AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 183 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 23/08/1943
Biographie :

Nelson Richard DeMille est un écrivain américain, auteur de thrillers, de romans policiers et de romans d'espionnage.

Il a également écrit sous les pseudonymes de Jack Cannon, Kurt Ladner et Brad Matthews.

Son père, canadien, était maçon tandis que sa mère, d'origine new-yorkaise, élevait leurs quatre enfants. Ses parents déménagent bientôt pour Long Island, où DeMille vit encore aujourd'hui et où il a situé l'action de plusieurs de ses romans.

Il étudie trois ans à l'Université Hofstra avant d'être appelé sous les drapeaux. Après une formation dans une école militaire, il est nommé lieutenant. Il passe trois années dans l'armée (1966-1969), dont une au Viêt Nam comme chef de section dans l'infanterie. Il est décoré de l'Air Medal, de la Bronze Star et de la Croix de la Vaillance vietnamienne.

Au terme de son service, il retourne à l'université où il obtient sa licence en Sciences politiques et Histoire. De 1970 à 1976, il exerce divers métiers, notamment enquêteur d'assurances.

Nelson DeMille décide en 1974 de devenir écrivain. En attendant, sur les conseils d'un ami travaillant dans l'édition, il débute par une série de romans policiers mettant en scène un enquêteur de la police de New York et paraissant directement en livres de poche. Ces livres sont parus sous divers pseudonymes dont celui de Jack Cannon.

En 1976, il décide de se consacrer à l'écriture à plein temps et connaît son premier succès, dès 1978 avec "By the Rivers of Babylon". Bien accueilli par la critique, le roman figure dans la sélection du très populaire club de livres Book of the Month Club et rencontre un grand succès auprès du public.

Il a depuis écrit plusieurs romans (dont un en collaboration avec son ami d'enfance Thomas Block). Tous ses livres ont été des succès de librairie, ont été traduits en vingt-et-une langues et publiés dans trente pays.

"Le déshonneur d'Ann Campbell" (The General's Daughter, 1992) a été adapté au cinéma en 1999, avec John Travolta et Madeleine Stowe.

site officiel : http://nelsondemille.net/
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le Déshonneur d'Elisabeth Campbell


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Spilett   17 décembre 2009
Paroles d'honneur de Nelson DeMille
En réalité ce n'étaient pas des mauvais bougres. Pas au début. Mais on ne peut pas faire faire trop de kilomètres à un homme, ni lui faire entrer trop de saloperies dans la cervelle, sans qu'il se détraque. Je ne les juge pas trop sévèrement. Même Brandt, je veux dire quand il a essayé de me tuer.
Commenter  J’apprécie          30
gmaryelle   09 juin 2012
Retour de l'enfer de Nelson DeMille
Il n'y avait jamais rien eu d'autre,dans cette relation épistolaire,qu'une amitié profonde fortifiée par le temps sauf peut être une fois de ci de la,une lettre rédigée aux heures tardives de la nuit,ou surgissait une ligne ou deux qui contenaient plus que le simple "salut comment va?".Un jour qu'il séjournait en Italie,il lui avait avoue:"J'ai vu le Colisée de nuit pour la première fois.J'aurais voulu que tu sois la."

Elle avait répondu : je l'ai vu quand j’étais en Europe, Keith,et tu sais quoi?j'ai eu la même pensée que toi."
Commenter  J’apprécie          20
Phebe14   01 février 2014
Opération Wild Fire de Nelson DeMille
Colombus Day. On célèbre ce jour-la la mémoire d'un homme blanc qui, en titubant, prit pied sur un continent en croyant se trouver ailleurs. Je connais. J'ai vécu des expériences semblables en sortant du Dresner, mon bar favori.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   28 août 2016
Le déshonneur d'Ann Campbell de Nelson DeMille
Il est des cas qui éveillent comme un sixième sens, ou peut-être la réminiscence d’autres affaires stockées dans un coin de mémoire. Quand on entend les faits et qu’on examine les lieux, on se dit : quelque chose ne va pas.
Commenter  J’apprécie          20
Libellule87   22 février 2009
Le Voisin de Nelson DeMille
Franck Bellarosa n'est pas le genre de célébrité qu'on a envie de rencontrer par hasard, ni de rencontrer du tout d'ailleurs. C'est une célébrité comme seule en produit l'Amérique, un gangster pour tout dire.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   28 août 2016
Le déshonneur d'Ann Campbell de Nelson DeMille
Je l’ai vu déposer en cour martiale. Il a toutes les qualités qu’on peut attendre d’un flic : fiable, logique, imperturbable, clair dans ses exposés. Pourtant, quelque chose en lui sonne faux et j’ai souvent eu l’impression que les juges préféraient le tenir à l’écart. Il est peut-être un peu trop froid et insensible. Quand l’armée en vient à juger l’un des siens en cour martiale, on éprouve en général dans ses rangs un peu de compassion pour l’accusé, ou du moins un certain intérêt. Mais Kent est de ces flics pour qui n’existent que le bien et le mal, et quiconque enfreint le règlement l’offense personnellement. Je ne l’ai vu sourire qu’une fois, lorsqu’une jeune recrue, qui avait mis le feu à un baraquement inoccupé un soir de beuverie, a écopé de dix ans pour son forfait. Eh oui, la loi, c’est la loi, ce qui permet à des colonels Kent pointilleux de trouver leur place en ce bas monde.
Commenter  J’apprécie          00
camati   27 janvier 2017
L'île des fléaux de Nelson DeMille
Beth me parla à voix basse, chuchotant presque et demanda:

- T u as un plan?

- Bien sûr.

- Et c'est quoi le plan, John?

- Le plan est de rester approximatif.

- Superplan.

- Ouais.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 août 2016
Le déshonneur d'Ann Campbell de Nelson DeMille
On ne se pose pas de question, on n’a pas droit à l’échec. Le principe est efficace au combat et dans la plupart des situations, mais pas dans la CID. Dans cette branche, il faut savoir désobéir aux ordres, penser par soi-même, braver ses supérieurs, l’essentiel étant de découvrir la vérité. Ce n’est pas toujours bien vu dans l’armée, qui se considère comme une grande famille dont on veut croire que « tous les frères sont valeureux et toutes les sœurs vertueuses ».
Commenter  J’apprécie          00
camati   27 janvier 2017
L'île des fléaux de Nelson DeMille
- Tu sais lire une carte?

- Un peu. Et toi?

- Pas de problème. Bleu, c'est l'eau, brun, c'est la terre. Je regarderai plus tard.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   28 août 2016
Le déshonneur d'Ann Campbell de Nelson DeMille
Ann Campbell avait une trentaine d’années et un corps joliment tourné, genre prof d’aérobic, musclé en finesse, sans une once de rondeur superflue. Je reconnus son visage, aperçu sur les affiches de l’armée. Elle devait sa séduction à une beauté nette et classique, à la blondeur de ses cheveux mi-longs, excédant peut-être la longueur réglementaire.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..