AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.35/5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Inauguré le 10 août 1793, il est aujourd'hui considéré comme le plus grand musée d'Arts du monde.

Source : www.louvre.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Musée du Louvre - Paris   (207)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bonne année à toutes et tous, 1,2,3 BD ! Chez les libraires ! présente les BD coups de coeurs de Fabrice et Yoann et la librairie Terres de Légendes à Toulouse. Le grand incident de la dessinatrice Zelba chez Futuropolis/Musée du Louvre (Prix Artémisia Humour 2024) Rain de Joe Hill par Zoe Thorogood aux éditions Hi Comics MAGU, GOD OF DESTRUCTION T01. Kamiki kei. Et les prix Artemisia. 1,2,3 BD c'est le jeudi à 18h30 sur la chaine Youtube et les RS. Trait pour Trait parcourt toujours les librairies de France pour des conseils de lecture avec le soutien des librairies Mine de Rien, Alfa BD, Sanzot, Krazy Kat/ Manga Kat, la planète dessin, Alès BD, le Bidibul, L'octobulle, Comic(s)Trip et Popup&co! #GALERIE #BD #POPCULTURE #BANDEDESSINEE #COMICBOOKS #9EMEART Retrouvez 1,2,3 BD ! Chez les libraires! sur : https://www.youtube.com/TraitpourtraitBD https://www.facebook.com/TraitpourTraitBD https://www.instagram.com/traitpourtraitbd/ https://twitter.com/TPTBD

+ Lire la suite

Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
La personnification de concepts comme la Justice (Thémis), la Vengeance (Némésis), la Bonne Fortune (Tyché), la Paix (Eirénè) et leur représentation sous l'aspect d'une femme de nature divine étaient un usage bien établi chez les anciens Grecs. La plus ancienne de ces personnifications, et la plus originale sans doute, est celle de la Victoire (Niké) : dès l'époque archaïque, elle apparaît dans l'art grec comme une belle jeune femme ailée, vêtue d'une longue robe, descendant des cieux pour couronner les vainqueurs, ou faire une libation pour remercier les dieux, ou bien encore volant à la surface de la terre pour répandre dans l'univers la nouvelle d'une victoire. La Victoire de Samothrace est, dans l'esprit de l'époque hellénistique, fidèle à cette tradition : la statue, sculptée dans le plus beau marbre statuaire de Grèce, celui de Paros, représente une femme drapée au corps puissant, les ailes encore déployées, en train de se poser à l'avant d'un navire. (p. 15)
Commenter  J’apprécie          100
Mais que de difficultés pour acheminer la statue du sanctuaire jusqu'au rivage, puis de Samothrace à Constantinople, de Constantinople au Pirée, du Pirée à Toulon et, pour finir, de Toulon à Paris ! Des emballages approximatifs, des transbordements dangereux, des tracasseries administratives émaillèrent le voyage peu glorieux de la Victoire, qui finit par arriver à Paris un an plus tard, le 11 mai1864. Quoique mutilée et bien abîmée, elle fut néanmoins jugée fort belle par Adrien de Longpérier, le conservateur des Antiques du Louvre, et digne d'être exposée dans les salles du musée. (p. 7)
Commenter  J’apprécie          71
« Je ne vais sûrement pas renoncer après un seul essai. On y retourne et on essaye un autre chemin ? » (p. 57)
Commenter  J’apprécie          40
Ainsi les vastes bâtiments dont se compose le Louvre ont été édifiés au cours des trois derniers siècles. Mais, malgré la diversité des époques et des styles, ils forment un ensemble aussi harmonieux que grandiose. On peut dire sans rien exagérer qu'il n'a pas son pareil au monde et qu'il est digne des trésors d'art qu'il renferme.
Commenter  J’apprécie          20
Dans l'histoire du portrait de profil autonome, la formule apparaît, en définitive, singulière. Il y a bien avant Pisanello des portraits de profil aux lignes souples et dédiées mais ce sont, comme le portrait de femme franco flamand des années 1410-1415 conservé à Washington ou le portrait de jeune homme de Gentile da Fabriano, ce sont là donc des profils sur fond neutre et sombre, encore tributaire si l'on veut du mythe de Ditutade et de Polemon, c'est à dire des théories picturales de Pline l'ancien, de Quintilien et d'Isidore de Séville qui considèrent le portrait comme le contour d'une ombre portée sur le mur.
Commenter  J’apprécie          10
le comportement et l'expression de la Dame du Louvre confirment en effet que le peintre célèbre en elle les vertus domestiques: cette femme mariée qui détourne chastement les yeux pour créer une distance décente avec le spectateur présente un air de réserve et de pudeur convenant à une mère de famille; elle pose modestement la main droite sur la poitrine dans un geste selon Adolfo Venturi, de se présenter soi même - majeur et annulaire réunis pour marque la place du cœur-, mais qui constitue aussi, pour les dames de l'aristocratie, une forme de salutation respectueuse et un gage de fidélité.
Commenter  J’apprécie          10
selon ce système allégorique, les modèles contemporains des compositions historiques et même des portraits de Paolo doivent ressembler aux figures classiques censées correspondre le mieux à leur état et à leur personnalité: la frontière entre "portrait" et 'type" s'avère alors incertaine conduisant els collectionneurs à considérer des figures idéales comme des personnages réels et, inversement, à acquérir de vraies effigies comme des œuvres d'art, l'identité des modèles devenant secondaire et se perdant avec le temps.
Commenter  J’apprécie          10
91.
Tablette "Enki et Ninmah", mythe sumérien de la création de l'homme, Mésopotamie, époque amorrite, vers 2000-1600 av.J.C., terre cuite.
(...) Suivant la théologie d'Eridu, ville d'Enki, dieu de la sagesse et des eaux douces, cette tablette relate que l'homme fut créé avec de l'argile mouillée par Enki et sa mère la déesse-terre Ninmah : "Pétris le coeur de l'argile qui est à la surface de l'Abîme ... ô ma mère, décide le destin du nouveau-né, Ninmah fixera sur lui l'image (?) des dieux : c'est l'homme."
p. 107
Commenter  J’apprécie          10
toute évidence une vénitienne. montrée debout jusqu'aux genoux dans un lieu indistinct et vêtue à la même mode que la jeune de Douai, elle se détache, comme cette dernière, contre un fond neutre et sombre permettant de faire ressortir, par contraste, la carnation, selon un système mis au point par Titien à partir de 1520 pour les portraits intimes à dominante psychologique, mais que son émule utilise ici pour mettre autant en valeur les matières précieuses que l'expression du modèle
Commenter  J’apprécie          10
l'image rejoint ainsi un type de représentation féminine portent l'appellation tendre et familière de belle, origine principale sans doute de l'adjectif appliqué en 1870. ce genre constitue une dérivation des prétendus portraits de courtisanes ou de mariés ou de nymphes vêtues all'antica, mais en évite l'ambiance érotique et insiste sur l'aspect social en mettant l'accent sur la richesse te l'élégance du costume.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Musée du Louvre - Paris (155)Voir plus

Quiz Voir plus

Je est un autre, jouez à ce jeu avec moi

Pour Richard Matheson, je est ...?...

Coupable
Crever
Pilgrim
Une légende
S'en va

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}