AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 5 notes)

Biographie :

Journaliste spécialisée en environnement depuis trente ans, Nathaly a écrit pour la presse et rédigé des livres pédagogiques et des romans pour adolescents spécialisés notamment dans la protection des aires naturelles. Elle a découvert le Japon en 1993 et y est retourné régulièrement. Passionnée de cuisine, elle créé Esprit Cuisine en 2004 une école dédiée aux produits locaux et aux techniques et souvent aux produits japonais. Elle a dirigé les cuisines de son restaurant NANA entre 2015 et 2017. Elle collabore aujourd'hui aux magazines Regain et Permagaïa et a déjà 17 livres à son actif dont le deux derniers sont sur la protection de la mer.


Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Taraxacum   11 juillet 2019
Zéro plastique dans nos océans de Nathaly Ianniello
Les débris de plastique dans l'environnement marin, y compris les granulés de résine, les fragments et les morceaux de plastique microscopiques, contiennent des polluants organiques, tels que des pesticides, des phtalates, des PCB et du bisphénol A. La plupart de ces composés sont ajoutés lors de la fabrication des matières plastiques pour leur apporter une caractéristique supplémentaire : couleur, résistance au feu, souplesse. Ces polluants sont libérés dans l'eau au fil de la dégradation des plastiques, mais les microplastiques les attirent car ils sont hydrophobes.

Soixante-dix-huit pour cent de ces polluants qui adhérent aux microplastiques à la dérive sont toxiques, persistants et s'accumulent dans les tissus d'organismes vivants.
Commenter  J’apprécie          10
Taraxacum   16 juillet 2019
Zéro plastique dans nos océans de Nathaly Ianniello
Le transport maritime:

Si les règles internationales interdisent le rejet en mer de tous types de déchets, il ne s'est pourtant pas arrêté. Les chiffres évoquent 600 000 tonnes par an. On peut toutefois estimer que les suivis par satellites ont freiné ces habitudes. Néanmoins, les accidents en mer surviennent toujours.

Selon le Centre de documentation, de recherche et d'expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre, basé à Brest), entre 5000 et 10 000 conteneurs tombent chaque année des navires. Ils sont rarement médiatisés s'ils ne renferment pas des substances immédiatement toxiques.
Commenter  J’apprécie          10
LeManegeDePsylook   05 juillet 2019
Zéro plastique dans nos océans de Nathaly Ianniello
Chez les oiseaux de mer, l'alimentation est activée par l'odorat. Le plastique peut être pris pour de la nourriture à cause des algues et des bactéries qui le colonisent et émettent ainsi des relents de souffre. Les oiseaux de mer associent cette odeur à de la nourriture et tombent alors dans des "pièges olfactifs" qui les amènent à manger du plastique à la place de leurs proies.
Commenter  J’apprécie          10
Taraxacum   11 juillet 2019
Zéro plastique dans nos océans de Nathaly Ianniello
Les déchets plastiques provenant de l'activité de pêche sont souvent catastrophiques et pratiquement pas médiatisés. On alerte sur la surpêche dans tous les océans mais les dégâts des filets jamais récupérés, appelés filets fantômes, sont énormes aussi. Une première étude de l'Institut for European Environmental Policy, datant de 2005 et commandée par la Commission européenne, montre que les filets et casiers ou "pots" de pêche statique au crabe, araignée...continuent leurs rôles une fois abandonnés par les pêcheurs, en piégeant des espèces.

Les lignes de pêche sont ainsi à l'origine des 65% des animaux meurtris en Méditerranée.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur