AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Nicolas Bonnafous (175)


Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   24 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Le chaos de l'univers a laissé ses poussières au cœur de l'homme; et à chaque guerre, assoiffées de souffre elles grondent et se souviennent.
Commenter  J’apprécie          60
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   22 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Il y a des œuvres qui vous semblent indépassables ; et parce qu’elles semblent
indépassables, il faut tenter d'en saisir jusqu’où leur force et leur mystère vous ont amené.
Commenter  J’apprécie          50
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Je ne sais pas où va la mer, je ne sais pas où va le ciel,
je ne sais pas s’il y a un sens aux choses ni si elles
sont mélangées. Ce qui est sûr, quand on s’y penche,
cela berce infiniment …
Commenter  J’apprécie          50
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
Le sentiment océanique, c’était cela, de grandes vagues qui vous haussent le cœur et le foie et vous poussent à d’interminables répétitions épuisantes, jusqu’à en épouser les embruns. Moi qui me targuais d’avoir les pieds bien ancrés sur terre, je me laissais emporter dans de nouveaux mondes. La tristesse et la perte me quittaient lentement, ces lambeaux de lourdeur fuyaient en larmes sur mes joues, de ces larmes que l’on ne retient pas, celles qui éclatent et vident toute une vie de peurs accumulées. Je m’avançai vers eux…
Commenter  J’apprécie          42
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   23 mai 2021
Nicolas Bonnafous
La guerre est logée au cœur de l'homme, où le chaos de l'univers a laissé ses poussières.
Commenter  J’apprécie          40
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Si dieu n'était pas un homme, mais la meilleure partie de nous ? (Imaginez) Si le mot « dieu » n'avait jamais existé, ni sa définition, ni son visage. Mais si cela était une partie profonde en nous qui nous relie au monde extérieur. Une partie ouverte (sans peurs), où l'on existe sans entraves. Un lieu où une communication directe avec le monde accueille les transformations, où les êtres ne se dominent plus pour combler chacun leurs manquements, mais se complètent dans l'intimité de leurs existences, un soutien spontané comme un puzzle où les pièces viennent trouver leurs places. Chacun, chacune, à sa place, dans sa spécificité.
La meilleure partie de soi.
Commenter  J’apprécie          40
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   22 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Tu y crois encore aux levées des consciences,
aux pierres, aux grands soirs d'orages,

Quand les sombres jouent de leurs mensonges
aux foules apeurées.

Un pas de côté enivré et tranquille
dans les herbes hautes,

Je pisse…
Commenter  J’apprécie          31
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Les hommes ont réduit le monde à leur faiblesse.
Commenter  J’apprécie          30
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Les poèmes de la mer et ses embruns m'avaient soulevé les racines, je flottais tel une plante attendant de nouvelles étendues, me répandre.
Commenter  J’apprécie          30
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Au loin, les fast-foods et les boutiques à touristes du bord de mer ; coulait dans le caniveau parmi les gobelets à bières la civilisation déclinante.
Commenter  J’apprécie          30
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
L'animal au fond s'est juste relevé, le regard conquérant porté au loin.
Commenter  J’apprécie          31
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
« La vieillesse est un naufrage », affirmait Charles de Gaulle. Certains apercevaient le rivage bien avant l’enlisement… J’étais devenu un de ces hommes. Brisé, abattu, résigné. Au milieu d’un bras de mer désert, englué dans ce marécage qui me refusait la mort, je conservais juste l’extrémité de la tête hors de l’eau, le corps piégé sous la terre, enseveli et lourd, avalé davantage encore par tout mouvement. Un mince filet d’air soulevait ma cage thoracique, et un air frais entrait par mes narines, une douce chaleur s’en échappait. Cela et pas plus, ce serait ma suffisance. Je pensais pour la première fois aux prisonniers au fond de leurs cellules, à ceux qui meurent sur un lit, dans un maigre espace, avec pour seul contact celui des draps rêches sur la peau, à la folie de l’enfermement, à la tête livrée en boucle aux
questionnements sans réponses, à l’isolement prévu pour mûrir et élever le fautif, à cette plongée en abîme réservé au purgatoire, aux condamnés à mort, aux martyrs des causes nobles. Je pensais à toutes les souffrances imposées et endurées à toutes les époques. Infligées par l’homme à l’homme. Je pensais à tous ces rôles que chacun joue alternativement, aux « valeurs humaines » qui englobent chaque geste, de la caresse à la potence...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Du haut de la grande vague, le vent me caresse les cheveux, je vois loin le monde … pour un instant seulement.
Commenter  J’apprécie          20
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   21 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Tu ne sauras jamais peindre ni écrire ni sculpter, méfie-toi autant des éloges, des tableaux “réussis” et des ventes. Elles sont un souffle, une caresse des hommes pour t’encourager à poursuivre dans ta voie, mais elles ne sont pas la voie.
Commenter  J’apprécie          20
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
Les choses ne durent pas, jamais : de petites statuettes de sable disséminées partout. Dans chaque chose un arbre, un brin d’herbe, des cellules, les pierres, mes semblables ballottés aussi par le mouvement du monde. Une mer amoureuse de l’océan. Putain, j’étais vivant…
Commenter  J’apprécie          10
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
On les appelle ceux du Grand Changement, ou ceux de la montagne,…
Selon un temps que nous ne définissons plus, tous les ans ou tous les cinq, dix, trente, cent, mille, dix mille ans, certains ressortent et descendent de cette montagne. Les retours sont très difficiles à vivre, pour ces gens. Ce sont des conflits d’une extrême violence, mais parfois aussi des enseignements précieux d’avant le Changement, que nous apportent ces revenants. Ces révélations nous aident dans la compréhension et cette adaptation continue, mais ce qui est le plus surprenant, ce sont les âges et la provenance de ces gens… Je prends encore des gants pour vous dire tout cela, je connais vos réactions par cœur. Veuillez bien vous asseoir...
Commenter  J’apprécie          10
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
Les artistes de tout temps sont des chamans, faisant corps avec leurs impulsions intérieures, quand la sensibilité à la réalité les amène à pressentir le monde, à le renifler, comme un animal, à le faire soi dans un pas de côté, les poumons respirant le réel du monde, où circulent le temps présent et le devenir alarmant, violent, des changements imminents.
Commenter  J’apprécie          10
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
Les représentations monochromes de l’outrenoir et le travail sur la lumière de Pierre Soulages clôturaient l’art religieux occidental et sa représentation. Les formes et son symbolisme glissant par l’abstraction diluaient l’expression d’années de peinture figurative, où le sujet religieux et le sacré passaient par l’homme pour accéder au mystère premier. Des divinités de la grotte de Lascaux à la Renaissance en passant par la période moderne… la lumière seule et la peur martelée de l’extinction imminente de notre planète donnaient à présent la ligne spirituelle du lent crépuscule de l’Occident. Ouvrant une voie directe aux mystères de la Création, aux nouvelles
spiritualités et peut-être même aux religions nouvelles…
Commenter  J’apprécie          10
Nicolasbonnafous   07 septembre 2021
(Le) passeur de rivages de Nicolas Bonnafous
Nous sommes des Gaulois, mais aussi des Romains, des Grecs, et
toutes ces routes croisées d’échanges et de frictions qui fondent aussi
une nation, des nations ; un peuple, des peuples, une civilisation,
enivrants jusqu’à plus soif, un ADN sous-jacent d’ignorance, violent
et d’instinct, un Dionysos2 amnésique au lendemain de fête ; et c’est
tant mieux.
Le ciel s’assombrit, de lourds nuages anthracite déclinaient leurs
nuances, et une lenteur m’apparut retenir toute la scène, un silence
décomposant chaque mouvement absorbait tout mon esprit…
Le monde réel basculait étrangement dans une lumière intense, de
ces lumières teintées de bleu qui viennent avant l’orage prophétique
foncer le ciel d’une présence mystique.
Commenter  J’apprécie          10
Nicolas Bonnafous
Nicolasbonnafous   22 mai 2021
Nicolas Bonnafous
Tu y crois encore aux levées des consciences, aux pierres, aux grands soirs d'orages, Quand les sombres jouent de leurs mensonges
aux foules apeurées. Un pas de côté enivré et tranquille dans les herbes hautes, Je pisse…
Commenter  J’apprécie          10



Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

NOUS REVIONS JUSTE DE LIBERTE

Comment s'appelle le héro principal?

Léo
Hugo
Théo
Paulo

15 questions
105 lecteurs ont répondu
Thème : Nous rêvions juste de liberté de Henri LoevenbruckCréer un quiz sur cet auteur