AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.86 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , 1991
Biographie :

Nana Kwame Adjei-Brenyah est un écrivain.

Il est diplômé de l'Université d'État de New York à Albany (2013) et titulaire d'un M.F.A. de l'Université de Syracuse.

Il a été distingué en 2018 comme l’un des cinq meilleurs américains de moins de 35 ans par la National Book Foundation.

Son premier livre, le recueil de nouvelles "Friday Black" (2018), a été récompensé par le PEN / Jean Stein Book Award 2019.

Ajouter des informations
Bibliographie de Nana Kwame Adjei-Brenyah   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Nana Kwame Adjei-Brenyah at the New York State Writers Institute


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
JustAWord   16 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Ce matin-là, comme tous les matins, la première décision qu’il prit concernait son Degré de Noirceur. Sa peau était d’un noir profond et constant. En public, au milieu des gens, il lui était impossible de faire descendre son Degré de Noirceur aussi bas que 1.5. S’il portait une cravate, des richelieus, qu’il souriait constamment, parlait à voix basse en gardant les mains plaquées le long du corps et parfaitement immobiles, il pouvait atteindre au mieux un 4.
Commenter  J’apprécie          90
JIEMDE   23 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Je ne sais pas pour vous, mais moi j'aime mes enfants plus que la "loi".

Et j'aime l'Amérique plus que mes enfants.

Voilà de quoi il s'agit dans cette affaire : de l'amour avec un A majuscule.

Et de l'Amérique.
Commenter  J’apprécie          70
JIEMDE   24 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Mon temps était compté.

Le Dieu aux Douze Langues m'avait promis que j'arriverais à nous rendre la vie plus belle. Que je me servirais du pouvoir qu'il m'avait concédé pour changer les choses.

Mais ce que j'allais faire n'importerait en rien si mon père n'était pas là pour le voir.
Commenter  J’apprécie          60
JIEMDE   26 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Dans un centre commercial, les seules vérités qui importent sont celles que l’on peut compter. Objectifs de vente, fonds de caisse, inventaire. Le chiffre. Tout le reste, c’est essentiellement du baratin.
Commenter  J’apprécie          60
JustAWord   16 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Les gens parlent de « vendre son âme » comme si c’était facile. Mais notre âme nous appartient et elle n’est pas à vendre. On a beau essayer, elle reste là, à attendre qu’on se souvienne d’elle.
Commenter  J’apprécie          10
JustAWord   16 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Il faut savoir saisir les petits moments de bonheur dans un endroit pareil parce qu’il n’y en a pas pour tout le monde. Travailler dans la vente ne sera jamais pareil qu’être dans l’armée ou la police. Mais au moins c’est un travail. Ça pourrait être pire. C’est partout différent. Dans certains pays, on mange des fraises imbibées d’alcool et nappées de chocolat ; dans d’autres, tout a le goût du choléra. L’objectif, quand on fait un boulot aussi insignifiant, c’est de trouver moyen de rendre service […].
Commenter  J’apprécie          00
Aderu   24 février 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Le ton de sa voix, relevé d'une pointe d'accent du Bronx, disait clairement que j'étais l'un des innombrables motifs de désagrément de sa vie. (99)
Commenter  J’apprécie          10
Aderu   28 février 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Je suis mauvais à l'école parce que des fois je réfléchis au lieu d'apprendre. (49)
Commenter  J’apprécie          10
JustAWord   16 janvier 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Et vous savez quoi, si vous croyez quelque chose, n’importe quoi, alors il n’y a rien de plus important. La croyance. En Amérique, nous avons la liberté de croire. L’Amérique, notre beau pays souverain.
Commenter  J’apprécie          00
Aderu   27 février 2021
Friday Black de Nana Kwame Adjei-Brenyah
Le garçon se retourne, puis sursaute et s'effondre sur le carrelage comme si on venait de lui arracher la colonne vertébrale. (180)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Nana Kwame Adjei-Brenyah (63)Voir plus


Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
4446 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur