AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.21 /5 (sur 156 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Pont-à-Mousson, France , 1987
Biographie :

Nastasia Rugani est née dans la petite ville de Pont-à-Mousson en 1987 et vit aujourd’hui à Paris. Petite, elle aimait les gros romans et les gros insectes. Plus tard, elle a voulu être neurologue, pour effacer les cauchemars avant de découvrir qu’on pouvait vivre avec en les déposant sur le papier.
Elle s’est alors dirigée vers des études de lettres à la Sorbonne en nourrissant l’espoir de devenir un jour écrivaine, ce qu’elle est aujourd’hui.

Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Harioutz   22 juillet 2019
Milly Vodovic de Nastasia Rugani
"Où est Almaz ?" demande Milly, flairant à son tour l'odeur âcre et studieuse de son frère.

Deda manque de s'asseoir à côté de la chaise dans la cuisine.

Almaz est mort, pense-t-il sans oser être celui qui sait. Parce que rien ne lui ferait plus plaisir que d'avoir tort. Se tromper, juste cette fois. Il pourrait donner sa propre vie en échange de cette erreur.



- Almaz est mort, annonce la shérif.



Aucun des trois Vodović autour de la table n'est capable de déchiffrer les sons sortant de la bouche craquelée de Mrs. Adams.

Parce que les termes choisis ne prennent pas la voie habituelle de l’ouïe. Ils pénètrent la chair, leur chair à tous les trois.

Les deux balles perforent d'abord violemment leurs bas-ventres. Sous l'impact, leurs corps basculent et dévalent les escaliers. Dans leurs chutes, leurs crânes se fracturent et leurs cous se brisent.

La bibliothécaire tente de leur venir en aide mais il est trop tard. Ils sont déjà morts. Les autorités annoncent le décès à 10h40, sur le parvis de la bibliothèque, place Saint-Bates.



Milly effleure la croûte sèche du pain de mie tranché par son frère ce matin même. Il ne peut pas être mort, il n'a pas nettoyé la nappe et sa tasse est encore sur le bord de l'évier.



Comme il n'y a ni pleurs, ni cris, ni même un clignement d’œil, la shérif recommence.



Les mots se glissent, chaque fois de la même façon, entre les veines et les nerfs. Il sillonnent les organes et s'infiltrent dans les fissures les plus intimes.

Leur cruauté n'épargne aucune cellule.



La mort d'Almaz coule désormais dans le sang des Vodović.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Himbereis   25 septembre 2015
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
 Devant la maison, mon professeur ouvre la portière et se charge de porter Cha, ses bottes à la main. Si je racontais cette anecdote au lycée, j'aurais plus d'amis que Mark Zuckerberg sur Facebook. Enfant, parents, filles, garçons, tout le monde est du même avis. M. Smith est un professeur de légende, plus génial encore que M. Keating, le « Ô capitaine ! Mon capitaine ! » du Cercle des poètes disparus. Plus captivant qu'une expérience de chimie réussie, il est le seul enseignant capable d'écrire des commentaires à la fois bienveillants et déroutants sur votre bulletin, quelque soit votre niveau. Sans parler de son élégance naturelle, de ses mouvements gracieux, de son impeccable coiffure ou de sa fossette au menton, cet homme a plus de connaissances qu'un Trivial Pursuit. p.16
Commenter  J’apprécie          70
letilleul   31 décembre 2018
Milly Vodovic de Nastasia Rugani
Non, personne n’égale Milk. Peut être Swan, à l’époque des soufflés au fromage et ses envies étoilées. Encore que l’océan et le bonheur n’aient jamais fait partie de ses priorités. Cette fille est assurément une hallucination. Même son visage cuivré, sous la lune rose, rappelle les souterrains ornés de joyaux, où se déroulaient les contes de son enfance. Toutes ces créatures célestes et ces monstres d’outre-tombe, dans ses yeux à elle. A dire vrai, elle ressemble surtout aux lucioles du jardin de sa grand-mère. Insolites et éclatantes de couleurs, des couleurs impossibles à délaver.
Commenter  J’apprécie          70
stellaccile   31 août 2015
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
Drame familial pour deux soeurs que rien ne séparera jamais. Phénix, l'aînée chérit par dessus tout sa petite soeur Sacha, enfant espiègle, férue de littérature mais incapable car trop fragile d'appréhender le monde et sa violence. Quand l'horreur s'installe dans cette famille improbable après le départ du père et la démission de la mère, Phénix va tout assumer jusqu'au bout. Sa force de caractère, ses rares et précieux amis permettront un dénouement pour le moins tragique. Un suspens à couper le souffle, une écriture vive et intelligente, des personnages riches d'émotions et de finesse rendent ce roman palpitant.
Commenter  J’apprécie          60
Ileauxtresors   17 mai 2019
Milly Vodovic de Nastasia Rugani
Il acquiesce, puis observe longtemps le petit phénomène : les grands pieds chaussés de bottes en caoutchouc ; les genoux égratignés ; le short à rayures à peine visible sous le long tee-shirt pelucheux à l'effigie du lycée de Birdtown, sans doute des vêtements ayant appartenu à son frère ; puis le cou de la taille d'une branche de bouleau ; des cheveux raides et épais d'un noir féroce, trop courts, mal coupés, semblables aux deux peureux ; et une couronne en papier entourant son crâne.

Une étrange petite personne âgée d'une douzaine d'années.
Commenter  J’apprécie          50
Ileauxtresors   18 mai 2019
Milly Vodovic de Nastasia Rugani
Contrairement à son frère et à son grand-père, Milly ne se lève pas à l’aube pour prier. L’aube, c’est pour s’asseoir à la lisière des prés et observer les mulots prendre leur petit-déjeuner. De toute façon, il n’existe qu’un seul Dieu, et il s’appelle Michael Jackson. Mais aux yeux des habitants de Birdtown, la vérité a aussi peu d’intérêt qu’un paquet de cigarettes vide. Être la fille d’une immigrée bosniaque, et la sœur d’un musulman, suffit à représenter un danger pour la communauté ; de la graine de terroriste.
Commenter  J’apprécie          50
Yzou   09 février 2016
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
Sacha s'est adressée au chauffeur en descendant du bus. Elle lui a suggéré trois itinéraires différents, pouvant chacun faire gagner douze minutes et quarante-cinq secondes aller-retour à ses passagers. "C'est ma démonstration scientifique, pour votre chef", a-t-elle conclu en tendant une enveloppe rose à paillettes, décorée à la main.

Je mettrais mes doigts à couper que demain le conducteur ne s'arrêtera pas à notre station.
Commenter  J’apprécie          50
Stellabloggeuse   21 mars 2015
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
Si je pouvais faire confiance à Erika, je me comporterais comme une fille envers sa maman. Je lui proposerais de s’asseoir à nouveau, de m’écouter, et elle me croirait. Elle chasserait Smith puis nous nous enlacerions toutes les trois. Il n’y aurait pas besoin de grandes déclarations, juste le sentiment d’être mère et filles. Sauf qu’en réalité les mensonges d’un autre viennent de m’anéantir, de me reléguer au même rang que les objets de Papa. Erika s’empresse de sortir de la chambre comme si la pièce était en feu. Moi non plus, je ne vaux plus la peine d’être sauvée.
Commenter  J’apprécie          40
Rhl   24 mai 2015
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
Je suis au bord d'un précipice, mais ce ne sont pas les larmes qui me font suffoquer. Je suis bien trop furieuse pour pleurer. J'enrage contre moi-même à tel point que j'en ai le souffle coupé. J'enrage d'être muette, de supporter ses sautes d'humeur, ses reproches blessants et ses sanctions démesurées depuis le coup de pied. J'angoisse chaque jour un peu plus de me retrouver seule avec lui. A vrai dire, il me terrifie. Je n'y peux rien, la moindre particule d'air que je respire - avec difficulté - est imprégnée de peur, une peur qui m'affaiblit.
Commenter  J’apprécie          40
Stellabloggeuse   21 mars 2015
Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia Rugani
Finalement, j’apporte ma touche de bleu, le bleu Frida Kahlo, le bleu de la barque et du vélo, du ruban autour de ma clé et de mon pull préféré, le seul qu’Erika ait oublié de brûler car il se trouvait dans mon placard et non dans celui de Papa. Il s’agit avant tout du bleu des yeux de Sacha, la première fois qu’elle les a ouverts sur moi à la maternité, une couleur à jamais associée à ce que j’ai de plus précieux.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

tous les héros s'appellent Phénix

Comment s'appelle la petite sœur?

Phenix
Sacha
Prudence
Erika

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Tous les héros s'appellent Phénix de Nastasia RuganiCréer un quiz sur cet auteur
.. ..