AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.34 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Moscou , le 7/7/1945
Mort(e) à : Paris , le 02/12/2019
Biographie :

Nicolas Bokov (Николай Константинович Боков) est un écrivain d'origine russe émigré en France en 1975.

Il a étudié la philosophie et les sciences sociales à l'Université d'État de Moscou. Tôt il se maria avec la compositrice Sofia Goubaïdulina (1931) et s’engagea dans le "Samizdat", ce moyen clandestin de copier et distribuer des œuvres.

Au courant des années 60 et début 70 il mettait en circulation une 40aine d’œuvres, la plupart écrit dans un style polémique et grinçante. Plusieurs de ses textes sont traduits dans diverses langues étrangères et lus en Europe de l'Ouest. Il connut une grande popularité dans les cercles initiés, surtout pour sa nouvelle "La tête de Lénine" qui paraît à Paris en 1972.

À partir de 1973, il est ouvertement harcelé, perquisitionné et interrogé à plusieurs reprises par les agences de sécurité de l'État. Le 25 avril 1975, il émigre en Autriche, puis en France.
L’écrivain arrive à Paris avec sa famille et devient journaliste à "La Pensée russe", tout en collaborant avec les éditions Diogenes qui lui achètent tous ses manuscrits ("La Tête de Lénine").

En 1982, il découvre la foi chrétienne et se rend compte que sa fille Marie restera handicapée à vie. Sa famille se disloque, il abandonne l'écriture et voyage longuement en Terre sainte, en Asie Mineure et en Grèce. Rentré en France en 1988, pendant treize ans, c’est "le saint abandon": le voilà SDF, puis ermite dans une grotte à 20 km de Paris.

De retour à l’écriture et à la vie sociale, il publie son expérience sous le titre "Dans la rue à Paris", préfacé par l’Abbé Pierre en 1998 et "La Conversion" (2003).

Son livre "Opération betterave" (2010) est une satire du pouvoir moscovite sous forme de roman policier, un genre culte pour la critique sociale en Russie comme en Chine aujourd’hui.

Il tient une rubrique dans le magazine français "La Vie russe" jusqu'en 2002.

blog : http://nicbokov.blogspot.fr/
page Facebook : https://www.facebook.com/nicolas.bokov.1

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicolaï Bokov   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
nath45   03 juin 2017
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
La propagande préjubilaire s'emballait : on vendait du saucisson dans lequel, lorsqu'on le découpait en rondelles, les morceaux de gras dessinaient le chiffre 100, ainsi que des services de vaisselle et des chaussettes arborant les lieux à la mémoire de Lénine. La presse officielle condamnait cette vulgarisation du thème sacro-saint, tandis que dans le peuple on s'esclaffait en racontant une blague où un nouveau lit à trois places pour jeunes mariés etait présenté ainsi : "Lénine est toujours avec nous." (Avant-propos page 11)
Commenter  J’apprécie          90
ninamarijo   01 avril 2020
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
Tchernobyl a dissipé l'euphorie des dictateurs soviétiques.

La grande prison des peuples s'est lézardée. Elle menaçait d'ensevelir les puissants sous les décombres. Le démontage a commencé.

Le KGB est sorti renouvelé de ce processus. Libéré de la peau morte du "communisme". Trois groupes d'officiers supérieurs se sont battus pour le pouvoir, et de ce casting mortel, c'est l'équipe de Poutine qui est sortie vainqueur. Ce n'est rien d'autre qu'une junte.
Commenter  J’apprécie          90
saigneurdeguerre   14 décembre 2019
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
L'Etat soviétique avait son côté sentimental, quand il se faisait appeler "mère patrie" et exigeait des cadeaux. Pour le centenaire de Lénine on construisit de nouveaux tanks, colossaux, et la fonte sortait des usines à jet presque continu.
Commenter  J’apprécie          90
nadejda   26 novembre 2011
Or d'Automne et Pointe d'Argent : Conversations avec Victor Koulbak de Nicolaï Bokov
Vous vous rappelez, dans le roman de Dostoievski, Dmitri Karamazov dit à son frère Alexis que l'âme humaine est un champ de bataille entre le malin et... et... Dieu. C'est peut-être au cours de cette lutte qu'est apparu ce que nous appelons l'art. si l'âme d'un peintre ou d'un écrivain ne connaît pas ce combat... s'il n'est que lumière, il devient un saint. S'il n'y a en lui que des ténèbres, il devient un bandit. Celui qui ne ressent pas avec une force égale les ténèbres et la lumière ne saurait créer une oeuvre chargée de l'énergie de la confrontation. V.K. p 37
Commenter  J’apprécie          80
cvd64   12 septembre 2020
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
Dans la capitale dévastée par la guerre de six jours qui avait opposé Biglov et Sourdinguov, les rumeurs allaient bon train. Les citoyens cependant, accordaient peu de crédit à la nouvelle de la résurrection. Ils adoptèrent, par contre, la version selon laquelle on aurait vendu le corps à l'étranger, pour des devises.
Commenter  J’apprécie          80
nadejda   26 novembre 2011
Or d'Automne et Pointe d'Argent : Conversations avec Victor Koulbak de Nicolaï Bokov
Quant à la souffrance... Je refuse complètement de la considérer comme un moyen d'accéder à la lumière. Mais je suis obligé de reconnaître que rien ne peut se réaliser sans douleur. Il y a quelque temps, à New York, j'ai entendu un pianiste russe de dix-neuf ans. Il jouait merveilleusement bien, c'était un véritable feu d'artifice, d'une technicité extraordinaire. Mais c'était vide. Ces sons, absolument parfaits pour ce qui était de la tonalité et du rythme, restaient sans vie. Tant qu'il n'aurait pas ensemencé son jeu de douleur et de pertes, rien de vivant n'y pousserait. Il lui manquait la caisse de résonance de la souffrance humaine.
Commenter  J’apprécie          60
cvd64   12 septembre 2020
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
On va dormir ici, et demain on poussera plus loin. Comme il n'y a plus d'horaires, ni de signaux, on ne sait jamais: on risque la collision à tous les tournants !

Pagaille et corruption, et pas un poil d'ardeur au travail ! S'indigna Vania, mais il se tut.
Commenter  J’apprécie          50
Nikoz   10 septembre 2017
La tête de Lénine de Nicolaï Bokov
Elle a peut être pas tord bobonne; je dois trop boire... A présent je vois Lénine!
Commenter  J’apprécie          60
dupuisjluc   05 janvier 2014
Opération betterave de Nicolaï Bokov
La femme n'est-elle pas un miracle?

Elle peut se tendre vers l'avenir. s'étendre et délivrer une petite boule de chair vivante.

(p.183)
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjluc   05 janvier 2014
Opération betterave de Nicolaï Bokov
L'Américain apprécia la question à sa juste valeur (depuis Jésus, qui étonna les prêtres du Temple avec ses questions, ce sont elles qui permettent de juger l’intelligence d'une personne, et non les réponses, qu'on peut apprendre par coeur).

(p.19)
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Il suffit de passer le pont !

Nous allons donc franchir le pont avec Georges Brassens .... Et légers comme des cabris Courons après les sons de cloches. Ding ding dong, les matines sonnent En l'honneur de notre bonheur Ding ding dong, faut 1' dire à personne, J'ai graissé la patte ...

au carillonneur
au sonneur
au facteur

11 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , chanson , bataille , ponts , géographieCréer un quiz sur cet auteur