AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.25 /5 (sur 96 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 21/09/1972
Biographie :

Après avoir été le "coup de cœur" de Nicolas Rey" lors d'un concours de nouvelles en 2004, elle se lance dans la réécriture complète d'un roman de cet auteur, "Treize minutes", en changeant de narrateur.

Ce premier roman, intitulé "Enfin la vérité" sur les contes de fées est publié aux éditions Le Dilettante en janvier 2007.

Son troisième roman "Oui..." est décrit par Claire Juliard, dans le Nouvel Observateur, comme un "Récit choral enlevé, (...) une comédie romantique échevelée, extravagante, souvent hilarante. A déguster comme une friandise.". Il a été publié aux éditions Le Dilettante en janvier 2011, puis au format poche chez Pocket en mai 2012.

Source : La Dilettante
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Murielle Renault explique comment elle a construit ses personnages .
Dans son dernier roman, A qui le tour ? (Le Dilettante,? 2013), Murielle Renault a imaginé cinq personnages qui gagnent le gros lot du loto. Comment réussir à trouver des voix vraiment différentes pour chaque protagoniste ? Comment les décrire ? Murielle Renault explique comment elle a inventé ses personnages de gagnants du loto et comment elle les a construits.

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Croquignolle   01 janvier 2018
Enfin la vérité sur les contes de fées de Murielle Renault
J'étais tranquille, une revue sur les genoux, en train de lire un article passionnant sur les dix trucs qui vous rendent irrésistible au lit. Le genre d'articles pour lequel j'affiche comme tout le monde un complet mépris en public et sur lequel je me rue dans l'intimité, des fois qu'il y ait un truc essentiel qui m'aurait jusque-là échappé.
Commenter  J’apprécie          90
Croquignolle   04 janvier 2018
Enfin la vérité sur les contes de fées de Murielle Renault
J'avais beau lutter pour me retrouver du coté des gens heureux, j'aimais les âmes sombres et tortueuses, les sensibilités déglinguées, j'aimais les sables mouvants et les adultes qui restent d'éternels enfants.
Commenter  J’apprécie          90
pyrouette   19 octobre 2014
A qui le tour ? de Murielle Renault
Quand on n'a pas d'argent, on peut prétendre que c'est à cause de ça qu'on n'est pas heureux, mais une fois qu'on en a ? Plus d'excuses ! Et si alors on n'est pas heureux, c'est qu'on est un zéro, vous comprenez ?
Commenter  J’apprécie          80
Ziliz   28 mai 2011
Oui ... de Murielle Renault
Nous allions nous marier, pour de vrai, et soudain j'en percevais la portée. Plus jamais d'autres femmes, plus jamais d'autres émois, Juliette le matin, le midi, le soir, Juliette à trente ans, mère de mes enfants, à quarante, Juliette ménopausée, ne me laissant plus l'approcher, Juliette à la retraite, rides et cheveux gris, la fatigue, l'ennui, de plus en plus envahissants, la maladie peut-être aussi, qui de nous deux pour le premier cancer ou la première crise cardiaque ? et, au final, deux petits vieux s'aimant encore ou plus du tout. (p. 143)
Commenter  J’apprécie          50
ptipapiyon   06 novembre 2011
Le Strip-tease de la femme invisible de Murielle Renault
Un roman qui se lit facilement mais que l'on ne quitte pas de façon aussi légère qu'on l'a commencé; le récit léger en apparence va mettre en exergue la dureté avec laquelle la société traite les personnes n'ayant pas les mensurations standart désormais érigées en normes. L'auteure aborde les thèmes de la confiance en soi, du poids de la société, de la télé-réalité, de la relation amoureuse...a découvrir et à ébruiter!
Commenter  J’apprécie          50
Ziliz   28 mai 2011
Oui ... de Murielle Renault
Je n'avais jamais douté de nous, je m'étais marié, persuadé que ce serait pour toujours, et je refusais que mon mariage soit un échec. Je n'avais pas envie de renoncer à Jessica, et dans le même temps, j'étais obsédé par Marilyne. Je voulais juste m'offrir une parenthèse, je ne voulais pas vieillir avec Marilyne, mais profiter avec elle d'un épisode qui me redonnait mes vingt ans, en mieux. Juste une parenthèse, pourquoi n'était-ce pas possible sans passer du côté des salauds ? (p. 162)
Commenter  J’apprécie          40
calern   01 février 2014
Enfin la vérité sur les contes de fées de Murielle Renault
c'est terrible les gens gentils, on ne peut jamais s'en prendre à eux sans se sentir coupable. Et moche de l'intérieur. Et injuste. Ce sont des robinets à culpabilité les gens gentils.
Commenter  J’apprécie          30
lettres_et_caracteres   12 février 2019
Gourou(e) de Murielle Renault
- C'est rassurant, c'est vrai, mais quelle image va-t-il donner de toi ? Il faut que tu restes la reine du monde, ma Clauclau !

- Arrête, je ne règne sur rien, je suis juste présidente d'honneur d'un carré d'herbe qui ne mesure pas grand-chose, avec quelques moutons qui paissent dessus, rien de plus.
Commenter  J’apprécie          20
alainvalleur   21 mai 2012
Le Strip-tease de la femme invisible de Murielle Renault
Extrait



« Elle voulait tout savoir. Depuis quand j'étais grosse, si j'étais dépressive, si j'avais des amis, depuis quand j'étais avec Pascal, quel était mon idéal de beauté féminine, si j'avais déjà eu recours à la chirurgie esthétique… les questions fusaient sans jamais me laisser le temps de reprendre mon souffle. J'ai eu du mal au début, m'emmêlant dans mes réponses, hésitant à dévoiler ce qui ne me semblait pas la regarder mais le tempo frénétique des questions m'a vite fait oublier où j'étais, pourquoi j'étais là et à qui je parlais (une inconnue). »
Commenter  J’apprécie          10
calern   16 décembre 2012
Oui ... de Murielle Renault
Je pense que tu vas beaucoup t'emmerder dans la vie, ce qui n'est pas très grave, mais aussi beaucoup emmerder ton entourage, ce qui l'est davantage.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Enigme [5] (actualité brûlante)

En 1985, les éditions Bernard Barrault publiaient "37,2° le matin" de Philippe Djian. L'auteur y dénonçait avec clairvoyance (et 35 ans d'avance !) les méfaits du réchauffement climatique.

c'est vrai
c'est faux
et vous trouvez ça drôle ?
Depuis, Djian est mon auteur de SF préféré !

1 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , humourCréer un quiz sur cet auteur