AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.19 /5 (sur 464 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1963
Biographie :

Nathalie Kuperman est une auteure française écrivant aussi bien pour les adultes que pour la jeunesse.

Nathalie Kuperman aime par-dessus tout regarder le temps passer. Quand elle était enfant, les professeurs lui reprochaient de rêver, de ne rien faire. "Si faire signifie être constamment en activité, je trouve ça dangereux", dit-elle.

Aujourd’hui, sans doute grâce à ces moments de rêveries qui la rendaient coupable de ne pas travailler ou même de ne pas s’amuser, Nathalie Kuperman vit en écrivant… des romans pour adultes ("Le contretemps" aux éditions Le Serpent à plumes, "Rue Jean-Dolent", "Tu me trouves comment", "J'ai renvoyé Marta", "Petit éloge de la haine", "Nous étions des êtres vivants" aux éditions Gallimard, "Petit déjeuner avec Mick Jagger" aux éditions de l'Olivier), des livres pour enfants et adolescents, de nombreuses histoires pour la presse jeunesse.

Mais aussi des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bandes dessinées: "Olga" dans Les p’tites sorcières et "Les bobards d’Hubert" dans Je lis des histoires vraies.
+ Voir plus
Source : L'Ecole des loisirs
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Deux lecteurs du Labo des Histoires chroniquent le roman « La première fois que je suis tombée amoureuse » de Nathalie Kuperman. Parce qu'on n'oublie jamais une première fois !
Podcasts (9) Voir tous

Citations et extraits (191) Voir plus Ajouter une citation
pyrouette   29 juin 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
Parfois, j'ai la désagréable impression que j'hésite entre vivre et survivre. Mais les mots vivre et survivre me donnent le vertige. Ils sont trop grands pour moi.
Commenter  J’apprécie          240
pyrouette   27 juin 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
- Et toi, qu'est ce que tu deviens ?

Je n'ose pas leur répondre que j'essaie de devenir ce que je suis...
Commenter  J’apprécie          202
pyrouette   26 juin 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
Je suis le genre de fille à tenir la porte. Ce n'est pas par bonté d'âme, mais c'est seulement parce que je ne peux pas faire autrement. C'est une sorte de réflexe chez moi, prouver à l'autre que je suis en amitié avec l'espèce humaine.
Commenter  J’apprécie          192
Annette55   30 juin 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
"Je suis le genre de fille à être complexée intellectuellement lorsqu' elle se retrouve en compagnie de gens très cultivés.

"Je suis le genre de fįlle qui se plaint beaucoup ."

" je suis le genre de fille qui ne supporte pas les phrases sur le bonheur ...."

"Je suis le genre de fìlle qui aime repasser .."
Commenter  J’apprécie          171
pyrouette   28 juin 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
Je préfère rire de mauvais coeur que ne pas rire du tout.
Commenter  J’apprécie          182
pyrouette   18 juillet 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
C’est drôle, les souvenirs. Ça vous rappelle que vous êtes fabriqué de bric et de broc, que vous avancez sous l’injonction : sachez qui vous êtes. Le temps vous y aura aidé, les années, et plus vous vieillissez, plus vous vous confrontez dans l’idée que ça y est, vous y êtes presque arrivé, vous êtes presque sûr de qui vous êtes. Vous ne doutez plus. Vous êtes vous. Enfin presque.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouette   19 juillet 2018
Je suis le genre de fille de Nathalie Kuperman
Les métaphores, c’est un truc qui me tombe dessus quand je ne me souviens plus très bien des scènes. Mon orgueil a effacé ma mémoire.
Commenter  J’apprécie          140
Ziliz   26 juillet 2014
Les raisons de mon crime de Nathalie Kuperman
Quand ils ont tous voté Chirac au deuxième tour [en 2002], je me suis dit qu'on était vraiment dans un pays de lâches. Bon, en même temps, j'y croyais pas trop. Mais cette fois-ci, j'y crois. Pour dire 'Y en a marre', c'est le seul moyen. Et puis, qu'est-ce que tu veux, je l'aime bien, moi, Marine. Ça se discute pas. (p. 238)
Commenter  J’apprécie          134
Ziliz   27 juillet 2014
Les raisons de mon crime de Nathalie Kuperman
Ma soeur était une sorte de maléfice qui m'a poursuivie toute mon enfance. Je l'ai chassée comme on traque l'autre en soi. Bernadette me faisait peur. Elle effrayait tout le monde. Elle a fait ses dents sur moi et, dès que j'ai pu, je l'ai fuie. (p. 198)
Commenter  J’apprécie          130
Ziliz   26 juillet 2014
Les raisons de mon crime de Nathalie Kuperman
Maintenant, Martine boit sagement. Fini le Ricard à cinq heures du matin. Elle commence sa limonade artisanale à huit heures et demie seulement, et après le café, s'il vous plaît ! A la question concernant les quantités, Martine réponde 'Un litre pas plus, et mélangé à de l'eau encore'. Trois fois rien en vérité. La vie lui fout la paix et, pourvu qu'elle prenne un demi-Lexomil le matin, le midi et le soir, elle arrive à peu près à faire ses journées. C'est quoi, "faire" ses journées ? C'est aller du matin au soir sans pleurer, sans paniquer, sans penser. (p. 160)
Commenter  J’apprécie          120
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
.. ..