AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.07 /5 (sur 21 notes)

Nationalité : Kenya
Né(e) à : Kamiriithu (Kenya) , le 05/01/1938
Biographie :

Ngugi wa Thiong'o est un écrivain kényan de langue kikuyu et anglaise.

Il est le premier romancier de l'Afrique de l'Est avec son premier roman '' Enfant, ne pleure pas'' publié en 1962, à la veille de l’indépendance du Kenya.

En 1987, il va publier ''Matigari''. Un roman qui aborde un sujet sensible au Kenya notamment sur la confrontation d'un ancien guérillero mau mau et des nouveaux dirigeants politiques du pays. Aussitôt, le gouvernement kényan manifeste son indignation. D'ailleurs il se permettra de lancer un mandat d’arrêt contre un des personnages du roman.

Ngugi wa Thiong`o sera obligé de prendre le chemin de l'exil où il se rendra d'abord à Londres ensuite en Californie. En rentrant d'exil, il publie "Mũrogi wa Kagogo" (Sorcier du corbeau) qui est le livre le plus long jamais composé dans une langue de l'Afrique subsaharienne.

Parmi ses autres œuvres les plus connues, on cite: "Pétales de sang", "La Rivière de vie", "Décoloniser l'esprit".

Il est actuellement professeur et directeur de l'International Center for Writing & Translation à l'Université de Californie à Irvine.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Sachenka   16 mars 2017
La rivière de vie de Ngugi wa Thiong`o
Les deux collines étaient allongées côte à côte. L'une s'appelait Kameno, l'autre Makuyu. Entre elles, il y avait la vallée. On l'appelait la vallée de la vie. Derrière Kameno et Makuyu s'étalaient sans ordre beaucoup d'autres vallées et d'autres collines. Elles étaient pareilles à de nombreux lions endormis qui ne s'éveillaient jamais. Elles dormaient simplement du grand et profond sommeil de leur Créateur.
Commenter  J’apprécie          250
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
On continue, un peu partout dans le monde, d'empêcher de nombreuses communautés de s'exprimer dans leur langue. On continue de les railler et de les humilier, d'apprendre à leurs enfants à avoir honte et à faire comme si le respect et la dignité ne pouvaient se gagner qu'en rejetant leur langue maternelle et en apprenant la langue dominante, celle du pouvoir. 
Commenter  J’apprécie          70
Harmonide   11 juin 2019
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
Le véritable objectif du colonialisme était de contrôler les richesses : contrôler ce que les gens produisaient, mais aussi la façon dont ils le produisaient et se le répartissaient. Contrôler, en un mot, l'ensemble des relations entretenues par les habitants dans la vie de tous les jours. Ce contrôle, ce colonialisme l'imposa par la conquête militaire et la dictature qui s'ensuivit. Mais le champ le plus important sur lequel il jeta son emprise fut l'univers mental du colonisé : les colonisateurs en vinrent, par la culture, à contrôler la perception que le colonisé avait de lui-même et de sa relation au monde. L'emprise économique et politique ne peut pas être total sans le contrôle de l'esprit. Contrôler la culture d'un peuple, c'est contrôler la représentation qu'il se fait de lui-même et de son rapport aux autres.
Commenter  J’apprécie          10
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
Le choix d'une langue, l'usage que les hommes décident d'en faire, la place qu'ils lui accordent, tout cela est déterminant et conditionne le regard qu'ils portent sur eux-mêmes et sur leur environnement naturel et social, voire sur l'univers entier 
Commenter  J’apprécie          10
Harmonide   11 juin 2019
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
Le découpage de 1885 fut imposé par l'épée et le fusil. Mais le cauchemar de l'épée et du fusil fut suivi de la craie et du tableau noir. A la violence physique du champ de bataille succéda la violence psychologique de la salle de classe.
Commenter  J’apprécie          10
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
ces langues étaient parlées dans la vie de tous les jours, les cérémonies, les meetings politiques, et par dessus tout à travers le riche patrimoine de la littérature orale, proverbes, contes, poèmes et devinettes 
Commenter  J’apprécie          10
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
Mais notre décision d'écrire en kikuyu ne renouvela pas seulement le rapport avec le public ; elle conduisit à modifier d'autres aspects du spectacle, le contenu de la pièce par exemple, le type d'acteurs choisis pour la représenter, l'ambiance des répétitions et des filages, l’accueil des représentations. C'est la signification entière du projet qui s’en trouva modifiée. 
Commenter  J’apprécie          00
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
les mots échappaient, glissaient sous mes yeux. Ils ne tenaient pas en place, ne restaient pas tranquilles 
Commenter  J’apprécie          10
de   21 mars 2012
Décoloniser l'esprit de Ngugi wa Thiong`o
De telle sorte que le théâtre, qui était au cœur de notre programme culturel, fournissait à la fois le matériau nécessaire aux activités d'alphabétisation pour adultes et le prétexte indispensable aux ateliers d'apprentissage des différentes techniques de confection et d'artisanat. 
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-45761

Quel est le nom de ce pays constitué de la grande île africaine séparée du continent par le canal de Mozambique?

Zanzibar
Madagascar
Sainte-Hélène

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : afrique , îles , géographieCréer un quiz sur cet auteur