AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.21 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : Russie
Né(e) à : Kiev, Ukraine , le 19/03/1874
Mort(e) à : Clamart , le 24/03/1948
Biographie :

Nicolaï Aleksandrovitch Berdiaev ou Nicolas Berdiaeff (en russe, Николай Александрович Бердяев), est un philosophe russe de langue russe et française.

Marxiste convaincu à partir de 1900, il s'en détourne après la révolution bolchévique de 1917. Professeur à l'université de Moscou, il fonde l'Académie Libre de Culture Spirituelle (1919-1922) dont le succès conduit à sa fermeture, et il doit fuir la Russie en 1922. Il vit à Berlin de 1923 à 1924.

En 1924, il transfère à Paris l'Académie de philosophie et de religion qu'il avait fondée à Berlin. Il passera le reste de sa vie en France, à Clamart, près de Paris. Il reçoit chez lui, pendant de nombreuses années, des groupes d'écrivains français et étrangers.

Il donne de nombreuses conférences en Angleterre, Autriche, Suisse, Hollande, Belgique...

Sa pensée est l'un des sommets de l'existentialisme chrétien. Pour Berdiaev, le premier principe n'est pas l'être mais la liberté. À partir de cette liberté, Dieu crée l'homme, l'être libre. Il se révolte contre les conceptions rationalistes, déterministes, téléologiques qui brisent le règne de la liberté.

Se dressant contre toutes les formes d'oppression sociale, politique, religieuse, dépersonnalisantes et déshumanisantes, l'œuvre de Berdiaev agit comme un vaccin contre toutes les formes d'utopies meurtrières du passé et de l'avenir.

+ Voir plus
Source : wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Nicolas Berdiaeff   (31)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (91) Voir plus Ajouter une citation
Nicolas Berdiaeff
Carosand   15 septembre 2015
Nicolas Berdiaeff
Les utopies apparaissent comme bien plus réalisables qu'on ne le croyait autrefois. Et nous nous trouvons actuellement devant une question bien autrement angoissante : Comment éviter leur réalisation définitive ?... Les utopies sont réalisables. La vie marche vers les utopies. Et peut-être un siècle nouveau commence-t-il, un siècle où les intellectuels et la classe cultivée rêveront aux moyens d'éviter les utopies et de retourner à une société non utopique moins "parfaite" et plus libre.
Commenter  J’apprécie          111
Nicolas Berdiaeff
Jacopo   22 octobre 2018
Nicolas Berdiaeff
La pensée européenne de notre temps a définitivement séparé la connaissance d’avec la foi, la philosophie d’avec la religion. La philosophie européenne s’est renouvelée en protestant contre la situation qui lui était imposée au Moyen-Âge, elle s’est pleinement différenciée en s’opposant consciemment à la foi et à la religion.
Commenter  J’apprécie          110
enkidu_   13 janvier 2017
Le nouveau Moyen-Âge de Nicolas Berdiaeff
L’individualisme, l’atomisation de la société, la concupiscence déréglée du monde, le surpeuplement indéfini et la pléthore illimitée des besoins, la déchéance de la foi, l’affaiblissement de la vie spirituelle : autant de causes qui ont contribué à édifier le système industriel et capitaliste, lequel a changé toute la figure de la vie humaine, tout son style, en retranchant la vie humaine du rythme de la nature.



La machine, la puissance qu’elle apporte avec elle, cette précipitation du mouvement qu’elle a engendrée, ont créé des mythes et des fantasmes, ont dirigé la vie de l’homme vers des fictions qui, néanmoins, donnent l’illusion d’être la plus réelle des réalités.



Mais y a-t-il donc tant de réalité au sens de l’être, de réalité ontologique, dans leurs bourses, leurs banques, leur papier-monnaie, leurs monstrueuses manufactures, fabricatrices d’objets inutiles ou de munitions pour la destruction de la vie, dans l’étalage de leur luxe, dans les discours de leurs parlementaires et de leurs avocats, dans leurs articles de journaux ? Y a-t-il tant de réalité dans l’augmentation progressive de nos insatiables besoins ?



Partout nous découvrons un mauvais infini, un infini qui a horreur des solutions.



Tout le système économique du capitalisme est le rejeton d’une concupiscence dévoratrice et destructrice. (pp. 123-124)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Danieljean   18 octobre 2015
Esprit et liberté de Nicolas Berdiaeff
L’esprit est toujours vérité, vérité orientée vers l’éternel. L’esprit échappe au temps et à l’espace. Par son caractère intégral, il s’oppose au morcellement temporel et spatial. L’esprit n’est pas être, mais il est le sens de l’être, la vérité de l’être. L’esprit est également intelligence, mais une intelligence intégrale. L’esprit est aussi bien transcendant qu’immanent. En lui le transcendant devient immanent et l’immanent transcendant. L’esprit n’est pas identique à la conscience, mais la conscience se construit par l’esprit, et c’est aussi l’esprit qui transcende les limites de la conscience, qui atteint au supraconscient. L’esprit présente un aspect prométhéen, il se révolte contre les dieux de la nature, contre le déterminisme du destin humain ; l’esprit est une évasion, une évasion vers un monde supérieur et libre.
Commenter  J’apprécie          90
Danieljean   21 octobre 2015
Essai d'autobiographie spirituelle de Nicolas Berdiaeff
La grande masse de l'humanité ne tient point à la liberté, et ne la recherche pas.
Commenter  J’apprécie          80
Jacopo   22 octobre 2018
Royaume de l'esprit et royaume de césar de Nicolas Berdiaeff
Nous vivons à une époque où l’on n’aime pas la vérité et on ne la cherche pas. La vérité est de plus en plus souvent remplacée par l’intérêt et l’utilité, par la volonté de puissance. La désaffection envers la vérité s’exprime non seulement dans une attitude nihiliste ou sceptique à son égard, mais aussi dans la substitution à la vérité de l’une ou l’autre croyance, de l’un ou l’autre enseignement dogmatique, au nom desquels on admet le mensonge et on le considère non comme un mal, mais comme un bien.
Commenter  J’apprécie          60
Tatooa   31 décembre 2020
Destin de l'homme dans le monde actuel de Nicolas Berdiaeff
L'univers entre dans une période où la liberté de l'esprit agonise ; l'homme est ébranlé jusque dans les bases primordiales de son être par la déshumanisation. Son idéal s'est obscurci. Il s'agit là, ainsi que nous l'avons dit, d'une époque transitoire, époque infiniment douloureuse.
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   23 octobre 2018
Esprit et liberté de Nicolas Berdiaeff
Il y a deux états d’âme qui s’affrontent au cours de toute l’histoire de l’humanité et qui ont de la difficulté à se comprendre. Le premier appartient au collectif, à la majorité sociale et, extérieurement, il prédomine dans l’histoire ; l’autre appartient à l’individualité spirituelle, à la minorité élue, et sa signification dans l’histoire est beaucoup plus cachée.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   21 octobre 2015
De l'esclavage et de la liberté de l'homme de Nicolas Berdiaeff
L'existence de la personne a pour condition la liberté. C'est la personne qui fait la dignité de l'homme.
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   22 octobre 2018
Au seuil de la Nouvelle Époque de Nicolas Berdiaeff
Croit-on à la force de l’esprit ? Les chrétiens y croient-ils ? Quelle question troublante, particulièrement inquiétante en nos jours où règne le culte de la force ! Il faut dire la vérité : l’écrasante majorité des hommes, et parmi eux les chrétiens, sont des matérialistes. Non pas matérialistes dans leur doctrine, mais dans leur vie. Ils ne croient qu’à la force matérielle, militaire, économique, celle des armes et celle de l’argent. Ceux qui croient trop en une force spirituelle font figure de sots. On se rit d’eux.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

QuizzZZzZzzz ... 😴 🕙

Dis-moi, Georges, tu crois que c'est un *** qui dort ?

lion
homme

12 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : sommeil , nuit , rêves , littérature , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..