AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 322 notes)

Nationalité : Nouvelle-Zélande
Né(e) à : Christchurch, Canterbury , le 23/04/1895
Mort(e) à : Christchurch, Canterbury , le 18/02/1982
Biographie :

Ngaio Marsh est une dramaturge et romancière.

Ngaio signifie en langue māori : "lumière dans les arbres".

Diplômée en Beaux-Arts de l'Université de Canterbury de sa ville natale de Christchurch en 1920, elle se sent attirée, à l'exemple de ses parents comédiens, par le théâtre.
Entre 1920 et 1923, elle prend part à de nombreuses tournées en Nouvelle-Zélande et en Australie, durant deux ans, avec la troupe shakespearienne d'Alan Wilkie.

En 1928, elle se rend en Angleterre et découvre une société qui lui plaît au point d'en faire le cadre de la plupart de ses récits. Elle travaille comme décoratrice à Knightsbridge, Londres, entre 1928 et 1932.

Elle publie son premier roman policier, "Et vous êtes priés d'assister au meurtre de…" (A Man Lay Dead), en 1934, qui met en scène son héros récurrent l'inspecteur Roderick Alleyn de Scotland Yard. Elle devient très vite une nouvelle reine du huis clos criminel.

En dépit du grand succès rencontré par des trente-deux enquêtes de son héros fétiche, Ngaio Marsh ne se détourne pas du milieu théâtral et demeure sa vie durant productrice de pièces et professeur d'art dramatique.

Fondatrice de la New Zealand Shakespeare Company, elle reçoit à ce titre le grade de Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique en 1966.

En 1978, l'association des Mystery Writers of America lui décerne le Grand Master Award pour l'ensemble de sa carrière.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (247) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolar   14 septembre 2020
Une couronne de sang de Ngaio Marsh
Chacun apporterait sa contribution, chacun souffrirait plus ou moins de cette lente mutation ; peu à peu, ils se rapprocheraient de leur personnage, et si la distribution était la bonne, finiraient par s’y fondre complètement pour n’être plus que lui, le temps d’une représentation
Commenter  J’apprécie          10
XS   10 août 2018
Coup de théâtre au Dauphin de Ngaio Marsh
Marcus Knight était de ceux dont il était impossible de dire où s'arrêtaient la technique et la réflexion et où commençait cet état de grâce qui distingue un grand acteur d'un acteur tout court. Aux répétitions précédentes, il s'était livré à toutes sortes d'excentricités: crier, mettre l'accent sur des mots curieusement choisis, faire des gestes étranges, quasi abscons, parler - au grand embarras de ses camarades - avec les yeux fermés et les mains jointes comme en prière devant sa bouche. De cette introversion fusait parfois un éclair, un de ces éblouissements qui l'avaient propulsé, tout jeune homme, vers les sommets de son hasardeux métier.
Commenter  J’apprécie          100
Woland   05 novembre 2015
Meurtre en coulisses de Ngaio Marsh
[...] ... Tous les membres de la troupe étaient sur scène. Martyn découvrit qu'ils étaient au nombre de six et qu'elle les connaissait déjà pour avoir vu leurs portraits dans le hall, avant de les rencontrer dans leurs loges respectives. Elle s'aperçut que, dans son esprit, chacun d'eux portait une étiquette : Helen Hamilton était l'Actrice Vedette, Gay Gainsford l'Ingénue, J. G. Darcey le Père Noble, Parry Percival le Jeune Premier, Clark Bennington - à tort ou à raison - l'Ivrogne et Adam Poole ... Elle ne trouvait aucune appellation pour ce dernier. Celle de "Patron" lui convenait peut-être ? C'était ainsi que l'on désignait, à l'époque victorienne, les auteurs-réalisateurs.



D'autres personnages gravitaient autour de ce noyau. Il y avait le Dr John Rutherford, dont l'excentricité semblait dépasser celle que lui attribuait la légende ; l'homme au pull-over rouge qui était le régisseur et qui s'appelait Smith ; l'assistant de ce dernier, un homme taciturne et que l'on n'entendait presque jamais. Il y avait enfin les machinistes qui s'activaient, chacun dans son domaine, ou contemplaient les acteurs avec un égal détachement.



Quand Martyn parvint sur la scène, les comédiens se préparaient à la séance de prise de vues. Ils commencèrent à se déplacer selon un ordre bien établi, dirigés par Adam Poole, sous le regard attentif et quelque peu inquiet d'un homme d'âge moyen, à l'aspect dégingandé, qui courait ici et là, muni d'un pot de peinture et de pinceaux. Cet homme, le dernier qui apparût sur scène ce matin-là, ne semblait avoir aucune occupation précise. Mais, en même temps, tous les rouages du théâtre avaient l'air de dépendre un peu de lui. Il portait une combinaison de travail et une chemise à carreaux dont son cou émergeait tel celui d'un oiseau, long et moucheté, pour se terminer par une tête qui vacillait légèrement, comme si elle reposait sur des articulations usées par l'âge. Les autres l'appelaient Jacko. Ils s'adressaient à lui avec une sorte d'irritation affectueuse. Ce fut lui qui désigna la position de chaque projecteur et lui aussi qui donna le signal mettant les acteurs en mouvement. Helena Hamilton apparut au dernier moment. Elle se glissa, légère et gracieuse, dans un espace laissé ouvert au milieu de la troupe. Aussitôt, elle devint le point de mire de toute la scène. ... [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
5Arabella   08 octobre 2018
Mort au champagne de Ngaio Marsh
Les théâtres peuvent différer sur le chapitre des dimensions, du confort et de la température, mais pour un acteur de tournées, une fois que les fards sont disposés sur la table de maquillage et les cintres des costumes suspendus à une tringle, tous les théâtres se ressemblent et ne sont que "le théâtre".
Commenter  J’apprécie          80
5Arabella   16 septembre 2018
La mort en embuscade de Ngaio Marsh
- Crois-tu qu'on peut se fier à la déposition qu'il a rédigée ?

- En ce qui concerne les faits, je pense que oui. Quant à son interprétation des faits, je la trouve un peu fantaisiste. Pour un adepte de l'expression symboliste, il est resté très attaché aux clichés. Mais peut-être est-ce là le secret de l'art dramatique bi-dimensionnel.
Commenter  J’apprécie          70
5Arabella   12 septembre 2018
Et vous êtes priés d'assister au meurtre de... de Ngaio Marsh
Tout en parlant, Angela put examiner son premier détective à loisir. Alleyn n'avait rien d'un policier en civil, et il correspondait encore moins à l'image traditionnelle : visage pâle et regard perçant. En fait, il ne se distinguait en rien des amis de son oncle Hubert, ceux que l'on trouve "convenable" d'inviter à la maison.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   22 avril 2016
Le rideau tombe de Ngaio Marsh
Un homme qui est capable de poser pendant une heure avec un casque de plus de cinquante kilos sur la tête ne doit pas avoir beaucoup de problèmes.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaoui   05 octobre 2014
Mort au champagne de Ngaio Marsh
La vie devient vraiment impossible dès que vos compagnons de voyage savent qu’ils ont un homme de Scotland Yard parmi eux.
Commenter  J’apprécie          70
emi13   09 avril 2016
Et vous êtes priés d'assister au meurtre de... de Ngaio Marsh
Le meurtrier possède en effet une énergie considérable et , je dirais , des connaissances indéniables en anatomie. La lame a pénétré le corps entre la troisième et la quatrième côtes , évitant la colonne vertébrale et le bord de l'omoplate gauche. La pointe a atteint le cœur sous un angle aigu.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   22 avril 2016
Le rideau tombe de Ngaio Marsh
Ce n’est pas parce qu’il est impossible de savoir ce qu’elle pense, qu’elle a forcément songé au meurtre.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..