a.)



(...)



pp. 125-127

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur