AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.34 /5 (sur 20 notes)

Né(e) à : Ganja , 1141
Mort(e) à : Ganja , 1209
Biographie :

Nizami ou Nezami Ganjavi (Nizami Gəncəvi en azéri) dont le nom complet est Nezam al-Din Abu Mohammad Elyas Ibn Yusuf Ibn Zaki Ibn Mu’ayyad Nezami Ganjavi, était un poète et un écrivain persan.

Il est avant tout un grand savant persan et l'auteur d'épopées romanesques, influencé profondément par le mysticisme.

Il est né et vécut à Gandja, une ville qui sera quelques siècles plus tard détachée de l'Iran et annexée à l'Empire russe (Azerbaïdjan) par le traité de Golestan en 1813. Nezâmi dédia ses œuvres écrites en persan à divers princes iraniens.

Il est devenu tôt orphelin et a été élevé par son oncle maternel, Khadjeh Omar, particulièrement cultivé. Sa mère, Raïssa, est d’origine iranienne, mais d'une tribu kurde, et son père, Youssouf, d’origine iranienne. Nezâmi s’est marié trois fois.

Il a écrit cinq poèmes (Khamseh) s’inspirant de l’histoire de la Perse ou de légendes populaires :
- "Le Trésor des mystères" (Makhzan al-Asrar, 1165),
- "Khosrow et Chirine" (Khosrow o Shirin, 1175),
- "Layla et Madjnoun" (Leily o Majnoun, 1188),
- "Les Sept Beautés"/ "Le Pavillon des Sept Princesses" (Haft Paykar, 1191),
- "Le Livre d'Alexandre le Grand" (Eskandar-Nameh, 1198).

Il a non seulement enrichi la poésie persane dans sa totalité, mais surtout a ouvert plusieurs voies.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Nézâmi de Gandjeh   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"NÉZÂMI : Les sept portraits ou l’Islam spirituel", émission de radio diffusée sur France Culture en 2000.


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Danieljean   25 janvier 2018
Le Pavillon des sept princesses de Nézâmi de Gandjeh
On me pousse à me séparer de l'amour

On me dit "débarrasse toi de l’amour"

Seigneur! Je te jure devant ta Divinité,

Et encore devant ta Déité

Relève-moi jusqu’au bout de l'amour,

Que ne finisse pas ce grand amour,

Abreuve mon âme à la source de l’amour

Ne me prive pas du kohol de l’amour

Je suis aviné par le vin de l’amour

Assoiffe-moi pour du vin de l’amour.
Commenter  J’apprécie          50
SZRAMOWO   26 juillet 2017
Layla et Majnun de Nézâmi de Gandjeh
De la composition du livre



Par un jour de bonne fortune et d’allégresse,

– j’étais en félicité l’égal de Kay Qobâd –

Mes sourcils en arc paisibles étirés,

le divan de Nezâmi, ce mien recueil, devant posé ;

Le miroir de Fortune à mon visage tendu,

Prospérité ayant réglé mes apprêts ;

Tôt matin, un bouquet de roses à la main,

le sort à mon respir rendu fortuné ;

Phalène du cœur une lampe à la main,

moi, rossignol du jardin, et le jardin ivre ;

Au zénith de la parole la bannière dressée,

de l’ouvrage, cet écrin, la plume tirée –

Bec de plume pour percer les rubis,

langue de francolin pour énoncer un point –

En moi-même disais : « Il est temps d’entreprendre :

Fortune m’est alliée et le sort ami.

Jusqu’à quand souffle vide choisirai-je,

et de l’emploi du monde resterai-je vacant ?

La course du temps, qui fait la joie du nanti,

laisse de côté celui ventre creux.

Au chien efflanqué à l’écuelle vide

ne revient pitance ni garde du troupeau.

À l’instrument du monde le chant peut s’accorder :

le monde appartient à qui au monde s’accorde.

Il élève haut le col dans l’air

celui qui, avec tous, comme l’air s’ajuste.

Tel le miroir, en quelque lieu que soit,

un genre avec mensonge il fait surgir.

Toute nature qui va à contre-courant

tel un mode défectueux s’oppose à l’harmonie.

Ah, Fortune ! si tu es magnanime,

enjoins-moi de me mettre au travail ! »

Comme je jetais les dés en pareil augure,

l’astre étant en favorable conjonction –

Celui que Fortune touche, d’autant gagne en trésor,

Fortune autant qu’elle emporte dispense

en largesses –

Sur l’heure, un messager surgit du chemin :

il apportait un ordre de l’auguste souverain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Piling   28 septembre 2008
Les sept portraits de Nézâmi de Gandjeh
De la composition du livre :

"Dès qu'intimation me parvint à couvert

de l'enceinte royale de Salomon,

je pris mon vol, tel l'oiseau ailes déployées,

afin de me présenter au seuil magnifique.

Dans l'intimation le messager signifiait :

"La nuit de la Fête, fais surgir croissant de lune tel

que, de finesse, au travers le voile des ténèbres,

le premier venu ne puisse le voir.

Et pour que ton sortilège fasse sa proie

des magiciens par le jeu de ton imagination,

verse à foison le poivre sur le feu ;

fais crépiter la flamme ; attise la braise.

La cire froidie, en pareille fournaise

rends souple et douce, dictame pour le coeur.

Ta litière, pousse-la hors de la sente étroite ;

assez de cabrioles sur l'âne boiteux !"







Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le cri de la mouette

Dans quel pays travaille Alfredo Corrado

France
Espagne
Grèce
Etats-Unis
Brésil

9 questions
55 lecteurs ont répondu
Thèmes : surdité , Sourds , langue des signes , sensible , adolescence , enfance , handicap auditifCréer un quiz sur cet auteur