AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.47 /5 (sur 34 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Algérie , le 14/05/1954
Biographie :

Monique Canto-Sperber est une philosophe française.

Née en Algérie, elle a vécu en France à partir de 1964 et a fait ses études au lycée Racine, au lycée Condorcet, puis à l'École normale supérieure de jeunes filles en 1974. Elle est agrégée de philosophie et docteur en philosophie.

Elle a enseigné à l’université de Rouen, puis à l’université d’Amiens, avant d’entrer au CNRS comme directeur de recherche en 1993. Elle a été membre du Comité consultatif national d’éthique de 2001 à 2004, puis en est devenue vice présidente jusqu’en 2007.

De 2006 à 2010 elle est professeur au Département des humanités et sciences sociales de l'École polytechnique.

Elle a participé à l’émission de télévision Bibliothèque Médicis sur la chaîne Public Sénat entre 2000 et 2008 et a été productrice de radio pour l'émission Questions d’éthique sur la chaîne France Culture de 2006 à 2014.

Ses travaux de philosophie grecque (consacrés à la théorie éthique et à la théorie de la connaissance) ont été accompagnés par plusieurs traductions commentées de Platon (Gorgias, Ion, Euthydème, Ménon) et ont fait l’objet de plusieurs ouvrages.

Elle a été à l’origine du renouveau de la philosophie morale en France, avec la création en 1993 de la collection « Philosophie morale » (bientôt suivie de « Questions d’éthique », en 2000) aux Presses Universitaires de France. Elle a publié plusieurs ouvrages dans ce domaine.

Elle a aussi travaillé sur l’éthique des relations internationales et consacré deux livres à cette question. Elle a contribué avec plusieurs ouvrages à l’étude historique et conceptuelle du libéralisme à gauche. La plupart de ses livres sont traduits dans plusieurs langues.

Monique Canto-Sperber est officier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre du Mérite et chevalier des Arts et des Lettres.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Monique Canto-Sperber   (27)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Près de 12 millions d'élèves viennent de reprendre le chemin de l'école - école française qui est, d'après le dernier classement de l'OCDE, des plus inégalitaires. Face à ce constat, la philosophe Monique Canto-Sperber, appelle à octroyer une plus grande marge de manoeuvre aux établissements scolaires. Elle détaille les pistes au micro de Guillaume Erner. #education #inégalités #ecole ______________ Découvrez tous les invités des Matins de Guillaume Erner ici https://www.youtube.com/watch?v=IgC8h1Mw5dM&list=PLKpTasoeXDroMCMte_GTmH-UaRvUg6aXj ou sur le site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-invite-e-des-matins-d-ete Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
BurjBabil   08 juin 2021
Sauver la liberté d'expression de Monique Canto-Sperber
La parole fait mal. Les propos hostiles humilient, dégradent, condamnent et parfois excluent. Ils sont aujourd’hui de plus en plus décomplexés, désinhibés, indifférents à la réprobation.
Commenter  J’apprécie          212
Monique Canto-Sperber
Nastie92   01 juillet 2021
Monique Canto-Sperber
Tout membre de l'université est tenu par le contrat implicite : "Qui entre ici doit accepter la contradiction et doit proposer des arguments s'il n'est pas d'accord."

[La grande librairie, 21 avril 2021]
Commenter  J’apprécie          132
Monique Canto-Sperber
Nastie92   27 avril 2021
Monique Canto-Sperber
(À propos de la censure envers certaines personnes, interdites de s'exprimer dans les universités)



Monique Canto-Sperber : Priver des propos de la légitimité universitaire est une mesure de rétorsion qui est très utilisée par certains activistes aujourd'hui.

François Busnel : Mais, pardonnez-moi, l'université, c'est pas le lieu justement où a priori on doit débattre, savoir, apprendre, et non pas militer ?

Monique Canto-Sperber : C'est le lieu où l'échange doit être le plus libre possible. La règle d'or de l'université : vous pouvez tout dire à condition que vous ayez un argument et que vous acceptiez les objections.



[La grande librairie, 21 avril 2021]
Commenter  J’apprécie          114
DLN   07 septembre 2015
Sans foi ni loi de Monique Canto-Sperber
L'adultère est souvent un révélateur, une expérience décisive, pour conduire à prendre conscience du désamour éprouvé à l'égard de son conjoint, mais il peut aussi, a l'inverse et dans des cas plus rares, être une occasion décisive de savoir que l'amour éprouvé pour lui est réel et tenace.
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   25 décembre 2020
L'idée de guerre juste de Monique Canto-Sperber
La conception de la guerre juste s’oppose aussi nettement à l’idée, traditionnellement désignée comme « militariste », selon laquelle à la guerre tout est permis. Le militarisme semble défendre une position simple : inter arma silent leges, sous les armes, les lois se taisent. Tout peut être commis et subi à la guerre. L’usage de la force n’a rien à voir avec la morale, et c’est pure hypocrisie que de prétendre faire la guerre de manière juste.
Commenter  J’apprécie          30
jmarcio   28 janvier 2022
Sauver la liberté d'expression de Monique Canto-Sperber
(p. 7-8)

Étrange retournement pour la liberté d'expression : alors qu'elle était à l'origine un idéal de liberté qui reconnaissait à tous le droit d'exprimer ses pensées et de contribuer par ses propos à l'intelligence collective, elle est aujourd'hui revendiquée pour justifier un usage agressif de la parole qui se déploie au plus près de l'incrimination pénale, tout en étant au même moment, menacée de toutes parts : des groupes, des associations, des individus multiplient les appels à la censure pour réduire au silence les opinions qui ne leur plaisent pas. La liberté d'expression est donc prise en otage : d'un côté, contestée dans son principe par l'activisme de censeurs qui veulent faire la loi en matière d'expression publique - et ainsi privatiser à leur profit la définition des limites de la parole.K
Commenter  J’apprécie          20
jmarcio   30 janvier 2022
Sauver la liberté d'expression de Monique Canto-Sperber
(p.60)

Enfin, la définition des limites de l'expression échappe peu à peu à la justice, puisque des associations, et parmi elles les porte-parole des communautés ethniques, cherchent à imposer à tous leur conception des limites de la liberté d'expression, au nom des souffrances que leurs membres ont endurées dans l'histoire. Là, il ne s'agit plus de définir des limites dont le but est de préserver la liberté d'expression, comme le fait la justice, mais d'imposer des restrictions qui rendent le langage conforme à des revendications particulières.
Commenter  J’apprécie          20
Passemoilelivre   11 septembre 2022
Une école qui peut mieux faire de Monique Canto-Sperber
Les politiques conduites par le Danemark et la Norvège qui visaient à introduire une forte autonomie dans leurs écoles publiques bénéficièrent de quelques années de recul par rapport à l’expérience suédoise. Surtout, elles prirent corps dans un contexte culturel national plus favorable puisque, à côté des écoles publiques, existaient déjà dans ces deux pays de nombreuses écoles privées à but non lucratif et aussi quelques pensionnats gérés par des établissements à but lucratif, l’ensemble constituant déjà une réelle diversité d’offres éducatives.
Commenter  J’apprécie          20
Passemoilelivre   11 septembre 2022
Une école qui peut mieux faire de Monique Canto-Sperber
« Quel esprit veut-on former ? » Le plus souvent, on répond à une telle question en citant des exemples de compétences et de connaissances censées garantir un bon niveau d’éducation et une formation professionnelle. Mais ces deux types de réponses ne disent rien de l’essentiel : à quoi servent ces compétences et ces connaissances ? Dans quelle mesure contribuent-elles à transformer l’individu ? Quels effets ont-elles sur le fonctionnement de l’intelligence, sur la façon dont l’enfant et le jeune adulte appréhendent le monde ? Comment assimilent-ils ce qu’ils apprennent et l’utilisent-ils à bon escient ? Ces questions résument l’ensemble du processus de formation de soi que du Bellay déjà, il y a près de cinq siècles, appelait l’« innutrition ». Y répondre est également nécessaire dans l’éducation primaire et dans le supérieur.
Commenter  J’apprécie          10
Passemoilelivre   11 septembre 2022
Une école qui peut mieux faire de Monique Canto-Sperber
C’est ainsi qu’à partir de 1989 fut instaurée la municipalisation de l’école suédoise, qui mit fin au monopole de l’État sur l’éducation publique. Les quelque 290 communes du pays devinrent alors responsables de l’allocation des moyens budgétaires aux établissements scolaires installés sur leur territoire11. Cette nouvelle organisation signifiait que les écoles passaient sous la tutelle des autorités locales : le chef d’établissement appartenait à la hiérarchie municipale et les enseignants étaient de plus en plus nombreux à avoir le statut d’employés municipaux et non plus de fonctionnaires d’État12. Par ailleurs, chaque établissement scolaire disposait d’une large autonomie pour la gestion et la stratégie éducative, y compris pour le recrutement de ses enseignants.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Des écrivains à particule

Parmi ces villes, laquelle doit une certaine notoriété à François-René de Chateaubriand ?

Callac
Cabourg
Combourg
Paimpol

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : écrivain , noblesseCréer un quiz sur cet auteur