AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Liège
Biographie :

Ecrivain et animatrice d’ateliers d’écriture, Myette Ronday est née à Liège sous le signe des Poissons. Installée en France depuis une vingtaine d'année, elle vit dans le Lot entourée d'animaux familiers. Passionnée par la nature elle nous communique son entousiasme et en imprègne ses créations.

Son art culinaire qu'elle exerce pour ses amis, elle l'a transcrit dans un ouvrage qui reste une anthologie d'une cuisine de simplicité et de saveur.

Journaliste au “JOUR” pendant deux ans, Myette Ronday a Co-dirigé en 1982 la page “femme”.

Pour la RTBF (télévision belge), elle a participé en 1982 pendant deux ans au scénario et à l'interprétation des six “Histoires du Plaisir d’exister” de Jean-Pierre Otte.

Scénariste dans l’équipe de Marcel Jullian, SFP-TF1, Myette Ronday travaille en 1988-89 avec Jean-Pierre Otte sur plusieurs Scénarios : Les grandes carrières, Paparoff...

Auteur de "La femme de l’auteur", pièce en un acte pour une comédienne, une contrebasse et une radio-cassette. Créée en 1990 dans la Décade littéraire de l’Atelier Imaginaire dans le Midi-Pyrénées.

Adaptatrice des textes de Homère, Rabelais, les Mille et Une Nuits, Poe, Melville, Gauguin, Tchekhov de "L’île aux voix" . Spectacle JPO. Création à Bordeaux en 1992.

Romancière, Myette Ronday est l'auteur de plusieurs ouvrages publiés aux éditions Pascal Desmoulains, Le Comptoir et Flammarion. Editions Complicités

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Myette Ronday   (6)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ManouB   02 mai 2016
Les morts sont devenus encombrants de Myette Ronday
Bertie ! La nouvelle de sa mort soudaine lui revint à nouveau comme un coup de poing au creux de l'estomac. Sido lui en voulait de s'être fait la malle sans crier gare. Lui qui affirmait qu'à part un virus que l'on chope, une balle perdue ou l'embardée d'un chauffard, mourir était d'abord une décision personnelle. Mais il n'avait pas eu envie de mourir. Ce n'était pas possible.
Commenter  J’apprécie          120
andros   18 juin 2013
Nostalgie de l Avenir de Myette Ronday
"Fais en sorte", venait fugacement le ravir le vieil en chanteur, "de toujours te pardonner à toi-même tes égarements et tes méprises, afin qu'ils ne te reviennent pas au visage comme une balle au bout d'un élastique. Seulement alors, d'un cœur léger, tu pourras te confronter à ce monde étrangement séduisant et prévisible".
Commenter  J’apprécie          70
ManouB   02 mai 2016
Les morts sont devenus encombrants de Myette Ronday
Folle ! Elle était folle de composer le numéro de portable de Bertie.

Bien sûr Sido ne pensait pas sérieusement qu'il allait répondre. La seule raison qui la poussait à faire ce geste n'était pas l'espoir insensé d'entendre sa voix mais de tromper l'attente...
Commenter  J’apprécie          70
ManouB   02 mai 2016
Les morts sont devenus encombrants de Myette Ronday
A force de respecter le caprice des morts, on s'enterre à l'écart de la vie.
Commenter  J’apprécie          80
andros   25 avril 2013
Nostalgie de l Avenir de Myette Ronday
Rencontre entre un jeune homme qui ne sait quoi faire de lui même et une femme de quarante ans qui cherche un nouvel avenir. Humour et sagesse mêlée. Ecriture déliée. Un roman qui renoue avec la littérature qui capte la vérité intime des personnages. Comme il est dit dans le résumé "Le tout vibre d'une santé insolente".
Commenter  J’apprécie          60
Fabienne1809_Des_livres_dans_mon_coeur   03 janvier 2021
Arnal et la gauchère de Myette Ronday
Le Diable ! C'est le Diable lui-même. Je t'avais averti, dit le vieil Anselme. Maintenant je ne sais pas ce qu'on va faire de toi. Quelqu'un qui a vu le diable n'a plus toute sa raison. Il est dangereux pour les autres ! Il lui faut faire pénitence durant des siècles.

(Page 17)
Commenter  J’apprécie          60
ManouB   02 mai 2016
Les morts sont devenus encombrants de Myette Ronday
Sido ferma les yeux dans l'espoir fou qu'un acte insensé ferait se rembobiner le temps.

-Mets tes mains sur mes yeux, sois encore mon guide, supplia-t-elle, faisant appel à un rituel d'enfance qui, lorsqu'ils arrivaient pour les vacances à Larnagol, consistait à marcher à l'aveugle, en funambule sur un fil imaginaire.
Commenter  J’apprécie          50
Nouck12   15 octobre 2020
Arnal et la gauchère de Myette Ronday
Jour après jour, la vigilance de la Maure s’exerçait ainsi sur tous les destins. À l’exception du sien, enfoui entre les autres et superbement ignoré comme le lui ordonnait une règle inaltérable commune aux devins et aux magiciens. À cette éthique quasi divine, Mascaroze, sage bien qu'infidèle, impie, voleuse, putain et plus encore soupçonnée à juste titre de sorcellerie, ajoutait ce principe : à quoi bon modifier la destinée d’un humain si lui-même ne se rend pas responsable de sa propre vie et reste incapable de se transformer en profondeur ? Extrait de "Arnal et la gauchère". Myette Ronday
Commenter  J’apprécie          30
Nouck12   15 octobre 2020
Arnal et la gauchère de Myette Ronday
Parfois, au milieu de l’après-midi une lumière dorée, s’y coulait, flattant indifféremment les flancs des bêtes tout en s’étirant jusqu’au mur du fond. Là où les cruches à lait fraîchement rincées s’égouttaient. La lumière se heurtait aux contours arrondis de métal poli qui la renvoyait, diffractée en mille éclats. Mille brisures, dont certaines par un curieux hasard étaient projetées jusqu’au repaire secret. Les corps en amour en étaient tout éclaboussés. Les chairs dénudées rehaussées de vibrantes éphélides lumineuses."Myette Ronday Extrait de La chambre noire"
Commenter  J’apprécie          10
Nouck12   29 avril 2022
Un héritage d’amour de Myette Ronday
«C’est un adultère d’un nouveau genre que d’être infidèle à soi-même, se confie-t-elle dans des lettres plus émouvantes les unes que les autres. Situation dans laquelle je me glisse les trois quarts du temps pour ma sauvegarde personnelle. Et quand je dis personnelle, ce n’est pas tout à fait exact. Car il s’agit avant tout de la sauvegarde d’Agnès qui est réellement tout pour moi et dont le bien-être et le bonheur autant présents que futurs sont ma priorité. Cette enfant est la preuve vivante que je ne t’ai pas rêvé ainsi que j’en arrive parfois à l’imaginer. Tu as bien existé dans ma vie et nous nous sommes vraiment aimés. Mais afin que le poids de mon amertume ne pèse pas sur elle, je m’exerce à penser à moi comme à quelqu’un d’autre. Une femme qui n’a aucun lien avec la Mathilde qui t’aime encore. Laquelle, ainsi que me l’a dit ma tante, serait en quelque sorte plus amoureuse de la passion qu’elle continue à te vouer que de toi. J’en viens parfois à me demander si ma tante n’aurait pas raison quand je n’ai pour nourrir cet amour que les liens que je me crée en écrivant ainsi des lettres que je ne t’enverrais jamais. Ces phrases parfois hâtivement jetées sur le papier quand mes pensées débordent trop vers toi, m’offrent brièvement l’illusion que je te parle et que tu vas me répondre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Exercices de style, Raymond Queneau

Lorsque viendra midi, tu te trouveras sur la plate-forme arrière d'un autobus où s'entasseront des voyageurs parmi lesquels tu remarqueras un ridicule jouvenceau : cou squelettique et point de ruban au feutre mou.

Exclamations
Hésitations
Précisions
Pronostications

12 questions
92 lecteurs ont répondu
Thèmes : exercices de styleCréer un quiz sur cet auteur